Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Esdras 9,1-15

Cela réglé, les chefs m'abordèrent en disant : "Le peuple d'Israël, les prêtres et les lévites n'ont point rompu avec les peuples des pays plongés dans leurs abominations Cananéens, Hittites, Perizzites, Jébuséens, Ammonites, Moabites, Épyptiens et Amorites!

mais, pour eux et pour leurs fils, ils ont pris femmes parmi leurs filles : la race sainte s'est mêlée aux peuples des pays chefs et magistrats, les premiers, ont participé à cette infidélité!"

À cette nouvelle, je déchirai mon vêtement et mon manteau, m'arrachai les cheveux et les poils de barbe et m'assis accablé.

Tous ceux qui tremblaient aux paroles du Dieu d'Israël se rassemblèrent autour de moi, devant cette infidélité des exilés. Quant à moi, je restai assis, accablé, jusqu'à l'oblation du soir.

À l'oblation du soir, je sortis de ma prostration; vêtement et manteau déchirés, je tombai à genoux, étendis les mains vers Yahvé, mon Dieu,

et dis "Mon Dieu, j'ai honte et je rougis de lever mon visage vers toi, mon Dieu. Car nos iniquités se sont multipliées jusqu'à dépasser nos têtes, et nos fautes se sont amoncelées jusqu'au ciel.

Depuis les jours de nos pères jusqu'à ce jour, nous sommes grandement coupables : pour nos iniquités nous fûmes livrés, nous, nos rois et nos prêtres, aux mains des rois des pays, à l'épée, à la captivité, au pillage et à la honte, comme c'est le cas aujourd'hui.

Mais à présent, pour un bref moment, Yahvé notre Dieu nous a fait une grâce en nous conservant des rescapés et en nous accordant de nous fixer dans son lieu saint : ainsi notre Dieu a-t-il illuminé nos yeux et nous a-t-il donné quelque répit en notre servitude.

Car nous sommes esclaves; mais dans notre servitude notre Dieu ne nous a point abandonnés : il nous a concilié la faveur des rois de Perse, nous accordant un répit pour que nous puissions relever le Temple de notre Dieu et restaurer ses ruines, et nous procurant un abri sûr en Juda et à Jérusalem.

Mais maintenant, notre Dieu, que pourrons-nous dire, après cela? Car nous avons abandonné tes commandements,

que, par tes serviteurs les prophètes, tu avais prescrits en ces termes : Le pays où vous entrez pour en prendre possession est un pays souillé par la souillure des peuples des pays, par les abominations dont ils l'ont infesté d'un bout à l'autre avec leurs impuretés.

Eh bien! ne donnez pas vos filles à leurs fils et ne prenez pas leurs filles pour vos fils; ne vous souciez jamais de leur paix ni de leur bonheur, afin que vous deveniez forts, que vous mangiez les meilleurs fruits du pays et le laissiez en patrimoine à vos fils pour toujours.

Or après tout ce qui nous est advenu par nos actions mauvaises et notre grande faute bien que, ô notre Dieu, tu aies réduit le poids de nos iniquités et nous aies laissé les rescapés que voici!

pourrions-nous encore violer tes commandements et nous allier à ces gens abominables? Ne t'irriterais-tu pas jusqu'à nous détruire, sans que subsiste un reste et des rescapés?

Yahvé, Dieu d'Israël, tu es juste car nous sommes restés un groupe de rescapés, comme c'est le cas aujourd'hui. Nous voici devant toi avec notre faute! Oui, il est impossible à cause de cela de subsister en ta présence!"

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Revenir dans la Terre Promise ne suffit pas à garantir la sécurité et le salut. Habiter la terre de ses ancêtres demande aussi d’être fidèle à la Parole de Dieu. L’exil, qui avait privé Israël de sa terre, avait été la conséquence de la rupture du Pacte d’alliance. Cela se reproduit encore une fois à l’époque d’Esdras, qui exprime sa déception en découvrant l’infidélité de son peuple. Cet homme de Dieu a honte de ses péchés et de ceux de son peuple : « J’ai honte et je rougis de lever mon visage vers toi, mon Dieu. Car nos iniquités se sont multipliées jusqu’à dépasser nos têtes, et nos fautes se sont amoncelées jusqu’au ciel ». La conscience du péché est un aspect essentiel chez l’homme de foi : sans elle, point de salut. La prière naît justement de cette conscience, qui accompagne la vie du croyant chaque jour. Esdras nous invite à nous analyser, en reconnaissant l’amour gratuit de Dieu, devant lequel nous sommes tous des graciés, des esclaves libérés : « Nous sommes esclaves, mais dans notre servitude, Dieu ne nous a point abandonnés ». L’amour de Dieu est plus grand que notre péché. Mais chacun de nous doit avoir l’humilité de le reconnaître, sans se cacher derrière toutes sortes de justifications. Esdras sait que Dieu a laissé un reste parmi son peuple, ceux qui ont survécu à la déportation et qui sont « devant lui avec leur faute ». Dieu ne prétend pas que nous soyons parfaitement justes devant lui (qui peut l’être ?), mais il nous demande au moins de reconnaître nos fautes et d’implorer son pardon.


09/12/2009
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
NOV
27
Dimanche 27 novembre
Le jour du Seigneur
NOV
28
Lundi 28 novembre
Prière pour les pauvres
NOV
29
Mardi 29 novembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
NOV
30
Mercredi 30 novembre
Prière avec les Apôtres
D&E
1
Jeudi 1 décembre
Prière pour l'Église
D&E
2
Vendredi 2 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
3
Samedi 3 décembre
Prière de la Vigile
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur