Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Matthieu 9,32-38

Comme ils sortaient, voilà qu'on lui présenta un démoniaque muet.

Le démon fut expulsé et le muet parla. Les foules émerveillées disaient : " Jamais pareille chose n'a paru en Israël ! "

Mais les Pharisiens disaient : " C'est par le Prince des démons qu'il expulse les démons. "

Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur.

À la vue des foules il en eut pitié, car ces gens étaient las et prostrés comme des brebis qui n'ont pas de berger.

Alors il dit à ses disciples : " La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux ;

priez donc le Maître de la moisson d'envoyer des ouvriers à sa moisson. "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Encore un miracle comme on en lit souvent dans les évangiles. Pour les comprendre, il nous faut une brève remarque préalable. Ses miracles ne manifestent pas seulement la force divine ; ils sont aussi le signe que la vie peut changer, qu’il est possible de guérir, que l’on peut avoir le cœur changé. C’est pourquoi, dans les évangiles, l’on dit que Jésus prêchait et guérissait. Et c’est la même consigne qui est faite aux disciples, ceux d’autrefois et ceux de tous les temps, jusqu’à nos jours. L’Eglise n’est pas envoyée par Jésus à autre chose qu’à prêcher l’Evangile et à guérir les hommes de toutes leurs maladies. Il faut que nous recommencions à nous interroger au sujet de ce «pouvoir» (c’est à dire de cette force efficace) que le Seigneur nous a confié, de «toucher les cœurs» en prêchant l’Evangile et d’accomplir des miracles de guérison. Nous savons tous combien nombreux sont aujourd’hui encore ces «esprits mauvais et impurs» qui ont une emprise sur le cœur et sur l’esprit de plusieurs. L’Evangile nous présente un «possédé qui était muet», un malade donc qui n’arrivait plus à parler. Jésus lui rend la parole. Il est vraiment le compatissant, le seul qui soit capable de s’émouvoir face aux faibles de ce monde, le seul qui place les problèmes des autres avant les siens. Nos cités d’aujourd’hui sont remplies d’hommes et de femmes muets, qui ne savent plus parler, qui n’ont personne à qui s’adresser pour lui exposer leurs questions, leurs angoisses, leurs droits. Il suffit de penser à tant d’aînés vivant de plus en plus seuls au fur et à mesure que l’âge avance. On est sourd et muet, de même, lorsque l’on n’a personne pour nous poser des questions et pour nous redonner la parole, comme Jésus le fait avec cet homme. Oui, nous avons besoin d’écouter l’évangile pour réapprendre à parler. Souvent, de fait, nous sommes muets parce que remplis de paroles vaines. Et tous ceux qui ont laissé l’évangile toucher leur cœur, recommencent aussi à parler, à prier, à exhorter, à pardonner et même à corriger. Et nous aussi, nous pouvons dire notre émerveillement avec ces foules qui entouraient Jésus: «Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël!». Naturellement, les opposants ne manquent pas, ces pharisiens d’aujourd’hui qui cherchent à discréditer l’évangile, en même temps que les croyants et leur œuvre de miséricorde. Mais Jésus poursuit sa mission et nous, nous sommes invités avec lui à parcourir les routes et les places de nos cités. Ayant au cœur la même compassion que lui, nous sommes en mesure d’accomplir des “miracles” de miséricorde. La compassion de Jésus ouvre nos yeux et nous permet d’abord de voir les pauvres et les faibles, puis de nous pencher sur eux. Malheureusement, ceux qui s’approchent avec compassion des foules de ce monde «fatiguées et abattues comme des brebis sans berger» sont peu nombreux, très peu nombreux. Et Jésus ne cesse de dire: «la moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux» ! Il faut prier le Père afin qu’il envoie des ouvriers de miséricorde. Et nous découvrirons ainsi que le Seigneur nous invite à devenir nous-mêmes des ouvriers pour tous ceux qui sont en proie à la violence, à la solitude, à la tristesse, à la guerre, à la pauvreté.


05/07/2011
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri