Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Pierre 2,18-25

Vous les domestiques, soyez soumis à vos maîtres, avec une profonde crainte, non seulement aux bons et aux bienveillants, mais aussi aux difficiles.

Car c'est une grâce que de supporter, par égard pour Dieu, des peines que l'on souffre injustement.

Quelle gloire, en effet, à supporter les coups si vous avez commis une faute ? Mais si, faisant le bien, vous supportez la souffrance, c'est une grâce auprès de Dieu.

Or, c'est à cela que vous avez été appelés, car le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un modèle afin que vous suiviez ses traces,

lui qui n'a pas commis de faute - et il ne s'est pas trouvé de fourberie dans sa bouche ;

lui qui insulté ne rendait pas l'insulte, souffrant ne menaçait pas, mais s'en remettait à Celui qui juge avec justice ;

lui qui, sur le bois, a porté lui-même nos fautes dans son corps, afin que, morts à nos fautes, nous vivions pour la justice ; lui dont la meurtrissure vous a guéris.

Car vous étiez égarés comme des brebis, mais à présent vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Après cette exhortation à vivre avec dignité la vie civile, Pierre s’adresse maintenant aux différents membres de la famille en présentant un bref « manuel de morale familiale ». Ses premiers mots s’adressent à la classe la plus humble, celle des serviteurs ou esclaves. L’esclavage était un fait acquis et accepté. Mais l’universalité de l’Évangile les rejoint eux-aussi et leur demande ce que la Parole de Dieu exige de chacun, à savoir, de suivre et d’imiter Jésus au-delà des conditions sociales. En vérité, avec une sensibilité typiquement biblique, l’apôtre voit dans le serviteur la figure idéale du chrétien. Tout disciple est, en effet, un « serviteur de Dieu (2, 16), et plus il s’humilie dans la souffrance, plus il devient semblable à Jésus qui s’est fait serviteur, ainsi que Paul lui-même l’affirme dans sa Lettre aux Philippiens (2, 7). Ces paroles adressées aux esclaves sont donc adressées à tous les chrétiens et à chacun d’entre nous. Pierre veut persuader les chrétiens que ces « peines que l’on souffre injustement » sont aussi « une grâce » (2, 19-20) pour un disciple. C’est pourquoi il montre l’image du Christ souffrant que nous devrions tous avoir sans cesse sous les yeux : « Le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un modèle afin que vous suiviez ses traces ». L’apôtre veut pousser les serviteurs - et nous aussi avec eux - à ne jamais détourner leur regard de Jésus. Si nous souffrons, le Christ a souffert bien davantage : « lui qui insulté ne rendait pas l’insulte, souffrant ne menaçait pas ». Aucun auteur du Nouveau Testament n’avait jusqu’ici présenté ainsi le Christ souffrant. Pierre connaît bien les réactions instinctives que chacun de nous a, face à la douleur et à l’offense. Souvent, en effet, nous répondons à la violence par la violence. Mais un disciple se doit de regarder son maître et de l’imiter. Dans un monde comme celui où nous vivons, prêt au conflit et à la violence, ces mots résonnent dans toute leur force. Les disciples de Jésus, aujourd’hui plus que jamais, doivent apporter au monde un témoignage semblable à celui de leur Maître. C’est peut-être le plus grand don que des chrétiens puissent faire aux hommes de ce temps : la force faible d’un amour qui ne connaît pas de limites. Il ne s’agit pas, ainsi que certains l’insinuent, des bons sentiments de gens résignés, sans force ni dignité. Mais il s’agit de gens convaincus que seul l’amour peut sauver et rassembler ceux qui sont dispersés en faisant de tous une famille, qu’il peut seul vaincre le mal par le bien. C’est ce qu’a fait Jésus en s’émouvant de pitié devant des foules épuisées et en les rassemblant autour de lui, tel un bon berger.


14/07/2012
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri