Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Souvenir de sainte Thérèse de Lisieux, carmélite, moniale animée par un sens profond de la mission de l’Église.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Maccabées 1,16-28

Quand il vit son règne affermi, Antiochus voulut devenir roi du pays d'Épypte, afin de régner sur les deux royaumes.

Entré en Épypte avec une armée imposante, des chars, des éléphants et des cavaliers et une grande flotte,

il attaqua le roi d'Épypte, Ptolémée, qui recula devant lui et s'enfuit; beaucoup d'hommes restèrent sur le terrain.

Les villes fortes égyptiennes furent prises et Antiochus s'empara des dépouilles du pays.

Ayant ainsi vaincu l'Épypte et pris le chemin du retour en l'année 143, il marcha contre Israël et sur Jérusalem avec une armée imposante.

Entré dans le sanctuaire avec arrogance, Antiochus enleva l'autel d'or, le candélabre de lumière avec tous ses accessoires,

la table d'oblation, les vases à libation, les coupes, les cassolettes d'or, le voile, les couronnes, la décoration d'or sur la façade du Temple, dont il détacha tout le placage.

Il prit l'argent et l'or ainsi que les ustensiles précieux et fit main basse sur les trésors cachés qu'il trouva.

Emportant le tout, il s'en alla dans son pays; il versa beaucoup de sang et proféra des paroles d'une extrême insolence.

Israël fut l'objet d'un grand deuil dans tout le pays

Chefs et anciens gémirent, jeunes filles et jeunes gens dépérirent, et la beauté des femmes s'altéra.

Le nouveau marié entonna un thrène; assise dans la chambre, l'épouse fut en deuil.

La terre trembla à cause de ses habitants et la honte couvrit toute la maison de Jacob.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L’auteur met en scène Antiochus Épiphane, très déterminé à étendre son royaume. Il entreprend sa première campagne dans le but de conquérir l’Égypte. Il affronte, avec une armée importante, Ptolémée roi d’Égypte, le bat et rassemble un butin de guerre fort consistant. Il décide ensuite de rentrer dans le Nord et, chemin faisant, il attaque Israël, entre dans la ville de Jérusalem, et monte au temple pour le piller, emportant l’autel d’or, le chandelier à sept branches, la table d’oblation, le rideau séparant le Saint des saints du reste du sanctuaire et tout le mobilier d’or et d’argent. L’auteur note avec amertume qu’il s’en alla en « emportant tout ». En quittant Jérusalem, Antiochus ne manque pas de perpétrer un carnage de juifs, suivant ainsi le funeste exemple de Nabuchodonosor (2 R 25, 14-15). Face à un tel outrage, « Israël fut l’objet d’un grand deuil dans tout le pays », note l’auteur renouant avec le style des Lamentations dont il reprend des phrases entières ainsi que des expressions. Tous, sans exception, écrit-il, gémissent face à une telle tragédie, la terre elle-même est secouée. Grande est la confusion. Dévaster Jérusalem jusque dans le temple, en empêchant toute vie et tout exercice de culte, signifie en effet toucher au cœur du peuple d’Israël. Le roi étranger veut poursuivre son enrichissement personnel et élargir sa domination sur les autres sans que rien ne l’arrête. C’est pourquoi il supprime à la base toute marque de foi et de culte. C’est une histoire funeste qui caractérise malheureusement plus d’un siècle de l’aventure chrétienne et se poursuit jusqu’à nos jours. Pensons aux attaques fréquemment commises contre des communautés chrétiennes à différents endroits du monde, parfois lorsque celles-ci sont rassemblées dans leurs églises pour la prière. Ce sont des croyants sans défense, attaqués par des hommes aveuglés par des idéologies extrémistes. C’est un dessein diabolique que de vouloir détruire ceux qui agissent en faveur de la miséricorde et de la paix entre les peuples. La tension vers le martyre qui parcourt le récit des Livres des Macchabées constitue en réalité une constante de la foi, en particulier la foi chrétienne, comme Jésus lui-même nous met en garde : « Un disciple n’est pas plus grand que son maître » (Mt 10, 24).


01/10/2013
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri