Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

  
15 Avril 2013 | LIBAN

L’école de la paix de Sant’Egidio pour les enfants syriens réfugiés au Liban

5 salles, environ 500 enfants. Une lettre de la directrice raconte les programmes et les projets

 
version imprimable

Dans la petite ville d’Al Fakiha, dans le Nord de la région de la Bekaa au Liban, près de la frontière avec la Syrie, la Communauté de Sant’Egidio, en collaboration avec un groupe de jeunes bénévoles libanais et un groupe d’instituteurs et de professeurs locaux, a construit et organisé une école pour 483 enfants provenant des camps de réfugiés syriens d’Al Fakiha et de Ras Baalbek. 

L’école de la paix, ainsi qu’elle a été nommée, a été inaugurée le 1er décembre 2012.

 

Sarah, la directrice et organisatrice de l’école, nous a envoyé un rapide compte rendu de ces premiers mois d’école ainsi que ces photos.

  L'école de la paix

Très chers amis de la Communauté de Sant’Egidio, je vous écris pour vous remercier et vous parler de l’école de la paix d’Al Fakiha.

L’école a commencé le 1er décembre 2012 à Al Fakiha, au Liban dans la région de la Bekaa.

483 enfants, arrivés au Liban pour échapper à la mort et à la guerre en Syrie, sont élèves de l’école de la paix. Ils proviennent de deux camps de réfugiés syriens, à Al Fakiha et dans la ville voisine de Ras Baalbek. L’école de la paix a été pendant longtemps pour les enfants réfugiés mais aussi pour nous comme un « rêve ». Ce rêve, grâce à la Communauté de Sant’Egidio, est enfin devenu une réalité. 

 

Pourquoi « école de la paix » ?

La paix, pour ceux qui vivent dans leur pays, n’est qu’un simple mot. Mais pour ceux qui vivent en guerre, avec la peur d’être tués à tout moment, pour ceux qui sont arrivés sous le froid d’une tente, dans un endroit inconnu, rien que pour réussir à rester en vie, pour les orphelins, pour ceux qui ont perdu un petit frère âgé de quelques mois, pour ces enfants qui ont oublié comment sourire et jouer, pour l’enfant qui a perdu une jambe ou un bras à cause d’une bombe, pour la petite fille qui a été enlevée…, pour tous ceux-là, « Paix » est beaucoup plus qu’un simple mot, c’est un droit qu’ils ont désiré en souffrant chaque jour, c’est le premier et grand rêve.

A l’école de la paix, nous sommes allés au-delà du seul fait d’enseigner. Nous avons un message et un objectif : donner une aide concrète aux enfants afin qu’ils puissent affronter et dépasser les difficultés de leurs nouvelles conditions de vie. Leur donner une vie « normale » et un avenir meilleur et plus serein.

Ainsi avons-nous travaillé de la manière suivante : en enseignant le programme scolaire syrien et non le programme officiel libanais (le programme officiel libanais est un programme en français. En Syrie en revanche, le programme est en arabe auquel s’ajoute l’anglais comme « cours de langue étrangère »)

  1. un assistant sanitaire et social enseigne aux enfants les bases de l’hygiène personnelle et comment éviter les infections

  2. un assistant sanitaire et social suit tous les enfants d’un point de vue psychologique

  3. en plus des cours du programme scolaire, il y a chaque jour une heure de chant, de jeu et de loisir

  4. chaque semaine nous distribuons aux élèves de petits cadeaux et des gâteaux, et nous célébrons ensemble toute occasion de fête


    Nos élèves sont très heureux de venir à l’école.

Dans ces cinq salles, notre objectif est atteint jour après jour, même s’il a été normal d’affronter des problèmes surgis ces derniers mois... des problèmes de sécurité dans notre zone, raison pour laquelle un peu plus d’une cinquantaine d’enfants ont quitté l’école pour déménager avec leurs parents dans une région plus sûre du Liban. D’autres problèmes ont été créés par la neige et la tempête de neige qui nous ont contraints de fermer l’école pendant quelques jours pendant la période hivernale.

La situation la plus émouvante a été celle de Sahar et de quatre autres élèves qui sont porteurs de handicaps physiques et mentaux…mais nous espérons et nous croyons : rien n’est impossible. Pour aider ces élèves, nous avons commencé à leur donner, en plus des cours classiques du programme scolaire durant la semaine, des leçons « privées » supplémentaires le dimanche pour tenter de mieux les intégrer dans la classe.

Les pauvres enfants musulmans provenant de Syrie, grâce à la Communauté de Sant’Egidio, ont commencé à construire une expérience pacifique ; ils conduiront la Syrie vers l’avenir que nous désirons.

Toutes les religions sont des messages de paix de Dieu pour nous…pour vivre ensemble et avoir de l’amour les uns pour les autres, peu importe la religion…

Du cœur de tous les élèves et enseignants, et de celui de leurs parents :

Merci Sant’Egidio ! NOUS VOUS AIMONS

Sarah Sheikh Ali

Directrice de l’école de la paix


OBJETS ASSOCIÉS
 

 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
14 Novembre 2016
BRUXELLES, BELGIQUE

L’engagement de Sant’Egidio en faveur de l’Irak : à Bruxelles, une journée d’études avec le Comité pour la réconciliation

IT | ES | DE | FR | PT
31 Octobre 2016
BAGDAD, IRAK

Sant’Egidio en Irak : aides humanitaires et dialogue national et interreligieux pour surmonter la crise

IT | EN | ES | DE | FR | PT | RU
9 Octobre 2016
BERLIN, ALLEMAGNE

No More Walls - 10 ans d’école de la paix à Berlin

IT | ES | DE | FR
5 Octobre 2016
MOHALES HOEK, LESOTHO

Au Lesotho, petit pays au sud de l’Afrique, on grandit aussi à l’école de la paix

IT | ES | DE | FR | PT
29 Août 2016
ABIDJAN, CÔTE-D'IVOIRE

Avec de nouvelles lunettes à l’école de la paix d’Abidjan

IT | ES | DE | FR | PT | CA
23 Août 2016
MAPUTO, MOZAMBIQUE

Les enfants de Matola à la découverte de la ville avec les amis de Barcelone et de Livourne

IT | ES | DE | FR | PT | CA | RU
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
16 Novembre 2016
Münstersche Zeitung

"Grazie mille, Papa Francesco"

2 Novembre 2016
Il Sole 24 ore - Sanità

Connessi al Centrafrica

31 Octobre 2016
Vatican Insider

Iraq, Sant’Egidio: servono aiuti umanitari e dialogo per superare la crisi

9 Septembre 2016
Popoli e Missione

William Quijano: Nel paese degli scontri un giovane coltiva l’arte dell’incontro

2 Août 2016
kath.ch

«Wer willkommen geheissen wird, radikalisiert sich kaum»

21 Juin 2016
Huffington Post

La riunificazione della Libia passa (anche) dal Fezzan

tous les communiqués de presse
• NON LA PEINE DE MORT
7 Octobre 2015
ÉTATS-UNIS

The World Coalition Against the Death Penalty - XIII world day against the death penalty

5 Octobre 2015
EFE

Fallece un preso japonés tras pasar 43 años en el corredor de la muerte

24 Septembre 2015

Pope Francis calls on Congress to end the death penalty. "Every life is sacred", he said

12 Mars 2015
Associated Press

Death penalty: a look at how some US states handle execution drug shortage

12 Mars 2015
AFP

Arabie: trois hommes dont un Saoudien exécutés pour trafic de drogue

9 Mars 2015
Reuters

Australia to restate opposition to death penalty as executions loom in Indonesia

9 Mars 2015
AFP

Le Pakistan repousse de facto l'exécution du meurtrier d'un critique de la loi sur le blasphème

9 Mars 2015
AFP

Peine de mort en Indonésie: la justice va étudier un appel des deux trafiquants australiens

28 Février 2015
ÉTATS-UNIS

13 Ways Of Looking At The Death Penalty

15 Février 2015

Archbishop Chaput applauds Penn. governor for halt to death penalty

11 Décembre 2014
MADAGASCAR

C’est désormais officiel: Madagascar vient d’abolir la peine de mort!

3 Décembre 2014

5th Circuit Court of Appeals stops execution of Scott Panetti!

aller à pas de peine de mort
• DOCUMENTS

Libya: The humanitarian agreement for the region of Fezzan, signed at Sant'Egidio on June 16th 2016 (Arabic text)

tous les documents
• LIVRES

Trialoog





Lannoo Uitgeverij N.V

Keerpunt





Lannoo Uitgeverij N.V
tous les livres

PHOTOS

415 visites

437 visites

407 visites

413 visites

605 visites
tous les médias associés

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri