Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de saint Nil, starets russe (( 1508). Il fut le père de nombreux moines auxquels il apprit un grand amour envers le Seigneur et envers les hommes, les exhortant à demander tous à Dieu le même sentiment (en grec macrothymia).
Souvenir de la prière pour les nouveaux martyrs du 20e siècle, présidée par Jean-Paul II au Colisée à Rome, avec les représentants des Églises chrétiennes.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jean 6,35-40

Jésus leur dit : " Je suis le pain de vie. Qui vient à moi n'aura jamais faim ; qui croit en moi n'aura jamais soif.

Mais je vous l'ai dit : vous me voyez et vous ne croyez pas.

Tout ce que me donne le Père viendra à moi, et celui qui vient à moi, je ne le jetterai pas dehors ;

car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

Or c'est la volonté de celui qui m'a envoyé que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour.

Oui, telle est la volonté de mon Père, que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour. "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

L’Évangile du jour reprend la dernière phrase de l’extrait écouté hier. Cette affirmation rappelle celle de l’Ancien Testament au sujet du banquet messianique préparé par le Seigneur pour son peuple : « Je suis le pain de vie. Qui vient à moi n’aura jamais faim ; qui croit en moi n’aura jamais soif ». Enfin, la promesse de Dieu s’accomplissait. Jésus répondait également à la faim de salut présente dans le cœur des hommes : faim de signification, faim d’une vie qui ne se termine pas avec la mort et qui conduise à la félicité totale. Jésus était la réponse venue du ciel, et tous pouvaient la recueillir et la faire leur. Mais Jésus constate avec amertume que beaucoup n’ouvraient pas leur cœur pour accueillir sa parole bien qu’ils aient vu les signes accomplis. Et pourtant, il ne repoussait personne : « celui qui vient à moi, je ne le jetterai pas dehors ». Il suffit de peu de disponibilité de notre part pour que le miracle se produise. Comme les cinq pains d’orge qui suffirent à nourrir cinq mille personnes. Quiconque s’approchait de Jésus était entendu : il suffisait de frapper, même faiblement, pour recevoir une réponse. N’avait-il pas dit à plusieurs reprises aux foules qui le suivaient : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai » ? (Mt 28, 21). Du reste, il était descendu du ciel pour ceci : accomplir la volonté du Père qui l’avait envoyé. Cette volonté était claire : ne perdre aucune des personnes qui lui avaient été confiées. Sa mission était de rassembler tout le monde dans un unique troupeau. Ainsi dit-il ailleurs : « Je suis le bon pasteur » (Jn 10, 11). Il était venu pour rassembler les personnes dispersées et les conduire dans le royaume. La tâche perpétuelle de Jésus est de sauver tout le monde, sans perdre personne. Dans la parabole de la brebis égarée, il montre sa passion pour une simple brebis, mais également sa disponibilité à courir des risques et à emprunter des chemins accidentés. Sauver tout le monde est la préoccupation constante de Jésus. Il veut que cette préoccupation se perpétue au cours des siècles à travers l’Église. Oui, l’Église, chaque communauté chrétienne, doit éprouver avant tout la passion de sauver tous les hommes. Le pape François nous renvoie à cette passion. La préoccupation missionnaire doit être plus évidente à notre époque et impliquer tous les chrétiens. Malheureusement, nous sommes souvent tellement repliés sur nous-mêmes que nous ne ressentons pas cette urgence missionnaire. Cela nous éloigne de Jésus et de sa volonté de libérer le monde de l’emprise du mal. Il est urgent de nous laisser entraîner encore plus par la passion qui poussait Jésus, à son époque, à parcourir les rues et les places. Les paroles de Jésus entendues dans ce passage évangélique nous montrent clairement la volonté de Dieu et comment la mettre en œuvre sur terre : « Oui, telle est la volonté de mon Père, que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour ». C’est une promesse qui se réalise en nous-mêmes quand nous consacrons notre vie au Seigneur et aux autres. Exactement comme l’a fait Jésus.


07/05/2014
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri