Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 21,20-28

" Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche.

Alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l'intérieur de la ville s'en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n'y entrent pas ;

car ce seront des jours de vengeance, où devra s'accomplir tout ce qui a été écrit.

Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! " Car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple.

Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par des païens jusqu'à ce que soient accomplis les temps des païens.

" Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ;

des hommes défailliront de frayeur, dans l'attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées.

Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire.

Quand cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ce passage de l’évangile parle de la destinée de Jérusalem. Les évangélistes Matthieu et Marc ne font qu’annoncer la fin des temps, tandis que Luc y ajoute aussi la destruction de la cité sainte. L’Eglise, nous faisant écouter ce texte alors que l’année liturgique touche à sa fin, veut nous aider à méditer sur la fin des temps. Et il est bon que nous portions notre attention sur le temps final, ou mieux, sur le but vers lequel s’oriente toute notre existence terrestre. Nous ne cheminons pas dans le vide, emportés par le non-sens. La Parole de Dieu nous dévoile la fin de notre vie: la Jérusalem d’en-haut. Oui, nous cheminons, les yeux fixés sur la cité du ciel où le Seigneur nous attend pour nous étreindre, ensemble avec tous les saints. L’image de la Jérusalem céleste – que nous présente l’Apocalypse – est là pour souligner que le salut chrétien ne se joue pas sur un plan individuel mais communautaire. Oui, le Seigneur ne nous sauve pas un par un, pris individuellement, mais en tant que communauté, comme un peuple, comme une ville justement. Le salut, pour des chrétiens, passe par leur engagement en faveur de la société dans laquelle ils vivent, en faveur de la ville où ils habitent. La foi chrétienne a une dimension sociale incontournable; c’est dire que nous ne nous sauvons pas tout seuls, mais seulement en cherchant, poussés par l’évangile, à être «levain» d’amour pour la société des hommes, en cherchant à faire resplendir la «lumière» de l’évangile sur les routes du monde, en étant «sel» qui donne goût et beauté, à la vie des hommes. L’image évangélique d’une Jérusalem assiégée et piétinée, nous fait penser aussi à la situation de la Jérusalem actuelle, la ville des trois religions : judaïsme, christianisme, islam. Nous ne pouvons l’oublier ; elles sont vraies aussi pour nous, ces paroles du psaume : «Que ma langue s’attache à mon palais…si je t’oublie, Jérusalem» (Ps 137, 5-6). Ses difficultés sont les nôtres aussi et notre prière pour elle doit être incessante : qu’elle redevienne cette «cité de la paix», comme le dit son nom même. En elle, nous entrevoyons la Jérusalem céleste, là où tous les peuples se retrouveront autour du Dieu unique. Et le désordre actuel du monde, que l’évangéliste décrit dans un langage apocalyptique, mais qui évoque aussi bien «les nations affolées», pousse les croyants que nous sommes à «nous redresser et relever la tête» car le Fils de l’homme est proche, bien plus, il est venu habiter au milieu des humains afin que le monde entier ne soit plus sous le joug du mal et de la violence. Il est venu montrer à tous le chemin de la paix. A nous qui croyons, le Seigneur a confié de manière particulière la responsabilité de montrer au monde la beauté et la force de l’évangile de l’amour et de la paix.


24/11/2011
Prière pour l’Église


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri