Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Thessaloniciens 2,1-8

Vous-mêmes savez, frères, comment nous sommes venus chez vous, que ce ne fut pas en vain.

Nous avions, vous le savez, enduré à Philippes des souffrances et des insultes, mais notre Dieu nous a accordé de prêcher en toute hardiesse devant vous l'Évangile de Dieu, au milieu d'une lutte pénible.

En vous exhortant, nous ne nous inspirons ni de l'erreur ni de l'impureté, et nous ne tentons pas de ruser avec vous.

Seulement, Dieu nous ayant confié l'Évangile après nous avoir éprouvés, nous prêchons en conséquence, cherchant à plaire non pas aux hommes mais à Dieu qui éprouve nos cœurs.

Jamais non plus nous n'avons eu un mot de flatterie, vous le savez, ni une arrière-pensée de cupidité, Dieu en est témoin ;

ni recherché la gloire humaine, pas plus chez vous que chez d'autres,

alors que nous pouvions, étant apôtres du Christ, vous faire sentir tout notre poids. Au contraire, nous nous sommes faits tout aimables au milieu de vous. Comme une mère nourrit ses enfants et les entoure de soins,

telle était notre tendresse pour vous que nous aurions voulu vous livrer, en même temps que l'Évangile de Dieu, notre propre vie, tant vous nous étiez devenus chers.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul rappelle l’heureuse issue de l’action de Dieu à Thessalonique, d’autant plus qu’il était parvenu dans cette ville aussitôt après les tristes expériences vécues à Philippes, où, avec Sylvain, il avait été fustigé et jeté en prison, avant d’être contraint de quitter la ville (les blessures reçues étaient sans doute encore visibles pour les Thessaloniciens). Malgré tout, Paul n’est ni découragé ni abattu. Sa force tient à son union à Dieu, ainsi qu’il l’écrit aux Corinthiens : « Lui qui nous console dans toute notre tribulation, afin que, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu, nous puissions consoler les autres en quelque tribulation que ce soit » (2 Co 1,4). L’union à Dieu génère la liberté et la confiance nécessaires à l’annonce de l’Évangile. L’apôtre affirme que sa prédication est droite et sincère, dégagée de tout intérêt personnel, puisqu’il a reçu cette tache de Dieu même. C’est à lui qu’il doit en rendre compte. C’est donc à Dieu aussi qu’il doit plaire et non aux hommes, ainsi qu’il l’écrit aux Galates : « Si je voulais encore plaire à des hommes, je ne serais plus le serviteur du Christ » (Ga 1,10). C’est pourquoi, il ne cherche pas la sympathie des gens, mais il prêche la vérité de Dieu « à temps et à contretemps » (2 Tm 4,2). Paul sait bien qu’il doit se tenir écarté autant de l’ambition que de la convoitise. En tant qu’apôtre, il aurait pu insister sur son autorité jusqu’à exiger le respect et même des honneurs. Au contraire, il a préféré le chemin de la douceur et du dévouement désintéressé. Il a agi comme une mère, plus encore, comme une mère offrant à son enfant non seulement le lait, mais tout son amour. Il écrit aux Galates : « Vous que j’enfante à nouveau dans la douleur jusqu’à ce que le Christ soit formé en vous » (Ga 4,19). Rappelant les débuts de la communauté de Thessalonique, presque sans s’en apercevoir, il passe des souvenirs de la fondation aux souvenirs des premiers mois de toute existence. Ce fut d’un temps d’édification par un travail pastoral patient, et même nocturne, puisqu’il ne pouvait ordinairement entreprendre d’activité pastorale que tard le soir. La journée, en effet, il travaillait « de ses mains » pour gagner son pain, comme il le fera plus tard à Corinthe. Il peut ainsi affirmer : « Argent, or, vêtements, je n’en ai convoité de personne » (Ac 20,33 et sq.). Il voulait écarter de lui tout soupçon d’avidité ou d’intérêt personnel (2,3.5) afin de rendre sa prédication digne de foi. Il n’a pas voulu se faire entretenir, même si cela lui aurait épargné du temps et de l’énergie au profit de l’action pastorale proprement dite. Cette liberté lui conférait plus d’autorité et lui permettait d’être encore plus paternel. C’est pourquoi, il peut admonester, exhorter, encourager et supplier en toute efficacité pour que les Thessaloniciens soient eux-mêmes « dignes de Dieu » et aient part à son Royaume.


25/08/2015
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri