Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Fête du Christ noir d’Esquipulas, au Guatemala, vénéré dans toute l’Amérique Centrale.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Marc 1,29-39

Et aussitôt, sortant de la synagogue, il vint dans la maison de Simon et d'André, avec Jacques et Jean.

Or la belle-mère de Simon était au lit avec la fièvre, et aussitôt ils lui parlent à son sujet.

S'approchant, il la fit se lever en la prenant par la main. Et la fièvre la quitta, et elle les servait.

Le soir venu, quand fut couché le soleil, on lui apportait tous les malades et les démoniaques,

et la ville entière était rassemblée devant la porte.

Et il guérit beaucoup de malades atteints de divers maux, et il chassa beaucoup de démons. Et il ne laissait pas parler les démons, parce qu'ils savaient qui il était.

Le matin, bien avant le jour, il se leva, sortit et s'en alla dans un lieu désert, et là il priait.

Simon et ses compagnons le poursuivirent

et, l'ayant trouvé, ils lui disent : " Tout le monde te cherche. "

Il leur dit : " Allons ailleurs, dans les bourgs voisins, afin que j'y prêche aussi, car c'est pour cela que je suis sorti. "

Et il s'en alla à travers toute la Galilée, prêchant dans leurs synagogues et chassant les démons.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L’Évangile décrit l’intense activité de Jésus à Capharnaüm pendant deux journées consécutives. Jésus n’est plus seul. Il n’agit pas en prédicateur solitaire. Il a choisi de communiquer l’Évangile du Royaume en même temps que le groupe de disciples qu’il a réunis. Avec eux, il forme désormais une seule et même famille, fondée non sur des liens de sang, mais sur une adhésion à sa personne et à son dessein d’amour. L’évangéliste le présente alors qu’il entre dans leur maison à Capharnaüm. Tout de suite, on lui présente la belle-mère âgée de Pierre, étendue sur son lit avec de la fièvre. Jésus s’approche d’elle, lui prend la main et la fait se relever de son lit, guérie. La femme âgée se met aussitôt à les servir. En effet, la guérison signifie abandonner l’immobilisme de sa paresse et se mettre au service de Jésus et de sa communauté. Il ne s’agit pas de magie : Jésus a pris cette femme âgée et affaiblie par la main et l’a soulevée, en lui redonnant de la force. C’est ainsi qu’il se tient près des anciens, en commençant par ceux qui se trouvent dans la maison, à plus forte raison près de ceux qui lui sont apportés avec leurs maladies chroniques. La guérison de la belle-mère âgée de Pierre est une leçon à apprendre encore aujourd’hui. L’évangéliste se met à décrire une scène émouvante : devant la porte de cette maison se réunissent « tous les malades et les possédés » de la ville. « La ville entière était rassemblée devant la porte ». C’est une scène qui interroge nos communautés chrétiennes, nos églises, et aussi nos cœurs. Pourquoi est-il rare de voir aujourd’hui une scène pareille à celle-là ? N’est-ce pas contraire à l’Évangile d’éloigner de nos églises (et de nos cœurs) les faibles, les étrangers, les tsiganes, les malades mentaux et ceux qui demandent notre aide ? Jésus sort sur le seuil de la maison et « en guérit beaucoup ». Marc n’écrit pas qu’il les guérit tous, mais beaucoup, comme pour souligner que reste ouverte la blessure de tant de malades que nous ne réussissons pas à aider. La soirée et la nuit étant passées, Jésus se lève tôt le matin et se dirige vers un endroit isolé pour prier. Il commence la journée par la prière, dans un lieu à part, intime, loin de la foule et de la confusion. Et dans le silence, il rencontre son Père qui est aux cieux. Pour Jésus, la prière n’est pas seulement le début temporel de la journée, mais son fondement. Et quand les disciples tournent leur esprit et leur cœur vers Dieu, alors commencent les temps nouveaux annoncés par l’Évangile. Se tenir devant le Seigneur en prière, comme des fils qui attendent tout de Lui, signifie une nouvelle manière de vivre : faire non pas notre volonté, comme chacun de nous le fait d’ordinaire, mais celle du Père. Et le Père veut que tous les hommes soient sauvés. Aussi, aux disciples qui voulaient le retenir dans cette contrée, Jésus répond qu’il faut élargir le cœur jusqu’aux limites de la terre. Il ne s’arrête pas dans les lieux habituels, il va partout. Et dans tout lieu où il passe, il crée un climat nouveau de fête, surtout parmi les pauvres ; même les lépreux accourent vers Lui et sont guéris.


15/01/2014
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri