Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Hébreux 9,1-14

La première alliance, elle aussi, avait donc des institutions cultuelles ainsi qu'un sanctuaire, celui de ce monde.

Une tente, en effet - la tente antérieure - avait été dressée ; là se trouvaient le chandelier, la table, et l'exposition des pains ; c'est celle qui est appelée : le Saint.

Puis, derrière le second voile était une tente appelée Saint des Saints,

comportant un autel des parfums en or et l'arche de l'alliance entièrement recouverte d'or, dans laquelle se trouvaient une urne d'or contenant la manne, le rameau d'Aaron qui avait poussé, et les tables de l'alliance ;

puis au-dessus, les chérubins de gloire couvrant d'ombre le propitiatoire. Ce n'est pas le moment de parler de tout cela en détail.

Tout étant ainsi disposé, les prêtres entrent en tout temps dans la première tente pour s'acquitter du service cultuel.

Dans la seconde, au contraire, seul le grand prêtre pénètre, et une seule fois par an, non sans s'être muni de sang qu'il offre pour ses manquements et ceux du peuple.

L'Esprit Saint montre ainsi que la voie du sanctuaire n'est pas ouverte, tant que la première Tente subsiste.

C'est là une figure pour la période actuelle ; sous son régime on offre des dons et des sacrifices, qui n'ont pas le pouvoir de rendre parfait l'adorateur en sa conscience ;

ce sont des règles pour la chair, ne concernant que les aliments, les boissons, diverses ablutions, et imposées seulement jusqu'au temps de la réforme.

Le Christ, lui, survenu comme un grand prêtre des biens à venir, traversant la tente plus grande et plus parfaite qui n'est pas faite de main d'homme, c'est-à-dire qui n'est pas de cette création,

entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang, nous ayant acquis une rédemption éternelle.

Si en effet du sang de boucs et de taureaux et de la cendre de génisse, dont on asperge ceux qui sont souillés, les sanctifient en leur procurant la pureté de la chair,

combien plus le sang du Christ, qui par un Esprit éternel s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il notre conscience des œuvres mortes pour que nous rendions un culte au Dieu vivant.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La lettre poursuit sa réflexion sur le nouveau sens du sacerdoce de Jésus par rapport au sacerdoce ancien. Dans les premiers versets est décrit, bien que brièvement, le tabernacle de l’alliance que Moïse fit préparer selon les indications qu’il avait reçues sur la montagne (8, 5). Ce qui s’était passé lors de la première alliance préfigurait ce que Dieu allait réaliser en plénitude en Jésus. Le tabernacle de la présence de Dieu, en effet, nous dit à l’avance quelque chose de l’alliance nouvelle à venir qui s’achèvera par le nouveau « temple » : Jésus. C’est Jésus lui-même qui affirme qu’il n’est pas venu abolir mais accomplir la loi. La tente de l’ancienne alliance était divisée en deux : « le Saint » et le « Saint des Saints », dans lequel n’entrait que le grand prêtre, une fois par an. La lettre mentionne une séparation entre ces deux parties : dans le « Saint », se trouvaient ces choses simples nécessaires à la vie de tous les jours, telles que le candélabre, la table et les pains de proposition, tandis que le « Saint des Saints » était une demeure qui ne contenait aucun objet et renvoyait ainsi à la sainteté de Dieu. Dans la première tente, notre auteur voit l’image de la terre, tandis que le « Saint des Saints » est l’image du ciel. Il y avait aussi une distinction entre les ministres : tous les prêtres pouvaient entrer dans la première tente, tandis que seul le grand prêtre pouvait pénétrer dans la deuxième, une fois par an, après avoir offert un sacrifice et aspergé le propitiatoire avec le sang. Ce rite montre que, du côté du ciel, « la voie du sanctuaire n’est pas ouverte ». Jésus seul apporte un changement radical au niveau du sacerdoce et de la loi (7, 12). Jusqu’ici, notre auteur a affirmé que Jésus, établi grand prêtre, est entré dans le ciel (4, 14) et s’est offert lui-même une fois pour toutes (7, 27) ; il a donc pris place à la droite du trône dans la majesté (8, 1), devenant le ministre du tabernacle véritable, dressé par Dieu et non par un homme (8, 2). Il apporte des dons « réels » (cf. l0, 1), réalisant ainsi les promesses du nouveau pacte (8, 6) qui consiste en la rémission des péchés et en l’union définitive avec Dieu. Il peut procurer ces biens parce qu’il exerce un ministère sacerdotal non pas dans l’espace étroit d’un tabernacle terrestre, mais dans « la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite de main d’homme, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création ». Comme le grand prêtre, lui non plus n’a pu entrer dans le Saint des Saints « sans s’être muni de sang » (9, 7). En effet, il y est entré avec du sang, mais pas avec le sang des animaux, à la manière ancienne. Jésus est entré dans le sanctuaire avec son propre sang. Et ses disciples, accueillis dans ce mystère de salut, entrent dès maintenant, avec lui, dans le Saint des Saints.


13/06/2013
Prière pour l'Église


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri