Comunità di S.Egidio


ITALIAN

ENGLISH

FRANCAIS

08/06/2001
Déclaration commune pour la paix en Bosnie
Jeudi 7 juin, à 20h30, dans la Basilique Santa Maria in Trastevere a eu lieu une prière pour la paix en Bosnie, à la présence d’un certain nombre de représentants religieux de la région, qui se sont rencontrés le jour suivant à la Communauté de Sant’Egidio pour discuter de cohabitation et de collaboration entre les croyants.
A la fin de la rencontre les représentants ont signé une déclaration commune.

 


Déclaration commune
des religions de Bosnie Herzégovine

Nous les représentants des quatre fois de Bosnie Herzégovine, Musulmans, Orthodoxes, Catholiques et Juifs, dans l'esprit des précédentes déclarations du Conseil Interreligieux de Bosnie Herzégovine, désirons exprimer notre reconnaissance à la Communauté de Sant'Egidio pour avoir organisé et promu cette rencontre, et nous déclarons:

Nous louons les grand efforts de la communauté internationale pour la reconstruction de la Bosnie Herzégovine 

Nous croyons que cette importante tache doit être accompagnée par un effort également important en vue de favoriser la reconstruction humaine, morale et culturale du Pays et de tous ses habitants.

La Bosnie Herzégovine est une pièce centrale dans la mosaïque européenne, et représente un défi décisif pour la société européenne de l'avenir, qui sera nécessairement pluraliste et multiculturelle. 

Rassemblés à Sant’Egidio comme croyants, nous sommes convaincus que les religions peuvent aider à la reconstruction humaine en Bosnie Herzégovine.

Les religions sont dans le cœur de l’identité des peuples de la Bosnie Herzégovine. 

Le message des religions est un message de paix et de cohabitation pacifique entre les peuples. 

Les religions ne sont pas instrument de guerre mais de paix. C'est pour cela qu'elles peuvent contribuer à transformer l'homme du dedans, à travers la formation d'une culture de paix.

Nous aimons la paix comme nous aimons notre Patrie et nos Peuples. 

Le dialogue, la collaboration, la cohabitation entre croyants de fois différentes ne jaillissent pas de la suppression des différences identitaires mais, au contraire, viennent de l’approfondissement des traditions religieuses parce que nous sommes tous créatures de l'unique Dieu. 

C’est pourquoi, réunis à Rome, nous sentons l'exigence d' initiatives communes au nom de la fondamentale concorde des croyants dans le Dieu unique, à fin de rapprocher nos peuples et renforcer la cohabitation en Bosnie Herzégovine. 

En ce sens il nous semble important mettre l'accent sur les jeunes générations et sur les capacités qui doivent leur être fournies pour accéder à l'instruction et à l'éducation à la paix. 

En même temps nous ne pouvons pas ne pas souligner la situation de détresse des réfugiés qui ne sont pas encore réinsérés dans leurs lieux d’origine. 

Pour ces raisons et pour aider la reconstruction humaine et morale de la Bosnie Herzégovine, nous lançons un appel aux Pays les plus industrialisés du monde, qui dans quelques jours vont se retrouver ici en Italie à Gênes pour le G8, pour qu’ils assument des engagements consistants et concrets en faveur de la reconstruction des lieux religieux et des structures dépendantes des différentes communautés religieuses de la Bosnie Herzégovine, actuellement encore détruits ou endommagés à cause de la guerre. 

Nous demandons donc que soit préparé un plan de reconstruction et restructuration des édifices religieux, comme églises, mosquées et synagogues, mais aussi monastères, oratoires, cimetières, séminaires et lieux d’éducation dépendants des structures religieuses, pour nous mettre en mesure d'accomplir notre rôle d'éducation à la paix et à la foi. 

Nous remercions enfin la Communauté de Sant'Egidio qui, fidèle à son service en faveur de la paix et du dialogue interreligieux, s’est engagée et continue de s’engager en Bosnie Herzégovine et dans les Balkans pour le rapprochement des peuples et la concorde entre les communautés religieuses, et qui a facilité la réalisation de cette rencontre. 

 

Signé à Sant'Egidio, le 8 juin 2001 par


S. E. Mustafa Ceric, Raisa-L-Ulama de Bosnie

P. Jovan Georgievski, Patriarcat Serbe Orthodoxe

S.E.Card.Vinko Puljic, Archevêque de Vrhbosna

Dr. Jacob Finci, Président de la Communauté Juive de Bosnie Herzégovine