Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - l'amiti... pauvres - amis en prison - voyage d...détenus contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

Voyage dans les prisons africaines : l'amitié de la Communauté de Sant'Egidio d'Angoche, au Mozambique, avec les détenus


 
version imprimable

Voyage dans les prisons africaines : l'amitié de la Communauté de Sant'Egidio d'Angoche, au Mozambique, avec les détenus
7 août 2010


La ville d'Angoche, au Mozambique, chef-lieu d'un district de la province de Nampula, est située au bord de la mer. De longues portions de la route qui y mène ne sont pas macadamisées. Le seul moyen de transport pour y arriver (à moins d'avoir un 4x4) est le camion : même les minibus ne s'aventurent pas sur ces routes.

Cette ville devait constituer autrefois un centre d'une certaine importance, comme en témoigne une belle église de style colonial, le « Café des Sports » (unique restaurant de la ville) ainsi que la capitainerie. Depuis la fin de la guerre en 1992, Angoche n'a pas encore trouvé la voie du développement. De plus, de nombreux coopérants étrangers sont partis. Après le départ des derniers missionnaires, un seul prêtre est resté en ville, qui doit s'occuper de quatre paroisses.

À Angoche, la Communauté de Sant’Egidio s'organise en de nombreuses petites communautés qui, dans le district, se réunissent pour la prière plusieurs fois par semaine, font l'école de la paix aux enfants et, tous les dimanches, après avoir participé à la messe (ou bien, quand le prêtre n'est pas là, à la célébration de la Parole) s'en vont trouver les détenus de la prison toute proche.

Le centre de détention est situé aux marges de la localité, non loin de la mer. Les conditions structurelles restent très mauvaises. Il y a trois ans, un cyclone a arraché le toit d'une grande partie de la prison, si bien que les 90 personnes actuellement détenues - qui proviennent des deux districts d'Angoche et de Mogicual - sont massées dans les deux seules cellules encore pourvues d'un toit. Pendant toute la journée, les détenus sont laissés sous le soleil, sans abri, en dépit de températures qui ne descendent que rarement sous la barre des 35 degrés. La nourriture est fournie une seule fois par jour, constituée de polenta de maïs avec des haricots.

 

Un infirmier vient de temps à autre visiter les détenus malades, mais la petite cellule qui fait office d'infirmerie est délabrée et actuellement inutilisable. L'année dernière, 36 prisonniers sont morts suite à une épidémie de choléra et pour cause de dénutrition.
 
Du fait des difficultés de transport, les parents des détenus qui proviennent des villages ne peuvent pas les rejoindre facilement pour les visites ou pour leur apporter à manger.

La Communauté est donc la seule présence stable dans la prison. Elle remplace en quelque sorte les familles éloignées, en continuant à s'occuper des détenus. La visite régulière rythme les semaines : l'attention apportée à la santé, à l'état vestimentaire, par les amis de la Communauté, est un geste d'humanité dans un lieu de douleur.

De temps en temps, une fête est organisée avec un déjeuner pour tous. C'est l'occasion de faire un repas plus riche (composé de riz, de chevreau et de haricots), mais c'est aussi un petit signe d'amitié, un signe d'espérance.


NOUVELLES EN RELATION
21 Février 2017
EL SALVADOR

25 ans de paix au Salvador : Sant’Egidio les fête en envoyant des aides humanitaires aux détenus


Les jeunes de la Communauté s’occupent de la distribution aux familles de prisonniers et aux mineurs détenus
IT | ES | DE | FR | PT | RU
21 Février 2017
BUKAVU, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Vous souvenez-vous de Moïse et Samuel, enfants des rues qui avaient obtenu un diplôme ? Les voici au travail !

IT | ES | DE | FR | PT
8 Février 2017
BUKAVU, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Journée de prière et de réflexion contre la traite des êtres humains

Journée contre la traite : l’histoire de Moïse et Samuel, de la condition d’ « invisible » à un diplôme professionnel

IT | ES | DE | FR | PT | RU
8 Novembre 2016
DOUALA, CAMEROUN

Dans la prison de Douala, où, avec le passage de la Porte Sainte, s’est accompli le « miracle de la solidarité »


Depuis que le jubilé a été célébré dans la prison, les détenus ont créé un mouvement de miséricorde en soutenant les prisonniers les plus en difficulté.
IT | ES | DE | FR | PT
7 Novembre 2016

Là où on répond à la violence par le pardon, le cœur de celui qui a commis une faute peut être vaincu par l’amour


qui l’emporte sur toute forme de mal. Et ainsi, parmi les victimes et parmi les coupables, Dieu suscite d’authentiques témoins et artisans de miséricorde.
IT | EN | ES | DE | FR | PT
4 Octobre 2016

Sant’Egidio et le Mozambique, l’histoire d’une paix (et d’une amitié) qui fête aujourd’hui ses 24 ans


Des pourparlers pour la fin de la guerre civile au programme pour le soin du SIDA, en passant par l’inscription à l’état civil, la lutte contre la malnutrition. Aujourd’hui, aux côtés de la « génération de la paix »
IT | DE | FR | PT
toutes les nouvelles connexes

ASSOCIATED PRESS
4 Janvier 2017
ANSA med
A Napoli presepe dei detenuti dedicato a viaggio migranti
26 Décembre 2016
Ristretti Orizzonti
Genova: i cenoni in trasferta di Sant'Egidio, festa con migranti e detenuti
24 Novembre 2016
Radio Vaticana
Sant'Egidio presenta riforme per umanizzazione delle carceri
19 Novembre 2016
RP ONLINE
Amerikanischer Traum endet in der Todeszelle
16 Novembre 2016
Radio Vaticana
Marazziti: grati a Francesco, non c'è pena giusta senza speranza
tous les dossiers de presse

PHOTOS

154 visites

268 visites

255 visites

180 visites

239 visites
tous les médias associés