Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Matthieu 13,10-17

Les disciples s'approchant lui dirent : " Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? " -

" C'est que, répondit-il, à vous il a été donné de connaître les mystères du Royaume des Cieux, tandis qu'à ces gens-là cela n'a pas été donné.

Car celui qui a, on lui donnera et il aura du surplus, mais celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera enlevé.

C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre.

Ainsi s'accomplit pour eux la prophétie d'Isaïe qui disait : Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.

C'est que l'esprit de ce peuple s'est épaissi : ils se sont bouché les oreilles, ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur esprit ne comprenne, qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.

" Quant à vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient ; heureuses vos oreilles parce qu'elles entendent.

En vérité je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité voir ce que vous voyez et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l'ont pas entendu !

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jésus parlait souvent en paraboles aux gens. Les disciples ne comprenaient ce pendant pas pourquoi il s’adressait ainsi aux foules. N’était-il pas venu parler clairement, annoncer la vérité de façon évidente? Pourquoi donc utilisait-il un langage si indirect? La question des disciples laisse voir la méfiance – que l’on constate souvent chez ceux qui suivent Jésus – de ceux qui croient en savoir plus. C’est une tentation qui traverse aussi nos esprits lorsque nous opposons à la sagesse de l’évangile notre manière naturelle de penser. Jésus précise que, s’il parle en paraboles aux gens, ce n’est pas pour cacher le mystère du Royaume des cieux, mais pour mieux le donner à voir. Eux – ses disciples – ils ont le privilège de vivre avec lui chaque jour; ils ont donc la possibilité d’avoir des explications et des corrections immédiates. Il n’en est pas ainsi pour les gens qui l’écoutent de temps à autre. Le “mystère” doit être communiqué et expliqué avec attention et progressivement. Avec beaucoup de sagesse pastorale, Jésus suggère la prudence et l’intelligence. La vérité ne doit pas être criée sans prendre en considération le fait qu’elle soit comprise ou non. C’est une question d’amour, autant à l’égard de la vérité qu’à l’égard des gens. Il faut en effet que se crée un rapport entre ce que l’on doit communiquer et les personnes auxquelles on s’adresse. Jésus – en véritable amoureux de la vérité et des gens – communique le mystère de l’amour du Père en employant des paraboles, des images instructives et facilement compréhensibles, capables de rapprocher les vérités du Royaume à l’esprit et au cœur de ceux qui l’écoutent et qui peut ainsi les retenir sans peine. Jésus cite Isaïe car il veut leur faire saisir qu’il se trouve lui-même dans une situation semblable. Par le langage des paraboles, Jésus veut aider ses auditeurs à dépasser la parois des préjugés qui empêchait leur cœur et leur esprit d’apercevoir la nouveauté de l’évangile. Aux disciples est donnée une compréhension plus directe en raison de leur immédiateté de rencontre quotidienne avec le Seigneur. Et pourtant, nous, les disciples de la dernière heure, nous oublions si souvent la richesse du don qui nous est fait, en laissant que notre cœur endurci l’emporte sur la reconnaissance de l’amour. Mais Jésus ne cesse de nous: «Heureux vos yeux parce qu’ils voient et vos oreilles parce qu’elles entendent» (v. 16). C’est une béatitude que nous devons réveiller en nous afin de pouvoir jouir des richesses qui sont mises devant nos yeux. Une telle vision, que le monde cherche non sans peine, est pour nous un motif de gratitude à l’égard du Seigneur et de son Eglise. Jésus parle en paraboles non pour cacher un mystère, mais pour interpeller le cœur et l’intelligence de ses auditeurs. La première parabole est celle du semeur. Elle est présente aussi chez les deux autres synoptiques est elle est emblématique du rapport entre le cœur et la Parole de Dieu. Le semeur jette la semence à larges brassées, sans se préoccuper du choix du terrain. Seules les graines tombées dans la bonne terre produisent un fruit abondant qui compense peut-être la perte préalable. Jésus, même s’il ne le dit pas, s’assimile au semeur. En effet, la générosité pour répandre la semence est sienne et non nôtre. Ce semeur n’est certes pas quelqu’un qui calcule ou mesure froidement. Nous pourrions même dire qu’il “gaspille” la semence. On dirait en outre qu’il met sa confiance jusqu’en des terres qui ressemblent plus à une route ou à un amas de cailloux qu’à un espace labouré et disponible. Là aussi, cependant, il jette sa semence. On ne sait jamais : peut-être que dans une fente, une graine peut prendre avant que le «Mauvais» ne survienne pour s’en emparer. Tout terrain est important pour ce semeur. Aussi important, peut-être, que la semence elle-même. Et la terre, c’est le cœur des hommes, tandis que la semence c’est la Parole de Dieu. La semence vient d’en-haut, elle ne naît pas spontanément de la terre, elle n’est pas le produit naturel et spontané d’une espèce de sentiment religieux. La Parole, elle vient d’ailleurs. Mais elle pénètre le terrain en profondeur, jusqu’à ne faire, pour ainsi dire, plus qu’un avec lui; elle ne demeure pas un corps étranger. Si un telle Parole est accueillie, elle porte des fruits inespérés.


21/07/2011
Prière pour l’Église


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri