Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de saint Jean Chrysostome (« bouche d’or »), évêque et docteur de l’Église (349-407). La liturgie la plus réputée dans l’Église byzantine porte son nom.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Luc 6,43-49

" Il n'y a pas de bon arbre qui produise un fruit gâté, ni inversement d'arbre gâté qui produise un bon fruit.

Chaque arbre en effet se reconnaît à son propre fruit ; on ne cueille pas de figues sur des épines, on ne vendange pas non plus de raisin sur des ronces.

L'homme bon, du bon trésor de son cœur, tire ce qui est bon, et celui qui est mauvais, de son mauvais fond, tire ce qui est mauvais ; car c'est du trop-plein du cœur que parle sa bouche.

" Pourquoi m'appelez-vous "Seigneur, Seigneur", et ne faites-vous pas ce que je dis ?

" Quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique, je vais vous montrer à qui il est comparable.

Il est comparable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profond et posé les fondations sur le roc. La crue survenant, le torrent s'est rué sur cette maison, mais il n'a pu l'ébranler, parce qu'elle était bien bâtie.

Mais celui au contraire qui a écouté et n'a pas mis en pratique est comparable à un homme qui aurait bâti sa maison à même le sol, sans fondations. Le torrent s'est rué sur elle, et aussitôt elle s'est écroulée ; et le désastre survenu à cette maison a été grand ! "

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Jésus conclut son discours aux disciples et aux foules. Il part de l’image du bon arbre qui donne de bons fruits. Son intention est de montrer comment doit être la vie du disciple et de toute communauté chrétienne. La conclusion est immédiate et évidente, elle parle d’elle-même et avec une grande clarté : comme l’arbre qui est mauvais ne peut que donner de mauvais fruits, il en va de même pour toute personne et communauté chrétienne. Jésus nous invite à regarder les fruits personnels et communautaires que nous pouvons faire valoir. Leur qualité montre si notre vie est liée ou non à l’Évangile. La lettre de saint Jacques, comme pour commenter cette page, dit : « La source fait-elle jaillir par la même ouverture le doux et l’amer ? Un figuier, mes frères, peut-il donner des olives, ou une vigne des figues ? L’eau de mer ne peut pas non plus donner de l’eau douce » (3, 11-12). Jésus, par ces mots, évoque le lien indispensable entre l’Évangile et le cœur du disciple. C’est dans le cœur que se joue la bataille entre le bien et le mal, entre la foi et l’orgueil, et donc entre être « bons » et être « mauvais ». N’oublions pas que personne n’échappe au péché, à la faiblesse, à la misère intérieure. Mais Sa Parole exige une conversion du cœur. Parce que c’est du cœur que dépendent nos comportements et l’organisation de notre vie. Jésus dit : « L’homme bon, du bon trésor de son cœur, tire ce qui est bon, et celui qui est mauvais, de son mauvais fond, tire ce qui est mauvais ». Il dit également : « Car c’est du dedans, du cœur des hommes, que sortent les desseins pervers : débauches, vols, meurtres » (Mc 7, 21). Bien entendu, d’un cœur bon naissent les bonnes intentions et les bonnes actions. Chaque disciple doit se concentrer sur le changement de son propre cœur : il s’agit avant tout d’arracher tout instinct mauvais, toute fermeture, tout repliement sur soi et surtout tout orgueil conduisant à une autosuffisance trompeuse. Pour ensuite d’édifier sa propre intériorité dans l’écoute fidèle de l’Évangile, « sur les genoux de notre sainte mère l’Église », comme aimait le dire saint Augustin. L’édification de sa vie, comme celle de la communauté chrétienne commence par l’écoute attentive de la Parole de Dieu. Laissons ces paroles se déposer dans notre cœur pour qu’elles fructifient. Ce n’est pas par hasard si Jésus termine ce discours fondamental aux disciples et aux foules en racontant la parabole de la maison bâtie sur le roc. Les paraboles évangéliques, écoutées et mises en pratique au quotidien, sont comme les fondations d’une maison qui grandit de jour en jour. L’Évangile doit nourrir chaque jour notre vie, nos pensées, nos décisions, nos actions. Il ne suffit pas de l’écouter une fois pour toutes. Il est indispensable de s’en nourrir au quotidien et de le mettre en pratique, avec humilité et persévérance. Voilà le sens de « creuser en profondeur pour atteindre la roche ». Une écoute superficielle et improvisée ne suffit pas. Nous pourrions dire qu’il faut faire comme des « coulées » de paroles évangéliques jusqu’aux profondeurs de notre cœur et de nos journées. Quand, au contraire, nous laissons nos pensées prendre le pas sur celles de Jésus, nous bâtissons nos journées et notre vie sur une terre sans fondation. Il ne peut y avoir d’autre fondation que l’Évangile. Notamment parce que l’Évangile n’est pas une fondation morte. Au contraire, c’est une pierre vivante qui construit notre vie chaque jour, la rend solide face aux flots impétueux du mal qui ne cessent de s’abattre sur nous.


13/09/2014
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri