Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

2 Corinthiens 5,11-6,2

Connaissant donc la crainte du Seigneur, nous cherchons à persuader les hommes. Quant à Dieu, nous sommes à découvert devant lui, et j'espère que, dans vos consciences aussi, nous sommes à découvert.

Nous ne recommençons pas à nous recommander nous-mêmes devant vous ; nous vous donnons seulement occasion de vous glorifier à notre sujet, pour que vous puissiez répondre à ceux qui se glorifient de ce qui se voit et non de ce qui est dans le cœur.

En effet, si nous avons été hors de sens, c'était pour Dieu ; si nous sommes raisonnables, c'est pour vous.

Car l'amour du Christ nous presse, à la pensée que, si un seul est mort pour tous, alors tous sont morts.

Et il est mort pour tous, afin que les vivants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux.

Ainsi donc, désormais nous ne connaissons personne selon la chair. Même si nous avons connu le Christ selon la chair, maintenant ce n'est plus ainsi que nous le connaissons.

Si donc quelqu'un est dans le Christ, c'est une création nouvelle : l'être ancien a disparu, un être nouveau est là.

Et le tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation.

Car c'était Dieu qui dans le Christ se réconciliait le monde, ne tenant plus compte des fautes des hommes, et mettant en nous la parole de la réconciliation.

Nous sommes donc en ambassade pour le Christ ; c'est comme si Dieu exhortait par nous. Nous vous en supplions au nom du Christ : laissez-vous réconcilier avec Dieu.

Celui qui n'avait pas connu le péché, Il l'a fait péché pour nous, afin qu'en lui nous devenions justice de Dieu.

Et puisque nous sommes ses coopérateurs, nous vous exhortons encore à ne pas recevoir en vain la grâce de Dieu.

Il dit en effet : Au moment favorable, je t'ai exaucé ; au jour du salut, je t'ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul explique à nouveau le sens de son ministère apostolique afin que les Corinthiens sachent répondre à ceux qui se présentent à eux, remplis d’eux-mêmes et qui se glorifient de leurs expériences religieuses et de leur sagesse. Paul, au contraire, pressé « de manière déraisonnable » par l’amour du Christ (« si nous avons été hors de sens, c’était pour Dieu »), affirme que les croyants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour Jésus qui est mort et ressuscité pour tous. C’est le cœur de l’Évangile, et celui qui l’accueille devient une créature nouvelle, car il trouve un nouveau sens à son existence : précisément, ne plus vivre pour soi-même, ce qui serait l’« évangile » du monde, celui-là même que toutes les personnes présentes criaient à Jésus sur la croix : « Sauve-toi toi-même ! ». L’Évangile du Christ, au contraire, c’est l’amour qui ne connaît aucune limite, l’amour allant jusqu’à pardonner ceux qui nous offensent et à aimer même nos ennemis. Il est malheureusement vraiment difficile de comprendre que c’est là le cœur de la vie chrétienne, et que c’est aussi la véritable nouveauté dont le monde a besoin. Trop souvent, au contraire, nous nous laissons dominer par la servitude de l’amour pour nous-mêmes et rien que pour nous-mêmes. Nous avons besoin de continuer à tourner nos yeux et notre cœur vers le Seigneur, et d’apprendre de lui le sens de la vie. Si nous l’accueillons dans notre cœur, si nous nous nourrissons de sa Parole et de son Corps, si nous vivons dans la communion avec les frères, nous serons nous aussi renouvelés. L’apôtre écrit : « Si donc quelqu’un est dans le Christ, c’est une créature nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là » (v. 17). Si nous restons unis à Jésus et à son Église, nous sommes réconciliés avec Dieu. L’apôtre se fait même ministre de la réconciliation, ambassadeur du Christ, pour que nous soyons renouvelés. Personne ne peut se réconcilier de lui-même, personne ne peut se pardonner lui-même. Il faut que l’apôtre continue d’insister : « Laissez-vous réconcilier avec Dieu ! ». Le Seigneur, semble dire Paul, nous aime au point de ne pas même nous imputer nos péchés, ni de nous condamner à cause d’eux. En effet, pour nous sauver de la condamnation, Jésus s’est fait lui-même péché pour nous. Et il a confié aux disciples le ministère de la réconciliation. Dans un monde déchiré par les divisions, dévoré par le mal et avare de pardon, il faut que les croyants manifestent la miséricorde, la pitié, la compassion. Parmi les nombreux moments où se manifestent l’amour et le pardon, il y a tout particulièrement le sacrement de la confession : c’est le moment le plus haut où Dieu se penche sur nous avec une miséricorde infinie. Et c’est la joie de l’étreinte du Seigneur que le ministre représente à ce moment-là.


13/04/2013
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
NOV
27
Dimanche 27 novembre
Le jour du Seigneur
NOV
28
Lundi 28 novembre
Prière pour les pauvres
NOV
29
Mardi 29 novembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
NOV
30
Mercredi 30 novembre
Prière avec les Apôtres
D&E
1
Jeudi 1 décembre
Prière pour l'Église
D&E
2
Vendredi 2 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
3
Samedi 3 décembre
Prière de la Vigile
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri