Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - l'amiti... pauvres - amis en prison - libérer...sonniers - la prison de conakry contactsnewsletterlink

  

La prison de Conakry


 
version imprimable
Les prisonniers de la Maison Centrale de Conakry – République de Guinée.

Le pays

La République de Guinée est un pays d’Afrique occidentale dont la population s’élève à environ 9 millions de personnes. Doté d’un sous-sol riche en ressources naturelles (bauxite, or, diamants, nickel) le pays est riche aussi en ressources hydriques (on le définit comme « Le château d’eau » de la région). Le niveau de vie de la population figure malgré tout parmi les plus bas du continent africain. Le pays qui développe une économie de pure subsistance présente un taux très élevé de mortalité infantile (autour de 200 pour mille) et un taux de scolarisation d’à peine 36% de la population. L’espérance de vie est estimée à 46 ans. La Guinée est indépendante depuis 1958, mais elle n’a pas réussi en l’espace de ces 50 années à se doter d’un système démocratique acceptable. Le pays souffre encore d’un isolement radical dans les relations internationales et les investissement étrangers sont peu nombreux.

Les prisonniers

Parmi les catégories les plus faibles de la population, il y a les prisonniers. Leurs conditions d’existence sont à la limite de la survie. Dans les structures carcérales il n’y a en effet ni lumière ni suffisamment d’air pour les prisonniers. La nourriture manque ; il n’y a pas de médicaments ; les épidémies se répandent. Les cours à ciel ouvert font souvent défaut (comme c’est le cas dans la prison de N’Zerekore) ; l’approvisionnement en eau est inexistant (comme dans la prison de Faranah où l’eau est apportée chaque jour par les camions citernes).
 

Du fait des lenteurs du système judiciaire, le maintien en prison des détenus guinéens est généralement plus long que ce qui est prévu par la loi. Pour des délits de moindre importance (petits larcins, dettes non réglées, questions relatives aux limites des terrains pour la culture du riz), on reste souvent en prison pendant des années. Il arrive très fréquemment que les dossiers se perdent ou ne soient pas transmis au juge par les commissariats de police, ce qui entraîne l’impossibilité de convoquer le procès.

La prison de Conakry
La Maison Centrale de Conakry a été édifiée au début du 20ème siècle par le colonisateur français. Elle a été conçue à la fois comme prison et comme caserne pour un détachement de soldats. Immédiatement après l’indépendance de 1958, la Maison Centrale n’a plus été utilisée que comme prison. La structure, composée de cinq bâtiments séparés par une grande cour, avait été dimensionnée pour « accueillir » jusqu’à un maximum de 400 prisonniers. La surpopulation carcérale est malheureusement un grand problème en Guinée, comme dans le reste de l’Afrique, et cette prison a déjà pu contenir parfois plus de 1200 détenus.

L’engagement de la Communauté de Sant’Egidio
La Communauté de Sant’Egidio intervient à la Maison Centrale depuis 1998 et sa présence auprès de l’ensemble des détenus vise depuis le début à humaniser la prison. La Communauté assure deux fois par mois une distribution de nourriture et de savon. D’autres interventions à caractère juridique notamment se sont ajoutées à celle-là, comme la récupération des dossiers auprès des commissariats de police ou au tribunal. Ces actions ont permis d’accélérer les jugements. En effet, beaucoup de détenus, surtout les mineurs incarcérés la plupart du temps pour des délits de moindre gravité, purgent dans ces lieux trois à quatre fois la période maximale de la peine prévue par la loi.

Rien que cette année, 45 prisonniers ont été libérés grâce au paiement d’amendes qui constituaient dans la plupart des cas, et en dépit de leur faible montant, un obstacle insurmontable, du fait de la pauvreté de la famille ou du fait de l’absence de famille. Pour améliorer les conditions d’hygiène des prisonniers, il a été fait pression sur l’administration pour qu’elle achète des filtres à eau afin de réduire les infections intestinales et pour qu’elle déplace les toilettes à l’extérieur des cellules. Les fonds nécessaires ont été trouvés pour paver de dalles de ciment la cour intérieure qui durant la saison des pluies devenait marécageuse et impraticable.

Récits de prisonniers en Guinée

Le riz volé
G.K., une femme de 36 ans, avait été arrêtée en même temps que cinq autres femmes et accusée d’avoir volé un sac de 50 kg de riz. Personne n’avait vérifié l’accusation, personne n’avait cherché de témoins et le procès n’avait jamais été convoqué. Aussi G.K et les autres femmes étaient-elles en prison depuis plus d’un an. L’intervention de la Communauté a consisté à prendre contact avec l’accusateur, à fixer avec lui le montant d’une indemnisation (l’équivalent de 20 euros) et à rencontrer le juge. G.K. et les autres femmes ont aussitôt été remises en liberté.

Le témoin manquant
P.K est un pêcheur de poissons de rivière, arrêté, jugé en référé et condamné à mort car il a été accusé d’avoir volontairement provoqué la mort de deux de ses compagnons pêcheurs dans le naufrage de la pirogue. L’intervention de la Communauté a permis de trouver un témoin de ce qui n’avait été qu’un terrible accident. P.K. a été disculpé et remis en liberté.

L’accouchement
S.C. est une femme d’origine étrangère, accusée de contrebande. Nous l’avons rencontrée en prison alors qu’elle était enceinte. Elle en était à son neuvième mois de grossesse. Parmi les surveillants, il ne se trouvait pas de personnel féminin en mesure de l’accompagner à l’extérieur de la prison pour lui permettre d’accoucher à l’hôpital. S.C. était par ailleurs très dénutrie. L’intercession de la Communauté a convaincu le Directeur de la prison de la faire accompagner par nos intervenants. Une somme de 50 euros a permis de payer l’admission et le séjour à l’hôpital où S.C. a pu accoucher et être soignée.

L’étranger
J.G. est un camionneur nigérien accusé lui aussi de contrebande. En prison, à Conakry, il n’a rencontré personne qui parlait sa langue. Il se trouvait depuis un an et demi dans la grande chambrée en attente d’un procès qui ne devait jamais être convoqué, puisque personne ne l’avait demandé. L’intervention de la Communauté a consisté à trouver un interprète et à payer les honoraires d’un avocat ( l’équivalent de 50 euros) pour lancer le procès. La sentence l’a condamné à une peine d’un an de prison qu’il avait déjà purgée.
J.G. est sorti et est aussitôt allé chercher les amis de la Communauté pour les remercier. Il en a rencontré un dont il ne se rappelait plus le nom. Il lui a dit : “Sant’Egidio, Sant’Egidio!! I’m free!!”
 

Amis en prison

Campaña Liberar a los Prisioneros en África




Dons en ligne

 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
8 Novembre 2016
DOUALA, CAMEROUN

Dans la prison de Douala, où, avec le passage de la Porte Sainte, s’est accompli le « miracle de la solidarité »

IT | ES | DE | FR | PT
7 Novembre 2016

Là où on répond à la violence par le pardon, le cœur de celui qui a commis une faute peut être vaincu par l’amour

IT | EN | ES | DE | FR | PT
30 Septembre 2016
BLANTYRE, MALAWI

A Blantyre, au Malawi, conférence sur le rôle public des jeunes pour la paix, le dialogue et le développement

IT | EN | ES | FR | ID
9 Septembre 2016
DOUALA, CAMEROUN

Le pape François aux détenus de la prison de Douala : "Votre porte sainte est belle ; les matériaux sont modestes mais l'initiative est noble !"

IT | ES | DE | FR
5 Juillet 2016

Peine de mort, Sant’Egidio : un pas en avant important vers l’abolition en Guinée-Conakry

IT | EN | ES | DE | FR | CA
31 Mai 2016
CONAKRY, GUINÉE

La Porte Sainte de la Miséricorde dans la prison centrale de Conakry

IT | ES | DE | FR | PT | HU
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
24 Novembre 2016
Radio Vaticana

Sant'Egidio presenta riforme per umanizzazione delle carceri

19 Novembre 2016
RP ONLINE

Amerikanischer Traum endet in der Todeszelle

16 Novembre 2016
Radio Vaticana

Marazziti: grati a Francesco, non c'è pena giusta senza speranza

14 Octobre 2016
Avvenire

Sant'Egidio Camerun, a Douala aperta la Porta Santa mobile dei detenuti

6 Juillet 2016
Avvenire

Pena di morte. Conakry verso il bando «Grazie a Sant'Egidio per il sostegno»

22 Juin 2016
Avvenire

Il Papa: pena di morte inammissibile, contro il piano di Dio

tous les communiqués de presse
• ÉVÉNEMENTS
28 Novembre 2016 | ROME, ITALIE

Oggi si parla di carcere: trasmissione da Regina Coeli su Rai News 24 con Gianfranco Ravasi, Mario Marazziti e altri.

Toutes les réunions de prière pour la paix
• DOCUMENTS
Alpha Condé

Discours du Président de la République de Guinée à l'Assemblée de la Communauté de Sant'Egidio - Munich, le 11 septembre 2011

tous les documents

PHOTOS

224 visites

209 visites

235 visites

171 visites

181 visites
tous les médias associés

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri