Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Souvenir de la mort du mahatma Gandhi. Avec lui nous nous souvenons de tous les artisans de paix, au nom de la non-violence.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres,
la libération des prisonniers,
la vue aux aveugles,
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Hébreux 10,32-39

Mais rappelez-vous ces premiers jours, où après avoir été illuminés, vous avez soutenu un grand assaut de souffrances,

tantôt exposés publiquement aux opprobres et aux tribulations, tantôt vous rendant solidaires de ceux qui étaient ainsi traités.

Et, en effet, vous avez pris part aux souffrances des prisonniers ; vous avez accepté avec joie la spoliation de vos biens, sachant que vous étiez en possession d'une richesse meilleure et stable.

Ne perdez donc pas votre assurance ; elle a une grande et juste récompense.

Vous avez besoin de constance, pour que, après avoir accompli la volonté de Dieu, vous bénéficiiez de la promesse.

Car encore un peu, bien peu de temps, Celui qui vient arrivera et il ne tardera pas.

Or mon juste vivra par la foi ; et s'il se dérobe, mon âme ne se complaira pas en lui.

Pour nous, nous ne sommes pas des hommes de dérobade, pour la perdition, mais des hommes de foi pour la sauvegarde de notre âme.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous abordons la troisième partie de notre lettre. L’auteur exhorte les chrétiens à la constance et à la persévérance dans leur vie chrétienne. À l’époque, les communautés chrétiennes, assaillies d’innombrables problèmes, traversaient un moment particulièrement difficile. Il y avait eu apparemment des défaillances ou alors des négligences dans le témoignage, du fait sans doute d’un christianisme vécu de façon plus individuelle et donc moins porteur de sens, moins prophétique. L’auteur rappelle aux chrétiens leur ferveur d’autrefois, au temps de leur conversion, lorsqu’ils acceptaient courageusement tout sacrifice pour témoigner de l’Évangile : non seulement ils ne reculaient devant aucune difficulté ou danger, mais ils les affrontaient ensemble « avec joie ». Notre auteur rappelle aux chrétiens le temps où ils étaient « donnés en spectacle sous les injures et les vexations » et vivaient une profonde solidarité entre eux : « vous avez partagé la souffrance de ceux qui étaient en prison ; vous avez accepté avec joie qu’on vous arrache vos biens ». La raison d’un tel courage tient à leur conviction de « posséder un bien encore meilleur et qui durera toujours ». Malheureusement, la ferveur des débuts – l’Apocalypse parlerait de leur « amour d’antan » (Ap 2,4) – s’est refroidie et a fait place à une certaine paresse à suivre l’Évangile et à la résignation devant les difficultés survenues. C’est un relâchement que nous connaissons bien nous aussi, bien que nous ne vivions pas de semblables adversités. Nous nous laissons aisément dominer par la paresse et la résignation, attitudes typiques d’une culture d’égoïsme et de consommation qui ronge de l’intérieur la prophétie de l’Évangile. Les chrétiens risquent ainsi de perdre toute espérance, de ne plus avoir de vision et, par conséquent, de ne plus s’engager en faveur d’un monde juste, plus solidaire et moins violent. L’auteur nous exhorte, au contraire, à redécouvrir la vertu de la constance, c’est-à-dire à persévérer dans la suite de l’Évangile et à ne pas abandonner la « parrhésie », cette confiance en Dieu qui représente la force véritable du croyant, une force qui lui permet de tenir solidement même dans un monde hostile à l’Évangile et à ceux qui le suivent. Paresse et lassitude risquent de nous enfermer dans un présent qui n’attend plus la venue du Seigneur. Sans l’attente, l’espérance s’évanouit aussi, ainsi que la lutte pour un monde meilleur. Sans l’attente, le besoin de prier et de nous dévouer diminue et l’on cède plus facilement à l’individualisme et à l’esprit du monde.


30/01/2015
Prière de la Sainte Croix


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri