Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
29 Septembre 2011 | KIEV, UKRAINE

Kiev (Ukraine) - “Il n'y a pas d'avenir sans mémoire”. Un congrès pour commémorer les soixante-dix ans du massacre nazi de Babij Jar

 
version imprimable

Le 27 septembre à Kiev, dans la prestigieuse salle de la Dom Učitelja, siège des événements qui ont marqué l'histoire contemporaine de l'Ukraine, la Communauté de Sant’Egidio a organisé un congrès sur le thème « Il n'y a pas d'avenir sans mémoire. Soixante-dix ans après le massacre de Babij Jar ». Les meurtres de Babij Jar constituent un événement tragique de l'histoire de l'Ukraine sous l’occupation nazie et représentent un des faits d'importance capitale et de haute valeur symbolique dans l'histoire de la Shoah.

Durant la seconde guerre mondiale, les 29 et 30 septembre 1941, dans la localité de Babij Jar à la périphérie de Kiev, les troupes d'occupation nazies massacrèrent plus de trente mille civils juifs, en grande partie des femmes, des enfants et des personnes âgées. Dans les semaines et les mois qui ont suivi, plusieurs autres dizaines de milliers de personnes furent tuées au même endroit, parmi lesquelles des tsiganes, des Ukrainiens et des Russes.
Le congrès a été réalisé en collaboration avec l'Union des organisations religieuses juives d'Ukraine et a reçu le concours du Ministère de la culture et du tourisme d'Ukraine. Environ 400 personnes ont pris part aux deux sessions des travaux : parmi elles, les représentants du corps diplomatique, du monde la politique et de la culture, des associations de la société civile, et surtout beaucoup de jeunes.

La participation attentive de 250 étudiants des universités et des écoles supérieures a été un fait particulièrement significatif. En effet, bien que les jeunes générations soient de plus en plus ignorantes au sujet de l'histoire du génocide juif perpétré durant la seconde guerre mondiale, les étudiants de la capitale ukrainienne se sont montrés particulièrement réceptifs à l'égard du travail de sensibilisation mené par Sant’Egidio dans la préparation de cet anniversaire. L'engagement à favoriser la connaissance de l'histoire de l’Holocauste auprès des jeunes constitue un investissement fondamental pour s'opposer aux manifestations de racisme et d'antisémitisme répandues dans la société.

Deux discours d'accueil ont été adressés aux participants, l'un de la part du président du Parlement ukrainien, Volodymyr Lytvyn, et l'autre du Grand Rabbinat d'Israël au nom du rabbin David Rosen, conseiller pour les affaires religieuses du Grand Rabbinat. On peut lire dans la lettre du rabbin Rosen : « Les initiatives de la Commuanuté de Sant’Egidio pour préserver la mémoire des juifs et des autres victimes de la Shoah, tout comme le travail pour lutter contre l'antisémitisme et les autres formes d'intolérance, ont trouvé une profonde reconnaissance auprès des communautés juives d'Italie et du monde entier ».  

Durant le congrès, différentes interventions se sont succédé de la part des autorités institutionnelles et religieuses, d'historiens, d'intellectuels et de témoins. La première session a été ouverte par une minute de silence pour les victimes de Babij Jar et de la Shoah, pendant l'adresse de salutations de Il’ja Levitas, président du Conseil juif et de la Fondation pour la mémoire de Babij Jar. Pietro Giovanni Donnici, ambassadeur italien en Ukraine, a également salué les participants au congrès. Il y eut ensuite les interventions du grand rabbin de Kiev et d’Ukraine Jakob Dov Blaich, d'Adriano Roccucci de la Communauté de Sant’Egidio, de Viktorija Lisnyča, vice-ministre de la culture et du tourisme, de l'académicien Miroslav Popovič, directeur de l’Institut de philosophie de l'Académie des sciences d'Ukraine, d'Anatolij Podol’skij, directeur du centre d'études ukrainien pour l'histoire de l'Holocauste.

La seconde session a été inaugurée par la projection d'un court documentaire sur le congrès international des jeunes d'Europe centrale et de l'Est à Auschwitz organisé par Sant’Egidio en septembre 2010 et par l'intervention d'un étudiant des Amis de la Communauté de Sant’Egidio de Kiev qui a témoigné de son engagement dans la lutte contre la diffusion parmi les jeunes de la culture du mépris, de l'antisémitisme et de la xénophobie. Les relations de Dmitro Pavličko, célèbre poète ukrainien, de Boris Zabarko, président de l'organisation panukrainienne des juifs anciens prisonniers des camps et des ghettos, de Kostantin Sigov, directeur du centre de recherches humanistes européennes de l'Université “Kievo-Mogilanskaja-Akademija”  et de l'historienne Žanna Kovba ont conclu la journée.

De ce congrès important est née la conviction que la fidélité à la mémoire de Babij Jar constitue un rendez-vous important non seulement pour Kiev et pour l'Ukraine, mais aussi pour chaque peuple européen, enfant de cette histoire tragique et terrible. Face aux manifestations nombreuses d'une culture, à la fois nouvelle et ancienne, mépris, qui s'observe dans différents pays européens, la mémoire de Babij Jar suscite une forte espérance que les Kiéviens, et avec eux, tous les Européens, n'oublireont pas et ne se tairont pas devant les manifestations d'antisémitisme et de quelque forme de discrimination que ce soit.


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
30 Janvier 2017
ROME, ITALIE

Pour une Église en sortie : chrétiens et pasteurs pour l’Afrique réunis à Rome avec la Communauté de Sant’Egidio

IT | FR
18 Janvier 2017
KIEV, UKRAINE

A Kiev, les dîners itinérants de Sant’Egidio par -11°C : des repas chauds et des couvertures pour sauver la vie des sans-abri

IT | DE | FR
10 Janvier 2017

Le Noël avec les pauvres en Russie et en Ukraine : la chaleur de l’amitié dans l’hiver glacial

IT | EN | ES | DE | FR | RU
9 Janvier 2017

Zygmunt Bauman : disparition d’un grand humaniste engagé dans le dialogue entre croyants et non-croyants sur la frontière du vivre-ensemble et de la paix

IT | EN | ES | DE | FR | RU
15 Octobre 2016
ROME, ITALIE

Mémoire de la déportation des juifs de Rome du 16 octobre 1943 : une racine d’humanité contre l’indifférence

IT | ES | DE | FR | PT | RU
19 Septembre 2016
ASSISE, ITALIE

LIVE sur Facebook - Pas de futur sans mémoire : le rabin Lau, témoin de la Shoah, rencontre les jeunes

IT | EN | ES | FR | NL
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
2 Février 2017
Famiglia Cristiana

Andrea Ricardi: La memoria di Auschwitz. Un monito per l'Europa

30 Janvier 2017
Corriere della Sera - Ed. Milano

In 5 mila al Memoriale della Shoah «Qui l’abisso della Storia»

28 Janvier 2017
SIR

Shoah: Comunità di Sant’Egidio e Comunità ebraica, domani memoria della deportazione dalla Stazione di Milano

27 Janvier 2017
La Repubblica

Giornata della memoria, l'Italia ricorda le vittime della Shoah

26 Janvier 2017
Vatican Insider

“Giornata della Memoria”, Sant’Egidio: no all’indifferenza per non essere complici di nuovi razzismi

23 Décembre 2016
Sette: Magazine del Corriere della Sera

Le storie della Shoah non finiscono mai e una mostra a Roma le racconta per immagini

tous les communiqués de presse
• DOCUMENTS

Hilde Kieboom: "L’amitié comme façon d’être église"

tous les documents
• LIVRES

Milano, 30 gennaio 1944





Guerini e Associati

L'abbraccio di Gerusalemme





Paoline
tous les livres