Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - l'amiti... pauvres - immigran...und roma - immigré...tziganes - crotone ... d'asile contactsnewsletterlink

  

Crotone et Lampedusa (Italie) - Gens de paix et la Communauté de Sant'Egidio dans les centres d'accueil pour les immigrés et les demandeurs d'asile


 
version imprimable

Crotone et Lampedusa (Italie) - Gens de paix et la Communauté de Sant'Egidio dans les centres d'accueil pour les immigrés
(mars 2011)

 

Les images se succèdent ces jours-ci de l'arrivée en Italie de personnes provenant des rives septentrionales de l'Afrique.

 

Une délégation de la Communauté de Sant’Egidio et du mouvement Gens de paix s'est rendue ces derniers jours à Cortone et à Lampedusa pour rencontrer ces réfugiés, parler avec eux, comprendre leurs besoins et leurs difficultés.

La visite a commencé par le centre d'accueil de Crotone. C'est là que sont actuellement rassemblés des Erythréens qui, dès le début du conflit en Libye, avaient adressé à la Communauté des demandes d'aide, directement ou par l'intermédiaire de proches et d'amis, pour gagner l’Europe et demander l'asile politique : il s'agit de 70 personnes environ, dont plusieurs enfants. Rester en Libye, où leur situation était déjà extrêmement difficile, était devenu plus dangereux encore, après le déclenchement de la guerre.

Ils ont pu rejoindre l'Italie grâce à une action humanitaire proposée par la Communauté au gouvernement italien, qui leur a autorisé l'entrée sur le territoire et réalisé un pont aérien.

Leur porte-parole, Zeghnet (qui porte un vêtement rouge sur la photo) a dit : « Nous rendons grâce à Dieu pour la Communauté qui, avec son grand cœur, ne nous a pas oubliés et nous a sauvés sans nous connaître ». On pouvait lire encore toutefois sur les visages et dans les regards de ces gens une grande douleur et la tristesse causées par tout ce qu'ils ont vécu : ils ont évoqué des familles séparées, leurs parents et amis qui sont encore en danger en Libye.

 

 Dans le centre de Crotone se trouvent actuellement quelque 600 Tunisiens, arrivés ces dernières semaines. Ce sont au total près de 1 500 personnes qui ont transité par ce centre, mais la majeure partie d'entre elles sont déjà parties vers d'autres villes italiennes ou européennes.

« Ahlan-wa-sahlan ! » , « bienvenus ! » 

L'accueil réservé par les réfugiés a été très cordial. Tous sont très jeunes : ils manifestent avec enthousiasme leur désir de liberté, leur envie de connaître l'Italie et l'Europe et espèrent pouvoir sortir du camp de réfugiés pour commencer une nouvelle vie. Ils sont heureux que quelqu'un vienne leur expliquer comment faire.

Un jeune a dit à Youssef, de Gens de paix : « Pour nous, c'est un miracle que quelqu'un vienne exprès ici pour parler avec nous, pour nous expliquer les choses ».


 Lampedusa

 

Les ressortissants tunisiens, qui partent après des décennies de fermeture de leur pays, ont continué de débarquer à Lampedusa ces dernières semaines.

La situation est très critique. L'unique centre d'accueil pour réfugiés de l'île comporte 850 places, mais il héberge actuellement 2 000 personnes environ. Et le transfert des demandeurs d'asile dans d'autres villes n'a pas encore commencé.

Les personnes qui ont été parmi les dernières à débarquer, et avec elles plusieurs dizaines de mineurs, sont laissées sur le quai d'arrivée. Tous dorment dehors (même en cas de pluie) sans avoir même de couverture. La distribution de vivres est insuffisante.

La paroisse de Lampedusa a offert l'hospitalité à 300 personnes environ et l'évêque d'Agrigente, Mgr Montenegro, au cours de la messe pour la festivité de saint Joseph, a encouragé les fidèles à poursuivre dans la voie de l'accueil et de l'hospitalité, qui a toujours été la caractéristique de la population de l'île, sans se laisser aller à la peur et à la colère. Même si, a-t-il souligné, l'absence des institutions dans la gestion de la situation est évidente.

Les fidèles ont manifesté par des applaudissements nourris leur adhésion aux paroles de l'évêque et ont aussitôt organisé une distribution de vivres et de vêtements pour les derniers arrivés sur le quai. 

 IMAGES
                      
   

La Communauté de Sant’Egidio et les tsiganes


NOUVELLES EN RELATION
6 Décembre 2016
GENÈVE, SUISSE
Communiqué de presse

Sant’Egidio devient observateur permanent au conseil de l’Organisation Internationale pour les Migrations


Signature d’un mémorandum d’entente pour promouvoir et réaliser de nouvelles activités d’assistance destinées aux migrants en difficulté
IT | ES | DE | FR | PT
26 Octobre 2016
NAPLES, ITALIE

Le cabinet médical de Sant’Egidio pour les Roms et personnes sans domicile de Naples fête ses dix ans

IT | FR
20 Août 2016
VÍTKOV, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Été de solidarité en République tchèque : en vacances avec les enfants roms

IT | FR | HU
15 Août 2016

Méditerranée, une mer de ponts : trois jours de rencontres entre jeunes Italiens et nouveaux Européens dans les Pouilles

IT | FR
10 Août 2016
VENTIMIGLIA, ITALIE

L’accueil, c’est ... enseigner le français aux migrants à la frontière de Vintimille. Ce que font les Jeunes pour la paix de Gênes

IT | FR | HU
8 Août 2016
CATANE, ITALIE

#troisjourssansfrontieres : la grande fête estivale de l’intégration des jeunes de Sicile et du monde


Voir le programme
IT | FR | HU
toutes les nouvelles connexes

ASSOCIATED PRESS
3 Décembre 2016
Avvenire
Corridoi umanitari, quota 500 Arrivano da Homs e Aleppo
22 Novembre 2016
Corriere della Sera
La casa di pace che accoglie tutti: l'utopia (possibile) di Sant'Egidio
28 Octobre 2016
Sette: Magazine del Corriere della Sera
Andrea Riccardi. Il paradosso della Chiesa di Francia
21 Octobre 2016
L'huffington Post
Immigrazione: diminuiscono gli arrivi per lavoro (che non c'è), crescono integrazione e cittadinanza
18 Octobre 2016
Avvenire
Nei «Games4Peace» vince l'integrazione
tous les dossiers de presse

PHOTOS

1193 visites

1155 visites

1127 visites

1099 visites

1168 visites
tous les médias associés

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri