Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jacques 2,14-26

À quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu'un dise : " J'ai la foi ", s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?

Si un frère ou une sœur sont nus, s'ils manquent de leur nourriture quotidienne,

et que l'un d'entre vous leur dise : " Allez en paix, chauffez-vous, rassasiez-vous ", sans leur donner ce qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il ?

Ainsi en est-il de la foi : si elle n'a pas les œuvres, elle est tout à fait morte.

Au contraire, on dira : " Toi, tu as la foi, et moi, j'ai les œuvres ? Montre-moi ta foi sans les œuvres ; moi, c'est par les œuvres que je te montrerai ma foi.

Toi, tu crois qu'il y a un seul Dieu ? Tu fais bien. Les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Veux-tu savoir, homme insensé, que la foi sans les œuvres est stérile ?

Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les œuvres quand il offrit Isaac, son fils, sur l'autel ?

Tu le vois : la foi coopérait à ses œuvres et par les œuvres sa foi fut rendue parfaite.

Ainsi fut accomplie cette parole de l'Écriture : Abraham crut à Dieu, cela lui fut compté comme justice et il fut appelé ami de Dieu. "

Vous le voyez : c'est par les œuvres que l'homme est justifié et non par la foi seule.

De même, Rahab, la prostituée, n'est-ce pas par les œuvres qu'elle fut justifiée quand elle reçut les messagers et les fit partir par un autre chemin ?

Comme le corps sans l'âme est mort, de même la foi sans les œuvres est-elle morte.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

« C’est la foi qui sauve », écrit Paul. Voilà qui nous délivre de la superbe de nos prétentions en vue d’un salut qui n’est qu’un don gratuit de Dieu. Mais la foi doit vivifier toute l’existence du disciple, ajoute Jacques. Il ne s’agit pas, en vérité, d’une opposition, mais plutôt d’une explicitation. La foi, en effet, libère nécessairement des énergies de bien. C’est en ce sens que « sans les œuvres, elle est morte ». Du reste, Jésus lui-même disait : « Ce n’est pas en me disant : "Seigneur, Seigneur", qu’on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c’est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Mt 7, 21). Jacques affirme, ainsi qu’il l’a fait jusqu’ici, un christianisme qui, à partir de la foi, devient action, conduite concrète, choix de vie. La tentation d’aujourd’hui est celle d’une foi sentimentale, individualiste qui ne se mesure pas aux choix de vie, comme si la foi n’était qu’une question de relation personnelle entre Dieu et soi, sans aucune implication de ses actions. Une foi qui ne devient nullement vie ou œuvre n’existe pas. L’apôtre nous donne un exemple très concret et sans équivoque pour nous aider à comprendre son rappel. Par cet exemple, celui du secours refusé à un frère ou à une sœur dans le besoin, Jacques met à nu l’insensibilité et la dureté de cœur de celui qui ne sait pas se laisser toucher et mettre en mouvement (émouvoir) par autrui. Un tel comportement équivaut à une évidente trahison du commandement fondamental de l’amour. C’est pourtant ce que nous faisons d’ordinaire, lorsque nous nous contentons de nos sentiments, que nous vivons peut-être avec force émotions et bouleversements personnels, et que nous croyons être en règle pour avoir prononcé de bonnes paroles mais sans avoir aidé concrètement celui qui demandait quelque chose. Il ne suffit pas de croire de manière abstraite, ou de se contenter de faire des choses. La foi, de par sa nature, est informée par l’amour et c’est ainsi qu’elle est source de changement des cœurs et de la vie. L’exemple des démons qui croient à l’existence de Dieu constitue un exemple efficace, en effet, ce n’est pas pour cela qu’on peut les dire croyants. La foi conduit nécessairement à de nouvelles conduites, à des manifestations nouvelles d’amour. Abraham est un modèle pour tout vrai croyant : il a écouté avec confiance ce que Dieu lui demandait et l’a mis en pratique aussitôt et jusqu’au bout. Sa foi, qui est née dans son abandon à la volonté de Dieu, s’est accomplie dans cette œuvre. Et « il a été justifié ». Il en fut de même pour Rahab qui, bien qu’étrangère et prostituée, choisit de prendre le parti du peuple de Dieu. Jacques conclut par une autre image : de même qu’un corps mort est le signe de l’absence de l’âme, de même l’absence d’œuvres est le signe d’un manque de foi vivante. Le jugement de la fin des temps, tel que le rapporte Matthieu 25, fonde, sans équivoque possible, ces paroles de Jacques.


25/06/2012
Prière pour les pauvres


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri