Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Les Églises d’Orient et d’Occident célèbrent aujourd’hui l’annonciation du Seigneur à Marie.


Lecture de la Parole de Dieu

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Luc 1,26-38

Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, du nom de Nazareth,

à une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; et le nom de la vierge était Marie.

Il entra et lui dit : " Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi. "

À cette parole elle fut toute troublée, et elle se demandait ce que signifiait cette salutation.

Et l'ange lui dit : " Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus.

Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ;

il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n'aura pas de fin. "

Mais Marie dit à l'ange : " Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? "

L'ange lui répondit : " L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu.

Et voici qu'Élisabeth, ta parente, vient, elle aussi, de concevoir un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, elle qu'on appelait la stérile ;

car rien n'est impossible à Dieu. "

Marie dit alors : " Je suis la servante du Seigneur ; qu'il m'advienne selon ta parole ! " Et l'ange la quitta.

 

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

La liturgie de l’Église veut nous rappeler par une mémoire particulière le jour où l’ange fut envoyé à Nazareth pour annoncer à Marie qu’elle allait devenir la mère de Jésus. L’Évangile ne nous emmène pas à Jérusalem, mais dans une pauvre demeure où se trouve une adolescente, seule et portant un prénom très courant : Marie. Il ne nous emmène pas à Rome, la capitale de l’empire, mais dans un village inconnu, aux marges de l’empire romain, Nazareth. Dieu commence son histoire à la périphérie du monde : elle deviendra le centre de son action salvatrice. L’ange entre et salue Marie. C’est une jeune fille comme toutes les autres, elle vit la vie ordinaire de son village. Et pourtant, le regard de Dieu s’est posé sur elle. Dès sa conception, Dieu l’avait préservée, il l’avait soignée, pour ainsi dire embellie, purifiée de toute tâche, pour qu’elle puisse accueillir le Seigneur Jésus. Ainsi, l’ange peut lui dire : « Réjouis-toi, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi ». Oui, Marie est remplie de l’amour de Dieu. Elle est la première d’entre nous ; c’est-à-dire celle qui sait accueillir la Parole du Seigneur avec la plus grande profondeur. Si elle est troublée à l’écoute des paroles de l’ange, celui-ci la réconforte : « Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus ». Cette nouvelle la bouleverse encore plus profondément. Elle ne vit pas encore avec Joseph. Et elle le dit : « Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ? » Mais l’ange insiste : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ». Nous pouvons imager le tumulte des pensées se déchaînant dans le cœur de cette jeune fille ! Elle pourrait refuser, conserver sa tranquillité et poursuivre sa vie de tous les jours. Elle aurait certes pu le faire, mais elle se serait ainsi soustraite aux desseins de Dieu. Si elle accepte, dans le meilleur des cas, elle passera pour une mère célibataire. Marie, ne comptant pas sur ses forces, mais uniquement sur les paroles de l’ange, répond : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole ! » Elle, la première à être aimée de Dieu d’une manière aussi absolue, est la première à répondre à la Parole de Dieu par une acceptation totale. Saint Augustin peut effectivement dire de Marie qu’il a été plus important pour elle d’être disciple du Christ que d’avoir été sa mère. Marie, la première des croyants, nous montre comment écouter la Parole de Dieu, comment être disciples pour pouvoir devenir mères d’autres croyants. Son obéissance est à la source du salut. Ce jour-là, à travers ce « oui », la désobéissance de nos ancêtres est surmontée, le temps de la rédemption commence. Avec Marie, apprenons à accueillir l’Évangile dans notre cœur. Ainsi, nous participerons au mystère du salut.


25/03/2014
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri