Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Hébreux 1,1-6

Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu,

en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par qui aussi il a fait les siècles.

Resplendissement de sa gloire, effigie de sa substance, ce Fils qui soutient l'univers par sa parole puissante, ayant accompli la purification des péchés, s'est assis à la droite de la Majesté dans les hauteurs,

devenu d'autant supérieur aux anges que le nom qu'il a reçu en héritage est incomparable au leur.

Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils.

Et de nouveau, lorsqu'il introduit le Premier-né dans le monde, il dit : Que tous les anges de Dieu l'adorent.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La Lettre aux Hébreux présente les traits d’un sermon adressé à des chrétiens de la première génération qui vivent un temps particulièrement difficile. Elle s’ouvre par un regard général sur toute l’histoire du salut. Il apparaît vite que le protagoniste de cette histoire est Dieu lui-même. C’est lui qui a choisi de commencer à dialoguer avec les hommes depuis les temps anciens et ce, de différentes manières, mais surtout par l’intermédiaire des prophètes. C’est évident : le Dieu de la Bible a choisi de dialoguer avec l’humanité. Il ne reste pas seul. Il a voulu et ne cesse de vouloir dialoguer avec les hommes. Les Saintes Écritures ne sont autre que le récit de ce dialogue, bien plus, elles sont ce dialogue même dans la mesure où il se poursuit avec, pour interlocuteurs, tous ceux qui ouvrent la Bible. C’est dans ce sens que l’on peut affirmer que la spiritualité du croyant consiste avant tout dans l’écoute de la parole que Dieu nous adresse. Un croyant est avant tout quelqu’un qui écoute. Ce n’est pas un hasard si l’auteur de la Lettre se plaint d’avoir à constater une certaine paresse des croyants à écouter la Parole de Dieu. Et à force de ne pas écouter, on devient « lents à comprendre » (5,11). Pour Israël aussi, l’écoute de la Parole de Dieu a toujours été capitale. Bien plus, son histoire a commencé lorsque Dieu a choisi de parler aux anciens pères d’Israël : « Souvent dans le passé, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes ». Jamais le Seigneur n’a fait manquer sa Parole au peuple d’Israël, tant dans les bons que dans les mauvais moments. Et s’il y a eu des temps lourds et difficiles dans l’histoire du peuple élu, ils survenaient chaque fois que le peuple était sourd aux paroles de Dieu. Le Seigneur – et c’est là le cœur de ce temps nouveau inauguré par Dieu - « dans les derniers temps, dans ces jours où nous sommes, nous a parlé par ce Fils… ». Le Père qui est aux cieux, poussé par un amour sans limites, a envoyé aux hommes cette Parole qui « était au commencement auprès de Dieu », ainsi que l’écrit saint Jean dans son prologue. Cette Parole, tournée vers Dieu et unie à lui d’une manière si totale, s’est tournée aussi vers nous : elle s’est faite chair et elle a dressé sa tente au milieu des hommes. Voilà le mystère révélé que nous avons à accueillir : en ces temps qui sont les derniers, Dieu a choisi de nous parler directement, sans intermédiaires, par son Fils. Cette lettre s’ouvre par une hymne à la force du Fils « reflet resplendissant de la gloire du Père, expression parfaite de son être… qui porte toutes choses par sa parole puissante » Elle se poursuit, au verset 5, par une interprétation christologique des psaumes : « n’a jamais dit à un ange : Tu es mon Fils, aujourd’hui je t’ai engendré ». C’est une hymne qui chante la glorification de Jésus et qui évoque, par contraste, son abaissement tel que le rapporte la Lettre aux Philippiens. La Lettre aux Hébreux ne rappelle pas l’abaissement, mais elle chante l’intronisation du Fils « à la droite de la Majesté divine au plus haut des cieux ». La Parole qui était à l’origine de la création, est devenue chair. Et nous, par elle, nous pouvons entrer directement en dialogue avec ce Dieu qui nous sauve de la solitude et de la mort. L’écouter, lui obéir, lui parler, œuvrer selon sa volonté, voilà le mystère de notre salut et du salut du monde.


12/01/2015
Prière pour les pauvres


Calendrier de la semaine
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
12
Lundi 12 décembre
Prière pour les pauvres
D&E
13
Mardi 13 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
14
Mercredi 14 décembre
Prière avec les Saints
D&E
15
Jeudi 15 décembre
Prière pour l'Église
D&E
16
Vendredi 16 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
17
Samedi 17 décembre
Prière de la Vigile
D&E
18
Dimanche 18 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri