Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de saint Jean Chrysostome (“bouche d’or”), évêque et docteur de l’Eglise (349-407). La liturgie la plus répandue dans l’Eglise byzantine porte son nom.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 7,11-17

Et il advint ensuite qu'il se rendit dans une ville appelée Naïm. Ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui.

Quand il fut près de la porte de la ville, voilà qu'on portait en terre un mort, un fils unique dont la mère était veuve ; et il y avait avec elle une foule considérable de la ville.

En la voyant, le Seigneur eut pitié d'elle et lui dit : " Ne pleure pas. "

Puis, s'approchant, il toucha le cercueil, et les porteurs s'arrêtèrent. Et il dit : " Jeune homme, je te le dis, lève-toi. "

Et le mort se dressa sur son séant et se mit à parler. Et il le remit à sa mère.

Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu en disant : " Un grand prophète s'est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple. "

Et ce propos se répandit à son sujet dans la Judée entière et tout le pays d'alentour.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Un jeune homme, l’enfant unique d’une femme veuve, meurt. Pour cette mère la vie se brise. Tout fil d’espoir semble définitivement tranché. Rien ne reste à faire, à l’égard de ce fils comme de cette mère que d’ensevelir l’un et d’accompagner l’autre en la consolant dans sa douleur. Il est cependant écrit que ce qui est impossible aux hommes, pour Dieu est possible. En voyant ce triste cortège funèbre sortant par une porte de la ville de Nain pour se rendre au cimetière, Jésus s’émeut devant cette veuve qui voit sa vie à jamais tronquée. Il s’approche de ce cortège fourni – une grande foule était accouru – il cherche cette veuve et se fait proche pour la réconforter. Il lui dit tout de suite de ne pas pleurer, puis il se dirige vers la civière où est étendu le garçon décédé, peut-être couvert d’un voile. Il était interdit de toucher un cadavre. Mais Jésus transgresse cette disposition de la loi lévitique. L’évangéliste note que, dès qu’il voit cette mère affligée, Jésus est «saisi de pitié». C’est le même sentiment qui l’a poussé à descendre du ciel, à marcher sur les routes et sur les places de son temps, au milieu des foules fatiguées et épuisées comme des brebis sans berger. En voyant cette scène, le cortège s’arrête. A ce moment-là, Jésus s’adresse au jeune homme mort et lui dit: «Je te l’ordonne, lève-toi». Jésus lui parle comme à un vivant. Et ce jeune homme semble entendre la voix de Jésus, tellement qu’il se lève et se met à parler. Le centurion n’avait-il pas dit : « Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri» ? La parole de l’évangile est toujours efficace lorsqu’elle est accueillie dans le cœur. Elle fait ressurgir la vie, elle redonne l’énergie à ceux qui l’ont perdue, elle crée un cœur nouveau pour ceux qui ont un cœur de pierre, elle offre des frères et des sœurs à ceux qui sont seuls. Il sont nombreux de nos jours, ces jeunes qui vivent comme s’ils étaient morts, à savoir, sans espoir pour leur avenir. Ils attendent quelqu’un qui s’arrête à leurs côtés et qui s’adresse à eux de façon directe: «Jeune homme, je te l’ordonne, lève-toi !». L’évangile nous aide à espérer et à œuvrer pour eux. Ils ont besoin de quelqu’un qui puisse s’arrêter avec eux, qui bloque cette pente vers la mort, qui les touche comme l’a fait Jésus et qui sache leur adresser des paroles vraies, fortes, pleine d’autorité et d’espérance. Il peut arriver qu’ils ne semblent pas les écouter, mais ce n’est pas ainsi. Si elles viennent d’un cœur rempli d’affection comme celui de Jésus, ils sauront les entendre. Un exemple est celui que nous a donné Jean-Paul II, lui qui savait toucher le cœur de tant de jeunes et les stimuler à entrer dans une vie nouvelle. Mais toute communauté chrétienne, tout disciple, est appelé à éprouver la même compassion que Jésus, à l’égard des plus jeunes. C’est ainsi qu’en nous aussi vont jaillir des paroles capables de rendre l’espoir aux adolescents et aux jeunes.


13/09/2011
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
NOV
27
Dimanche 27 novembre
Le jour du Seigneur
NOV
28
Lundi 28 novembre
Prière pour les pauvres
NOV
29
Mardi 29 novembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
NOV
30
Mercredi 30 novembre
Prière avec les Apôtres
D&E
1
Jeudi 1 décembre
Prière pour l'Église
D&E
2
Vendredi 2 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
3
Samedi 3 décembre
Prière de la Vigile
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri