Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

2 Corinthiens 6,3-18

Nous ne donnons à personne aucun sujet de scandale, pour que le ministère ne soit pas décrié.

Au contraire, nous nous recommandons en tout comme des ministres de Dieu : par une grande constance dans les tribulations, dans les détresses, dans les angoisses,

sous les coups, dans les prisons, dans les désordres, dans les fatigues, dans les veilles, dans les jeûnes ;

par la pureté, par la science, par la patience, par la bonté, par un esprit saint, par une charité sans feinte,

par la parole de vérité, par la puissance de Dieu ; par les armes offensives et défensives de la justice ;

dans l'honneur et l'ignominie, dans la mauvaise et la bonne réputation ; tenus pour imposteurs, et pourtant véridiques ;

pour gens obscurs, nous pourtant si connus ; pour gens qui vont mourir, et nous voilà vivants ; pour gens qu'on châtie, mais sans les mettre à mort ;

pour tristes, nous qui sommes toujours joyeux ; pour pauvres, nous qui faisons tant de riches ; pour gens qui n'ont rien, nous qui possédons tout.

Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens ; notre cœur s'est grand ouvert.

Vous n'êtes pas à l'étroit chez nous ; c'est dans vos cœurs que vous êtes à l'étroit.

Payez-nous donc de retour ; je vous parle comme à mes enfants, ouvrez tout grand votre cœur, vous aussi.

Ne formez pas d'attelage disparate avec des infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l'impiété ? Quelle union entre la lumière et les ténèbres ?

Quelle entente entre le Christ et Béliar ? Quelle association entre le fidèle et l'infidèle ?

Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles ? Or c'est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l'a dit : J'habiterai au milieu d'eux et j'y marcherai ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

Sortez donc du milieu de ces gens-là et tenez-vous à l'écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d'impur, et moi, je vous accueillerai.

Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul parle à nouveau de son ministère apostolique. Il n’est pas inquiet pour lui-même ni pour sa renommée. Ce qui lui tient à cœur, c’est d’être accueilli par les Corinthiens comme l’envoyé du Seigneur. Il ajoute : « nous vous exhortons encore à ne pas recevoir en vain la grâce de Dieu » (v. 1). Il ne faut pas tarder. Le voici maintenant le moment favorable. Plus encore, l’apôtre a affronté d’innombrables difficultés pour ne pas faillir à son ministère apostolique. Il les énumère : coups, prisons, désordres, fatigues, veilles, jeûnes. Aucune d’entre elles ne l’a éloigné de la mission de prêcher l’Évangile. Au contraire, revêtu de sentiments de pureté, de science, de patience, de bonté, d’un esprit saint, d’une charité sans feinte, il n’a cessé de prêcher l’Évangile et de servir les communautés. La Parole que le Seigneur lui avait confiée a été sa force, son soutien. Nous pourrions dire que les disciples de Jésus, pauvres de biens extérieurs, possèdent une richesse intérieure qui, lorsqu’ils la communiquent, les soutient ; plus encore, elle les renforce et ouvre grand leur cœur. Paul l’écrit aux Corinthiens : « Nous vous avons parlé en toute liberté, Corinthiens ; notre cœur s’est grand ouvert » (v. 11). Mais à la largeur du cœur de l’apôtre répond la mesquinerie des Corinthiens : « Vous n’êtes pas à l’étroit chez nous ; c’est dans vos cœurs que vous êtes à l’étroit » (v. 12). L’étroitesse de cœur des Corinthiens rend l’apôtre amer, car elle l’empêche de leur présenter la bonne nourriture de la prédication évangélique. Il leur dit avec un amour de père (« je vous parle comme à mes enfants ») : « Ouvrez tout grand votre cœur, vous aussi ». C’est la condition pour accueillir l’Évangile. Dans le cas contraire, on tombe sous l’« attelage disparate avec des infidèles » (v. 14), c’est-à-dire dans la mentalité égocentrique du monde. Aucun compromis n’est possible entre « le Christ et Béliar », c’est-à-dire entre le Christ et Satan. Le joug de ce dernier est un poids qui écrase, tandis que le joug de l’Évangile est « doux » (Mt 11, 30). Celui qui accueille l’Évangile devient le « temple de Dieu », c’est-à-dire un témoin de l’amour et de la miséricorde du Seigneur. Si nous ouvrons notre cœur à l’Évangile, nous serons libérés du joug de Satan, et le monde aussi s’ouvrira à l’amour.


15/04/2013
Prière pour la paix


Calendrier de la semaine
JAN
22
Dimanche 22 janvier
Le jour du Seigneur
JAN
23
Lundi 23 janvier
Prière pour les pauvres
JAN
24
Mardi 24 janvier
Prière avec Marie, mère du Seigneur
JAN
25
Mercredi 25 janvier
Prière avec les Apôtres
JAN
26
Jeudi 26 janvier
Prière pour l'Église
JAN
27
Vendredi 27 janvier
Prière de la Sainte Croix
JAN
28
Samedi 28 janvier
Prière de la Vigile
JAN
29
Dimanche 29 janvier
Le jour du Seigneur