Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Lévitique 25,1.8-17

Yahvé parla à Moïse sur le mont Sinaï ; il dit :

Tu compteras sept semaines d'années, sept fois sept ans, c'est-à-dire le temps de sept semaines d'années, quarante-neuf ans.

Le septième mois, le dixième jour du mois tu feras retentir l'appel de la trompe ; le jour des Expiations vous sonnerez de la trompe dans tout le pays.

Vous déclarerez sainte cette cinquantième année et proclamerez l'affranchissement de tous les habitants du pays. Ce sera pour vous un jubilé : chacun de vous rentrera dans son patrimoine, chacun de vous retournera dans son clan.

Cette cinquantième année sera pour vous une année jubilaire : vous ne sèmerez pas, vous ne moissonnerez pas les épis qui n'auront pas été mis en gerbe, vous ne vendangerez pas les ceps qui auront poussé librement.

Le jubilé sera pour vous chose sainte, vous mangerez des produits des champs.

En cette année jubilaire vous rentrerez chacun dans votre patrimoine.

Si tu vends ou si tu achètes à ton compatriote, que nul ne lèse son frère !

C'est en fonction du nombre d'années écoulées depuis le jubilé que tu achèteras à ton compatriote ; c'est en fonction du nombre d'années productives qu'il te fixera le prix de vente.

Plus sera grand le nombre d'années, plus tu augmenteras le prix, moins il y aura d'années, plus tu le réduiras, car c'est un certain nombre de récoltes qu'il te vend.

Que nul d'entre vous ne lèse son compatriote, mais aie la crainte de ton Dieu, car c'est moi Yahvé votre Dieu.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le passage du livre du Lévitique rapporte l’institution du « jubilé » : tous les cinquante ans, il fallait laisser reposer la terre - « vous ne ferez ni semailles, ni moissons, ni vendanges » - et toute parcelle de terre devait être rendue à ses propriétaires. Le son du cor (c’est le sens du mot « jubilé ») marquait le début de cette année extraordinaire au cours de laquelle il fallait donner du repos à la terre, montrant ainsi que l’homme n’en est pas le maître absolu et qu’il n’est donc pas autorisé à l’épuiser. Il fallait en même temps réparer toutes les injustices et les prévarications que, dans l’intervalle, les forts avaient exercées sur les faibles afin de rétablir cette égalité et cette fraternité fondamentales entre tous. Cette année devait être célébrée aussi en mémoire de la libération d’Égypte et de l’entrée dans la terre promise. En effet, au moment d’entrer dans la terre que le Seigneur donnait à son peuple, celui-ci avait confié à chaque famille une portion de terre à habiter et à cultiver. Personne ne pouvait se vanter d’en détenir la propriété absolue. La terre était un don de Dieu et non une conquête du peuple ou de tel groupe ou individu particulier. Tous les cinquante ans, en observant les indications contenues dans cette page du Lévitique, les croyants d’Israël devaient redécouvrir la primauté de Dieu et la fraternité entre eux. La terre, ses fruits, sa distribution étaient d’abord l’affaire du Seigneur. C’est lui qui l’avait créée et distribuée selon la justice. Il fallait rétablir cette justice ainsi qu’une fraternité radicale entre tous. Nous ne savons pas bien jusqu’à quel point ces dispositions avaient été mises en pratique par le peuple d’Israël, mais il est certain qu’elles constituaient un rappel efficace de la souveraineté du Seigneur sur tous et sur toute chose. Nous pourrions dire qu’elles ont trouvé leur accomplissement dans l’avènement de Jésus. Dans son premier sermon à Nazareth, après avoir lu la page d’Isaïe annonçant la libération des prisonniers, la guérison des malades et l’indication d’une année de grâce, Jésus dit : « Aujourd’hui, s’est accomplie cette parole de l’Écriture que vous venez d’entendre » (Lc 4,21). En Jésus, un temps nouveau commence, l’« année de grâce du Seigneur », c’est-à-dire le temps de la libération du péché et de la mort et de l’instauration du Royaume des cieux. Ainsi s’accomplissait ce qui avait été signifié par la libération d’Égypte. Ces paroles du Lévitique nous font réfléchir sur la responsabilité qui est aussi la nôtre de rétablir l’égalité et la justice de nos jours encore.


01/08/2015
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri