Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres,
la libération des prisonniers,
la vue aux aveugles,
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Apocalypse 5,6-14

Alors je vis, debout entre le trône aux quatre Vivants et les Vieillards, un Agneau, comme égorgé, portant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu en mission par toute la terre.

Il s'en vint prendre le livre dans la main droite de Celui qui siège sur le trône.

Quand il l'eut pris, les quatre Vivants et les vingt-quatre Vieillards se prosternèrent devant l'Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or pleines de parfums, les prières des saints ;

ils chantaient un cantique nouveau : " Tu es digne de prendre le livre et d'en ouvrir les sceaux, car tu fus égorgé et tu rachetas pour Dieu, au prix de ton sang, des hommes de toute race, langue, peuple et nation ;

tu as fait d'eux pour notre Dieu une Royauté de Prêtres régnant sur la terre. "

Et ma vision se poursuivit. J'entendis la voix d'une multitude d'Anges rassemblés autour du trône, des Vivants et des Vieillards - ils se comptaient par myriades de myriades et par milliers de milliers ! -

et criant à pleine voix : " Digne est l'Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange. "

Et toute créature, dans le ciel, et sur la terre, et sous la terre, et sur la mer, l'univers entier, je l'entendis s'écrier : " À Celui qui siège sur le trône, ainsi qu'à l'Agneau, la louange, l'honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles ! "

Et les quatre Vivants disaient : " Amen ! " ; et les Vieillards se prosternèrent pour adorer.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jean voit l’Agneau « en face du Trône ». Bien des années s’étaient écoulées depuis le jour où, sur les rives du Jourdain, il avait entendu le Baptiste présenter Jésus aux foules comme « l’Agneau de Dieu ! » (Jn 1, 29). Jésus continue à être cet Agneau qui prend sur lui le péché du monde. Vingt-neuf fois, Jean le présente dans l’Apocalypse comme « l’Agneau ». Un auteur médiéval commentait : « Lion pour vaincre, le Messie s’est fait agneau pour souffrir ». Jésus est « comme immolé », c’est-à-dire qu’il continue à porter dans sa chair les traces des blessures de la croix : ce sont les blessures de son amour pour nous. Toujours, l’amour blesse et est blessé. L’Agneau porte sept cornes, signe de toute-puissance, et sept yeux, expression de l’omniscience, identifiés par l’Apocalypse comme les sept esprits, le chiffre sept exprimant la plénitude des dons de l’Esprit divin. L’Agneau immolé est seul à pouvoir ouvrir le rouleau du Livre et dévoiler le sens ultime de l’histoire. Jean voit l’Agneau prendre le livre et en retirer les sceaux. Cette vision semble évoquer la procession de la proclamation de l’Evangile au cours de la sainte Liturgie. Car prendre le Livre et en ouvrir les sceaux est l’image de la proclamation de la Parole de Dieu faite avec autorité devant la sainte assemblée des croyants. C’est Jésus qui continue, aujourd’hui encore, à être le Maître, le seul Maître de son peuple. La Lettre aux Hébreux dit : « Souvent, dans le passé, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes sous des formes fragmentaires et variées ; mais, dans les derniers temps, dans ces jours où nous sommes, il nous a parlé par ce Fils qu’il a établi héritier de toutes choses » (He 1, 1-2). Devant l’Agneau, se tient la cour céleste, en quelque sorte l’histoire tout entière : « J’entendis l’exclamation de toutes les créatures au ciel, sur terre, sous terre et sur mer ; tous les êtres qui s’y trouvent proclamaient : ‘A celui qui siège sur le Trône, et à l’Agneau, bénédiction, honneur, gloire et domination pour les siècles et des siècles’ » (v.13). C’est une véritable liturgie cosmique qui chante la louange du Christ. Par son sang, « il a racheté » l’humanité tout entière du pouvoir du mal. Jésus est le sauveur unique et universel.


15/10/2010
Prière de la Sainte Croix


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri