Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

1 Timothée 1,1-7

Paul, apôtre du Christ Jésus selon l'ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus, notre espérance,

à Timothée, mon véritable enfant dans la foi : grâce, miséricorde, paix, de par Dieu le Père et le Christ Jésus notre Seigneur.

Ainsi donc, en partant pour la Macédoine, je t'ai prié de demeurer à Éphèse, pour enjoindre à certains de cesser d'enseigner des doctrines étrangères

et de s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, plus propres à soulever de vains problèmes qu'à servir le dessein de Dieu fondé sur la foi.

Cette injonction ne vise qu'à promouvoir la charité qui procède d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sans détours.

Pour avoir dévié de cette ligne, certains se sont fourvoyés en un creux verbiage ;

ils ont la prétention d'être des docteurs de la Loi, alors qu'ils ne savent ni ce qu'ils disent, ni de quoi ils se font les champions.

 

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Après son premier emprisonnement à Rome (61-63), pendant un voyage missionnaire, Paul avait laissé Timothée à Éphèse avec le mandat d’être son vicaire et le chef de cette communauté chrétienne. Lui-même avait vécu là pendant trois années, de 54 à 57, (Ac 19) ; puis, au moment de saluer les anciens, lors de son voyage à Jérusalem, il les avait exhortés à la vigilance (Ac 20,31). A cette occasion déjà, il prévoyait : « Après mon départ...du milieu même de vous se lèveront des hommes tenant des discours pervers dans le but d’entraîner les disciples à leur suite » (Ac 20,29-30). Il avait donc recommandé à Timothée de prendre fermement position contre ceux qui affirmaient des opinions éloignées de l’Évangile. Cette lettre, bien qu’elle soit adressée à Timothée, est en fait destinée à la communauté toute entière qui, à cause des faux maîtres, risque de s’éloigner du « dessein de Dieu ». Paul, s’appelant à son autorité apostolique, demande à tous d’écouter Timothée comme s’il s’agissait de lui-même. Non seulement parce qu’il est réellement uni à lui, ainsi qu’il l’écrit aux Philippiens : « Je n’ai vraiment personne qui saura comme lui s’intéresser d’un cœur sincère à votre situation : tous recherchent leurs propres intérêts, non ceux de Jésus Christ. Mais lui, vous savez qu’il a fait ses preuves : c’est comme un fils auprès de son père qu’il a servi avec moi la cause de l’Évangile » (2, 20-22). Mais surtout parce que, de par son lien avec l’apôtre, il les rattache à « Dieu notre Sauveur » et au « Christ Jésus, notre espérance ». Paul clarifie ainsi le sens de l’autorité dans une communauté chrétienne. Celui qui conduit la communauté a pour tâche de servir, au nom de Dieu, l’unité entre tous dans la conservation de l’Évangile de l’amour, afin qu’il soit communiqué à chacun. C’est pourquoi, Timothée doit s’opposer à ceux qui répandent « des fables et des généalogies sans fin », au milieu de la communauté des croyants. De cette manière, en effet, on se perd en « de vains problèmes », s’écartant du « dessein de Dieu fondé sur la foi ». Paul ajoute que « cette injonction ne vise qu’à promouvoir l’agapè (la charité) » ce qui coïncide avec la mission même de la communauté chrétienne tout entière, au cours des siècles. Il est évident que l’apparition de ressentiments et la diffusion de disputes rendent difficile la communion entre frères, tout autant que la mission communautaire. L’Évangile a été communiqué à des frères et sœurs dans une communauté, afin que l’amour de Dieu augmente entre tous. Cet amour - l’agapè - ne vient pas d’aptitudes humaines, ne fait pas partie du patrimoine naturel des humains, mais c’est un don que l’on reçoit de Dieu même. L’agapè, en effet, est un amour qui ne connaît pas de limites, qui ne prétend pas de retour, un amour totalement gratuit. Lorsque l’apôtre écrit que l’agapè « procède d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sans détours », il entend avant tout clarifier qu’il s’agit de cet amour que Dieu répand dans nos cœurs par son Esprit. Aux Corinthiens, il écrivait que sans l’agapè, sans cet amour gratuit, nous sommes « airain qui sonne ou cymbale qui retentit » (1 Co 13, 1). Ce qui ne manque jamais d’arriver, chaque fois que nous oublions d’être des disciples et que nous nous posons en « docteurs de la loi », pour faire nos propres intérêts au lieu de ceux du Christ. L’orgueil et l’assurance, voilà des vers qui rongent la vie des communautés, puisqu’ils menacent son cœur même : l’amour.


05/03/2012
Prière pour les malades


Calendrier de la semaine
NOV
27
Dimanche 27 novembre
Le jour du Seigneur
NOV
28
Lundi 28 novembre
Prière pour les pauvres
NOV
29
Mardi 29 novembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
NOV
30
Mercredi 30 novembre
Prière avec les Apôtres
D&E
1
Jeudi 1 décembre
Prière pour l'Église
D&E
2
Vendredi 2 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
3
Samedi 3 décembre
Prière de la Vigile
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur