Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de la conversion de Paul sur le chemin de Damas, et d’Ananie qui baptisa Paul, prêcha l’Évangile et mourut martyr. Clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Prière pour l’unité des Églises. Mémoire particulière des communautés chrétiennes en Asie et en Océanie.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Actes des Apôtres 9,1-22

Cependant Saul, ne respirant toujours que menaces et carnage à l'égard des disciples du Seigneur, alla trouver le grand prêtre

et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il y trouvait quelques adeptes de la Voie, hommes ou femmes, il les amenât enchaînés à Jérusalem.

Il faisait route et approchait de Damas, quand soudain une lumière venue du ciel l'enveloppa de sa clarté.

Tombant à terre, il entendit une voix qui lui disait : " Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ? " -

" Qui es-tu, Seigneur ? " demanda-t-il. Et lui : " Je suis Jésus que tu persécutes.

Mais relève-toi, entre dans la ville, et l'on te dira ce que tu dois faire. "

Ses compagnons de route s'étaient arrêtés, muets de stupeur : ils entendaient bien la voix, mais sans voir personne.

Saul se releva de terre, mais, quoiqu'il eût les yeux ouverts, il ne voyait rien. On le conduisit par la main pour le faire entrer à Damas.

Trois jours durant, il resta sans voir, ne mangeant et ne buvant rien.

Il y avait à Damas un disciple du nom d'Ananie. Le Seigneur l'appela dans une vision : " Ananie ! " - " Me voici, Seigneur ", répondit-il. -

" Pars, reprit le Seigneur, va dans la rue Droite et demande, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car le voilà qui prie

et qui a vu un homme du nom d'Ananie entrer et lui imposer les mains pour lui rendre la vue. "

Ananie répondit : " Seigneur, j'ai entendu beaucoup de monde parler de cet homme et dire tout le mal qu'il a fait à tes saints à Jérusalem.

Et il est ici avec pleins pouvoirs des grands prêtres pour enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. "

Mais le Seigneur lui dit : " Va, car cet homme m'est un instrument de choix pour porter mon nom devant les nations païennes, les rois et les Israélites.

Moi-même, en effet, je lui montrerai tout ce qu'il lui faudra souffrir pour mon nom. "

Alors Ananie partit, entra dans la maison, imposa les mains à Saul et lui dit : " Saoul, mon frère, celui qui m'envoie, c'est le Seigneur, ce Jésus qui t'est apparu sur le chemin par où tu venais ; et c'est afin que tu recouvres la vue et sois rempli de l'Esprit Saint. "

Aussitôt il lui tomba des yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Sur-le-champ il fut baptisé ;

puis il prit de la nourriture, et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours avec les disciples à Damas,

et aussitôt il se mit à prêcher Jésus dans les synagogues, proclamant qu'il est le Fils de Dieu.

Tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits et disaient : " N'est-ce pas là celui qui, à Jérusalem, s'acharnait sur ceux qui invoquent ce nom, et n'est-il pas venu ici tout exprès pour les amener enchaînés aux grands prêtres ? "

Mais Saul gagnait toujours en force et confondait les Juifs de Damas en démontrant que Jésus est bien le Christ.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Aujourd’hui, l’Église fait mémoire de la conversion de Saül de Tarse, un événement qui a profondément marqué l’histoire chrétienne. Muni d‘une lettre du grand prêtre, Saül se rendait à Damas pour réprimer les chrétiens avec la plus grande rigueur. Alors qu’il s’approche de la ville, il est soudain enveloppé d’une lumière éblouissante. Aveuglé, il tombe à terre et entend une voix qui l’appelle par son nom à deux reprises : « Saül, Saül ». Il ne voit plus rien, et entend seulement cette voix qui l’appelle. Être appelé par son nom peut représenter, dans certaines circonstances, une expérience décisive et inoubliable. Bouleversé, Saül demande : « Qui es-tu, Seigneur ? » La réponse fut surprenante : « Je suis Jésus que tu persécutes ». Nous ignorons quelle a été la première réaction de Paul. Il a peut-être pensé qu’on ne peut pas persécuter un mort. A l’évidence, Jésus est vivant. Paul se relève, il ne voit plus rien ; ses compagnons de route le prennent par la main, pris de stupeur devant ce qui s’était passé. Paul va à Damas comme Jésus le lui a ordonné. Que lui est-il arrivé ? Il n’y a pas eu de sa part, comme on le dit généralement, une « conversion » d’une religion à une autre : la communauté des chrétiens faisait partie du judaïsme et personne n’imaginait alors qu’une autre religion était en train de naître. Pour Paul, cette chute de cheval fut un événement bien plus profond, qui le changea radicalement ; ce fut comme une nouvelle naissance, un fait emblématique qui change l’histoire d’un homme ; comme pour dire que si nous ne « tombons » pas, si nous ne touchons pas terre, nous ne pourrons pas comprendre vraiment ce que signifie vivre. En général, nous sommes peu enclins à nous remettre en question. Non seulement nous ne tombons pas par terre, mais nous ne regardons pas par terre, nous ne voyons pas les souffrances des autres. En vérité, nous sommes de pauvres hommes et de pauvres femmes. Ce n’est qu’en reconnaissant notre indigence que nous pouvons commencer à avancer sur le chemin de la sagesse. L’orgueil nous conduit à la ruine, aux conflits, à la violence. L’humilié au contraire nous régénère, nous rend plus compréhensifs, plus solidaires, plus humains. La chute de Paul est un signe pour tous, croyants et non croyants, parce qu’elle nous rend plus humains. Et donc plus disposés au salut. Après être tombé du haut de son « ego », Paul accueille l’Évangile et devient un homme universel. Sa prédication franchira toutes les frontières, et pas seulement celles du judaïsme. Les paroles adressées par Jésus ressuscité aux Onze apôtres : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création » sont devenues pour Paul la substance de sa mission. « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile », écrit-il aux Corinthiens. Il s’est mis en marche jusqu’aux extrémités de la terre. Partout, sa prédication a été accompagnée de prodiges. S’il prenait en main un serpent venimeux, comme à Malte, il n’était pas atteint de sa morsure. Aujourd’hui encore, Paul appelle les communautés chrétiennes à donner la priorité à l’évangélisation dans leur vie.


25/01/2012
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri