Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Maccabées 1,54-64

Le quinzième jour de Kisleu en l'an 145, le roi construisit l'Abomination de la désolation sur l'autel des holocaustes et, dans les villes de Juda circonvoisines, on éleva des autels.

Aux portes des maisons et sur les places, on brûlait de l'encens.

Quant aux livres de la Loi, ceux qu'on trouvait étaient jetés au feu après avoir été lacérés.

Découvrait-on chez quelqu'un un exemplaire de l'Alliance, ou quelque autre se conformait-il à la Loi, la décision du roi le mettait à mort.

Ils sévissaient chaque mois dans les villes contre les Israélites pris en contravention;

le 25 de chaque mois, on sacrifiait sur l'autel dressé sur l'autel des holocaustes.

Les femmes qui avaient fait circoncire leurs enfants, ils les mettaient à mort, suivant l'édit,

avec leurs nourrissons pendus à leur cou, exécutant aussi leurs proches et ceux qui avaient opéré la circoncision.

Cependant plusieurs en Israël se montrèrent fermes et furent assez forts pour ne pas manger de mets impurs.

Ils acceptèrent de mourir plutôt que de se contaminer par la nourriture et de profaner la sainte alliance et, en effet, ils moururent.

Une grande colère plana sur Israël.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Notre passage s’ouvre sur une date qui resta gravée dans la mémoire des juifs à cause, de la gravité de ce qui se passa ce jour-là. Le 25 décembre de l’année 167 av. J.-C., anniversaire du roi Antiochus, une idole, « l’Abomination de la désolation », fut placée sur l’autel de l’holocauste, dans le Temple, et on inaugura son culte. On trahissait ainsi, au cœur même du Temple, l’alliance que Juda avait établie avec son Dieu. Elle ne sera rétablie que trois ans plus tard, le même jour, par Judas, lorsqu’il célèbrera la dédicace du nouvel autel (4, 52). Après ce premier acte sacrilège, beaucoup d’autres suivirent dans différentes villes de Juda. Dans le but d’effacer définitivement de toute mémoire le moindre souvenir de Dieu, le roi ordonna de détruire les livres de la Loi. Les envoyés du roi se mirent à l’œuvre : « quant aux livres de la Loi, ceux qu’on trouvait étaient jetés au feu après avoir été lacérés ». Ils avaient compris quelle considération les juifs avaient pour ces rouleaux saints, dont les textes conservaient en effet les paroles de l’Alliance que l’on devait se transmettre de génération en génération. La Parole de Dieu était gardée dans ces rouleaux bien davantage que dans les murs ou sur les autels. Le roi et ses serviteurs, qui avaient bien compris cela, les cherchèrent partout : «Découvrait-on chez quelqu’un un exemplaire de l’Alliance, ou quelque autre se conformait-il à la Loi, la décision du roi le mettait à mort ». La chasse aux juifs pratiquants et la chasse aux livres saints ne faisaient qu’un. Or, un grand nombre de croyants affrontèrent avec courage cette persécution, demeurant fidèles au Seigneur. Il est surprenant de voir que ce qui se passait autrefois se produit encore de nos jours. Il y a des chrétiens (catholiques autant que protestants ou orthodoxes) que l’on tue parce qu’on les a trouvés en possession d’une bible. Oui, posséder une bible devient alors un crime. A notre époque aussi, il existe des martyrs de la Parole de Dieu. Il suffit de penser à ce qui est arrivé en Amérique Centrale dans les années 1980, lorsque de nombreux catéchistes ou religieux devaient cacher leur bible dont la seule possession leur valaient la mort, ou bien encore en Turquie et en Asie, où plusieurs chrétiens ont été tués à cause des bibles qu’ils portaient sur eux. Nous pourrions dire que l’« ennemi» sait bien à quel point les Écritures Saintes sont la force autant des juifs que des chrétiens. Elles contiennent la Parole de Dieu : l’étouffer, l’empêcher de résonner, mettre des obstacles sur sa route, signifie rendre muette la communauté et priver le monde de cette lumière. Écouter et mettre en pratique les Saintes Écritures est la meilleure manière, pour des chrétiens, d’accueillir et de communiquer aux hommes et aux femmes de chaque génération le rêve de Dieu pour le monde. Les oppositions et les persécutions – que notre auteur résume dans l’expression « une grande colère plana sur Israël » – sont une réalité, dramatique en vérité, mais qui ne fait que purifier et renforcer le témoignage des croyants.


05/10/2013
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri