Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Isaïe 25,6-10

Yahvé Sabaot prépare pour tous les peuples, sur cette montagne, un festin de viandes grasses, un festin de bons vins, de viandes moelleuses, de vins dépouillés. Il a détruit sur cette montagne le voile qui voilait tous les peuples et le tissu tendu sur toutes les nations; il a fait disparaître la mort à jamais. Le Seigneur Yahvé a essuyé les pleurs sur tous les visages, il ôtera l'opprobre de son peuple sur toute la terre, car Yahvé a parlé. Et on dira, en ce jour-là : Voyez, c'est notre Dieu, en lui nous espérions pour qu'il nous sauve; c'est Yahvé, nous espérions en lui. Exultons, réjouissons-nous du salut qu'il nous a donné. Car la main de Yahvé reposera sur cette montagne et Moab sera foulé sur place, comme on foule la paille dans la fosse à fumier.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le prophète nous présente le Seigneur préparant le salut pour tous les peuples à la manière d’un festin auquel tous sont invités. C’est la joyeuse annonce adressée à un peuple opprimé qui peut enfin chanter sa victoire sur la souffrance et sur la mort. La liturgie nous fait goûter dès maintenant la vision de ce festin universel. Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de satisfaire une faim de pain. Dans cette vision prophétique, on répond aussi au besoin d’une vie pleine, belle et pacifiée avec tous. Aujourd’hui malheureusement nous pensons facilement que notre salut tient à notre bien-être individuel, à la tranquillité de notre vie. Or cette page de la Bible nous révèle que le salut est tout le contraire de cet instinct narcissique qui détourne notre regard des autres. Aujourd’hui, le prophète nous dit que c’est le Seigneur lui-même qui déchire le voile qui nous enferme en nous-mêmes, dans notre petit monde, à l’intérieur de nos horizons étroits et égocentriques. Non, le salut est pour tous les peuples. Il n’y a pas de salut réservé à quelques-uns seulement, à un petit groupe de soi-disant parfaits. Le Seigneur prépare un festin pour tous les peuples. Et il le prépare de ses propres mains afin que tous puissent goûter la plénitude de la communion avec lui et entre tous. C’est une image du salut qui éradique l’instinct égocentrique de chacun. Jésus lui-même compare le Royaume des cieux à un festin (Lc 14, 15-24) auquel Dieu invite tous les « pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux ». Seuls les riches, c’est-à-dire ceux qui sont rassasiés de leur propre moi, les gens épris d’eux-mêmes, le refusent. Le festin est pour tous. Mais ce festin n’est pas que pour la fin des temps. Il commence dès maintenant. Et il commence chaque fois que des liens d’amitié et d’affection sont noués, chaque fois que quelqu’un s’éloigne de lui-même pour créer une nouvelle familiarité. Nous pourrions dire que c’est un festin en continuelle préparation. Et le Seigneur est à l’œuvre dès à présent. Le prophète ajoute en effet que Dieu détruit la mort pour toujours. Ses disciples peuvent bien chanter avec l’apôtre sa victoire sur la mort : « Où est-elle, ô mort, ta victoire ? Où est-il, ô mort, ton aiguillon ? L’aiguillon de la mort, c’est le péché, et la force du péché, c’est la Loi. Mais grâces soient à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ ! » (1 Cor 15, 55-57). Elle est belle cette image du Seigneur qui passe parmi les invités du festin en essuyant leurs larmes. Elle est pleine de tendresse. Comment ne pas y voir une invitation pour tous les croyants à redécouvrir le ministère de la consolation à l’égard des affligés et de tous ceux qui, dans un monde si souvent cruel et sans pitié, ont besoin de réconfort ! C’est ainsi que nous devons accueillir la béatitude de Jésus : « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés » (Mt 5, 4).


02/12/2015
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
D&E
4
Dimanche 4 décembre
Le jour du Seigneur
D&E
5
Lundi 5 décembre
Prière pour les malades
D&E
6
Mardi 6 décembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
D&E
7
Mercredi 7 décembre
Prière avec les Saints
D&E
8
Jeudi 8 décembre
Fête de l'Immaculée Conception
D&E
9
Vendredi 9 décembre
Prière de la Sainte Croix
D&E
10
Samedi 10 décembre
Prière de la Vigile
D&E
11
Dimanche 11 décembre
Le jour du Seigneur

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri