Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Galates 2,1-10

Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabé et Tite que je pris avec moi.

J'y montai à la suite d'une révélation ; et je leur exposai l'Évangile que je prêche parmi les païens - mais séparément aux notables, de peur de courir ou d'avoir couru pour rien.

Eh bien ! de Tite lui-même, mon compagnon qui était grec, on n'exigea pas qu'il se fît circoncire.

Mais à cause des intrus, ces faux frères qui se sont glissés pour espionner la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire en servitude,

gens auxquels nous refusâmes de céder, fût-ce un moment, par déférence, afin de sauvegarder pour vous la vérité de l'Évangile...

Et de la part de ceux qu'on tenait pour des notables - peu m'importe ce qu'alors ils pouvaient être ; Dieu ne fait point acception des personnes -, à mon Évangile, en tout cas, les notables n'ont rien ajouté.

Au contraire, voyant que l'évangélisation des incirconcis m'était confiée comme à Pierre celle des circoncis -

car Celui qui avait agi en Pierre pour faire de lui un apôtre des circoncis, avait pareillement agi en moi en faveur des païens -

et reconnaissant la grâce qui m'avait été départie, Jacques, Céphas et Jean, ces notables, ces colonnes, nous tendirent la main, à moi et à Barnabé, en signe de communion : nous irions, nous aux païens, eux à la Circoncision ;

nous devions seulement songer aux pauvres, ce que précisément j'ai eu à cœur de faire.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Après avoir fait le récit de l’appel reçu par Dieu pour annoncer l’Évangile aux païens, Paul écrit aux Galates qu’il est retourné de nouveau à Jérusalem pour se confronter aux autres apôtres. Il sait bien, en effet, que le « charisme » reçu de Dieu est pour l’édification de l’Église et non pour s’assurer des réalisations personnelles. Il retourne à Jérusalem au bout de quatorze ans de ministère. Barnabé et Tite l’accompagnent. Le premier (« fils de la prophétie ») était un juif de Chypre, probablement doué de l’esprit de prophétie, qui connaissait la communauté de Jérusalem, où il s’était rendu dès les premiers temps en gagnant la confiance des apôtres. Tite, en revanche, était un Grec d’origine païenne et non circoncis. Paul, en l’emmenant avec lui, voulait montrer concrètement les fruits de la prédication aux païens. Il discute de tout cela avec les « colonnes » de la communauté, précisément, pour éviter de « courir pour rien ». Ce n’est pas que Paul eût douté de l’Évangile qu’il prêchait, bien au contraire. Il savait toutefois que c’est dans la communion que se construit l’Église et non dans une démarche personnelle. À Jérusalem, il débat librement avec les apôtres sur la valeur de la loi. Les Actes en résument ainsi l’exposition : « Frères, vous le savez : dès les premiers jours, Dieu m’a choisi parmi vous pour que les païens entendent de ma bouche la parole de la Bonne Nouvelle et embrassent la foi. Et Dieu, qui connaît les cœurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous. Et il n’a fait aucune distinction entre eux et nous, puisqu’il a purifié leur cœur par la foi » (Ac 15, 7-9). L’assemblée, écrit Luc, écouta en silence Paul et Barnabé qui racontaient « tout ce que Dieu avait accompli par eux de signes et prodiges parmi les païens » (Ac 15, 12). Paul put en tout cas réfuter ces « faux frères » qui repoussaient sa mission au milieu des païens en soutenant qu’ainsi ils n’auraient pas seulement divisé la communauté chrétienne, mais l’auraient rendue esclave de la loi. De l’avis de Paul, ceux-là ne devaient pas même être appelés frères, car, selon leurs convictions, « la liberté que nous avons dans le Christ » aurait elle-même été mise en doute. C’est pourquoi l’apôtre écrit : « nous refusâmes de céder, fût-ce un moment, par déférence, afin que la vérité de l’Évangile demeurât parmi vous ». Paul obtint la confirmation de son action pastorale de la part des apôtres, lesquels (et il est singulier de le souligner) ne lui firent qu’une seule recommandation : « nous devions seulement songer aux pauvres ». Paul conclut : « ce que précisément j’ai eu à cœur de faire ». Il est sans doute significatif qu’à la conclusion d’un débat théologique et pastoral d’une gravité remarquable, l’accord se fasse sur l’urgence de « songer aux pauvres ». L’amour, cœur de la foi chrétienne et donc du salut, trouve dans le souci des pauvres l’un de ses points centraux.


28/04/2012
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri