Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Jeudi Saint
Mémoire de la dernière Cène et du lavement des pieds


Lecture de la Parole de Dieu

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Jean 13,1-15

Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde vers le Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'à la fin.

Au cours d'un repas, alors que déjà le diable avait mis au cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le livrer,

sachant que le Père lui avait tout remis entre les mains et qu'il était venu de Dieu et qu'il s'en allait vers Dieu,

il se lève de table, dépose ses vêtements, et prenant un linge, il s'en ceignit.

Puis il met de l'eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

Il vient donc à Simon-Pierre, qui lui dit : " Seigneur, toi, me laver les pieds ? "

Jésus lui répondit : " Ce que je fais, tu ne le sais pas à présent ; par la suite tu comprendras. "

Pierre lui dit : " Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais ! " Jésus lui répondit : " Si je ne te lave pas, tu n'as pas de part avec moi. "

Simon-Pierre lui dit : " Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! "

Jésus lui dit : " Qui s'est baigné n'a pas besoin de se laver ; il est pur tout entier. Vous aussi, vous êtes purs ; mais pas tous. "

Il connaissait en effet celui qui le livrait ; voilà pourquoi il dit : " Vous n'êtes pas tous purs. "

Quand il leur eut lavé les pieds, qu'il eut repris ses vêtements et se fut remis à table, il leur dit : " Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?

Vous m'appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis.

Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

Car c'est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi comme moi j'ai fait pour vous.

 

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

« J’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous » (Lc 22,15), a dit Jésus à ses disciples pendant sa dernière Cène. En vérité, c’est un désir que Jésus éprouve toujours. Ce soir aussi, il veut être avec ses disciples, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui, nous compris. C’est son dernier jour de vie, son dernier soir, la dernière fois qu’il se trouve au milieu de ses disciples. Il les a choisis, instruits, aimés, défendus. Ce soir, le Seigneur désire ardemment être avec nous. Et nous ? Désirons-nous être avec lui, au moins un peu ? Saurons-nous lui offrir le peu de compagnie et d’affection dont notre cœur est capable ? Si nous regardons la réalité en face, nous devons admettre que chaque fois, c’est lui qui fait tout pour être avec nous, pour nous lier à l’Evangile. Ce soir, le dernier de sa vie, Jésus veut se lier définitivement à ses disciples, dans un suprême élan d’amour.
S’étant assis à table avec les Douze, il prit le pain, et le leur distribua en disant : « Ceci est mon corps, livré pour vous ». Puis, prenant la coupe de vin : « Ceci est mon sang, versé pour vous ». Ces mêmes paroles seront répétées d’ici peu à l’autel : le Seigneur lui-même invitera chacun de nous à venir se nourrir du pain et du vin consacrés. On peut dire que Jésus a « inventé » l’impossible – du reste, l’amour véritable n’est-il pas capable de tout ? – pour rester avec nous, pour demeurer avec ses disciples de tous les temps. Pas seulement avec eux, mais en eux : il se fait nourriture pour nous, chair de notre chair. Pour nous, hommes et femmes en marche sur les routes du monde, ce pain et ce vin sont une nourriture du ciel, un réconfort et un soutien pour notre vie : ils guérissent nos maux, nous délivrent du péché, dissipent nos angoisses et notre tristesse. En outre, ils nous rendent plus semblables à Jésus, en nous aidant à vivre comme il vivait, à désirer ce qu’il désirait. Ce pain et ce vin font naître en nous des sentiments de bonté, de service, d’affection, de tendresse, d’amour et de pardon, qui sont ceux de Jésus lui-même.
La scène évangélique du lavement des pieds, qui nous est décrite ce soir, nous montre concrètement ce que signifie, pour Jésus, être pain rompu et vin versé pour nous et pour la multitude. Vers la fin du repas, Jésus se lève de table, quitte son vêtement et se noue un linge autour de la taille. Puis il verse de l’eau dans un bassin et se dirige vers l’un des Douze. S’étant mis à genoux devant lui, il lui lave les pieds. Puis il fait de même avec chaque disciple, y compris Judas qui s’apprête à le livrer ; Jésus ne l’ignore pas, mais il se met quand même à genoux devant lui et lui lave les pieds. Le tour de Pierre arrive peut-être en dernier. Voyant Jésus venir vers lui, il réagit aussitôt : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! ». Pauvre Pierre ! Il n’a pas compris que la dignité que le monde recherche désespérément n’intéresse pas Jésus, qui lui explique encore une fois : « Quel est le plus grand : celui qui est à table ou celui qui sert ? N’est-ce pas celui qui est à table ? Eh bien moi, je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Lc 22,27). Jésus aime ses disciples et chacun de nous d’un amour sans limite, au sens fort du terme. La dignité pour lui ne consiste pas à rester debout devant ses disciples, drapé dans sa fierté, mais à les aimer jusqu’au bout, à s’agenouiller à leurs pieds. C’est la dernière grande leçon qu’il leur donne de son vivant : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? – dit-il ensuite – Vous m’appelez ‘Maître’ et ‘Seigneur’ et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous » (Jn 13,12-15).
Le monde nous éduque à rester toujours debout. Et s’il n’y a pas assez de place pour tous, il considère normal d’écarter ceux qui nous font obstacle ou qui nous gênent. L’Evangile de ce Jeudi Saint exhorte les disciples à s’abaisser pour se laver les pieds les uns aux autres. C’est un nouveau commandement, qui ne fait pas partie des habitudes des hommes. Ce commandement ne nous vient pas de nos traditions, toutes fortement contraires à une telle attitude, mais de Dieu. C’est le grand don que nous recevons ce soir. Et Jésus est le premier à l’avoir appliqué. Heureux serons nous si nous le comprenons ! Dans la liturgie de ce soir, le lavement des pieds est un signe, une indication du chemin à suivre : nous devons nous laver les pieds les uns aux autres, en commençant par les plus faibles, les malades, les personnes âgées, les pauvres et les exclus. Le Jeudi Saint nous enseigne comment vivre et par où commencer : le chemin de l’Evangile ne consiste pas à rester debout, retranchés dans notre orgueil, mais à nous agenouiller devant nos frères, surtout s’ils sont faibles. Ce chemin vient du ciel, et pourtant c’est le chemin plus humain qui soit. Car tous, nous avons besoin d’amitié, d’affection, de compréhension, d’accueil, d’aide. Tous, nous avons besoin que quelqu’un se penche sur nous, tout comme nous avons besoin de nous pencher sur nos frères et sœurs. Le Jeudi Saint est un jour vraiment humain : le jour où, par amour, Jésus s’est agenouillé aux pieds de ses amis. Tous les hommes sont des amis, même celui qui s’apprête à le livrer. Pour lui, il n’y a pas d’ennemi, tout est amour. Laver les pieds n’est pas seulement un geste ; c’est un style de vie.


01/04/2010
Gioved


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri