Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Vigile de la Pentecôte


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jean 21,20-25

Se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait, celui-là même qui, durant le repas, s'était penché sur sa poitrine et avait dit : " Seigneur, qui est-ce qui te livre ? "

Le voyant donc, Pierre dit à Jésus : " Seigneur, et lui ? "

Jésus lui dit : " Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi. "

Le bruit se répandit alors chez les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or Jésus n'avait pas dit à Pierre : " Il ne mourra pas ", mais : " Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne. "

C'est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits, et nous savons que son témoignage est véridique.

Il y a encore bien d'autres choses qu'a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ce passage conclut l’Évangile de Jean. Comme nous l’avons entendu hier, Jésus est apparu pour la troisième fois à ses disciples sur les rives du lac de Tibériade. Pierre, après avoir répondu à la triple question sur l’amour accompagnée du triple envoi en mission pastoral et après avoir écouté les paroles de Jésus sur sa vieillesse, se retourne et voit le disciple que Jésus aimait. Il demande donc à Jésus : « Seigneur, et lui ? » La question est peut-être inspirée par la curiosité ou par un désir de comparaison. Mais la réponse est sèche : « Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi ». Jésus invite Pierre à se mettre pleinement à sa suite, personnellement, sans se laisser distraire, parce que c’est la seule chose importante à laquelle il doit penser, comme d’ailleurs toute personne qui veut suivre Jésus. Ces paroles sur le disciple qui suivait, avec leur halo de mystère, ont laissé penser à certains, dans la première communauté, que ce disciple ne mourrait jamais. Une chose en tout cas semble claire : Jean est dans les préoccupations du Seigneur, il n’est pas abandonné à lui-même. Dans cette conclusion du quatrième Évangile notre attention se porte sur le verbe « rester » par lequel Jésus semble assigner une place à ce disciple dans la vie de l’Église. Il est appelé à « rester » dans l’amour, à témoigner non seulement de son amour pour le Seigneur mais plus encore, de l’amour que le Seigneur a pour lui. Jean demeure le disciple qui aimait Jésus et surtout que Jésus aimait. Qu’on se rappelle l’immense tendresse de la dernière cène quand ce disciple pose sa tête contre la poitrine de Jésus, donnant ainsi l’image d’une grande intimité entre lui et le Maître. Seul celui qui « a posé sa tête sur la poitrine de Jésus » est en mesure de comprendre le mystère du Fils de Dieu. Guidé par l’Esprit saint, il a découvert l’amour du Seigneur, il l’a vécu et en a témoigné dans la communauté. Les dernières lignes de l’Évangile, qui forment une nouvelle conclusion, mettent l’accent sur ce témoignage. L’auteur écrit : « C'est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits, et nous savons que son témoignage est véridique ». L’auteur veut lier l’écrit évangélique à la vie de la communauté du disciple que Jésus aimait. Depuis l’origine, on voit clairement le lien qui unit l’écrit évangélique à la vie de la communauté, au point que l’on peut dire que seul ce lien permet de comprendre en profondeur ce qui est écrit dans le texte. L’auteur tient à signaler que nous sommes face à une œuvre incomplète : « Il y a encore bien d'autres choses qu'a faites Jésus. Si on les mettait par écrit une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu'on en écrirait ». Cette hyperbole cache une vérité profonde : la révélation de Jésus est un mystère tellement grand et profond qu’il échappe à la pleine compréhension de l’homme. En tout cas, tout disciple qui lit ces pages sait qu’il ne peut les comprendre que si – comme son auteur – il pose sa tête sur la poitrine de Jésus. C’est dans un climat de prière et d’amour que l’on peut saisir en profondeur le sens de ce qui est écrit dans ce livre.


07/06/2014
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri