Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

  
16 Avril 2013 | ROME, ITALIE

Le rêve de Sant'Egidio : réduire la mortalité maternelle et faire grandir une génération sans le VIH en Afrique

Tel est l'objectif qui associe MSD Italie et la Communauté de Sant'Egidio. Les interventions de Paola Germano, Leonardi Palombi et le témoignage de Cacilda Isabel Massango

 
version imprimable

MSD Italie et la Communauté de Sant'Egidio s'associent pour lutter contre la transmission mère-enfant du virus du VIH

 MSD Italie et la Communauté de Sant’Egidio s'associent autour d’un objectif ambitieux : contribuer à atteindre le cinquième « Objectif du millénaire » indiqué par les Nations Unies après l’an 2000, qui prévoit la réduction de la mortalité maternelle de 75 % d’ici à 2015. Un défi qui pèse trois millions de vies humaines, car, chaque jour, dans le monde, ce sont 800 femmes environ qui perdent la vie des suites des complications survenues lors d’une grossesse ou d’un accouchement.
99 % des décès surviennent dans des pays en voie de développement avec des conséquences dévastatrices sur les familles et sur les communautés : la mortalité maternelle met en péril la survie et la santé des enfants ainsi que les économies de pays entiers. C’est la raison pour laquelle le défi consiste à ce qu’ « aucune mère ne meure plus en donnant le jour à son enfant ». Pour relever ce défi, MSD porte le projet « MSD for Mothers » pour lequel ont été alloués en tout 500 millions de dollars destinés à soutenir des projets d’assistance sanitaire, pharmaceutique, de formation des personnels et d’information des populations qui vivent dans les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie méridionale. Dans le cadre de cette initiative, MSD Italie a décidé de soutenir le Programme DREAM que la Communauté de Sant’Egidio a déjà lancé depuis dix ans dans dix pays africains, pour lutter contre la diffusion du SIDA et en particulier contre la transmission mère-enfant du virus du VIH, en soutenant notamment le développement du programme au Mozambique.

L’initiative a été présentée aujourd’hui à Rome au siège de la Communauté de Sant’Egidio, dans la « salle de la paix » qui a vu se dérouler les pourparlers qui conduisirent en 1992 à la signature des accords de paix pour le Mozambique. Or, de même que la guerre, l’urgence sanitaire se présente comme une véritable catastrophe : «La mortalité maternelle est une urgence qui se consume loin des projecteurs, mais qui constitue une véritable catastrophe humanitaire, surtout dans certains pays d’Afrique et d’Asie du Sud avec un impact dévastateur sur la vie de millions de personnes et un coût annuel pour l’économie mondiale de15 milliards de dollars » observe Pierluigi Antonelli, président et administrateur délégué de MSD Italie. « C’est un véritable fléau qui doit être géré par la communauté internationale, chacun faisant sa part : MSD a décidé de mettre en œuvre « MSD for Mothers », un projet très ambitieux qui, à travers la collaboration avec d’importants organismes internationaux et une série de partenariats publics-privés, vise à réduire de manière importante la mortalité maternelle en mettant à disposition les meilleures solutions possibles et les thérapies les plus innovantes ».

Chaque jour dans le monde, environ 800 femmes perdent la vie des suites de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement : l’Organisation mondiale de la santé estime que, dans la seule année 2010, il y a eu 287 000 décès. La mortalité maternelle est la cause directe de plus d’un million d’orphelins par an ; dans les prochaines années, trois millions de femmes pourraient mourir des suites de complications liées à la grossesse et à l’accouchement. 99 % de ces décès surviennent dans des pays en voie de développement et dans des contextes à ressources limitées, où la majeure partie des problèmes pourraient être évités si seulement les femmes avaient accès à une assistance médicale pendant la grossesse et l’accouchement. Dans les pays en voie de développement, la mortalité maternelle est dévastatrice non seulement pour la famille, mais pour la communauté tout entière : les enfants qui survivent aux mères ont de plus grandes probabilités de mourir avant d’atteindre l’âge de deux ans et les autres enfants courent dix fois plus de risques de décrochage scolaire, de mauvaise santé et de mort précoce. En outre, pour chaque femme qui meurt au moment de l’accouchement, au moins vingt autres restent handicapées à vie.

« MSD for Mothers » se concentrera sur les deux principales causes de mortalité maternelle : les hémorragies post-partum, responsables de 35 % des décès, et la pré-éclampsie ou hypertension gestationnelle, responsable de 18 % des décès. Une autre cause importante de mortalité maternelle est représentée par l’infection à VIH et c’est sur ce point qu’intervient le programme DREAM de la Communauté de Sant’Egidio.
Chaque année en Afrique, on compte environ 1,4 millions de cas de grossesse chez des femmes infectées par le VIH. Le Mozambique, où 11 % de la population adulte est positive au VIH, est l’un des pays les plus touchés : il y avait, en 2011, 27 000 enfants infectés à la naissance.
« Sans soins appropriés, seule la moitié des enfants qui ont été infectés par la transmission verticale atteindront l’âge de deux ans. De plus, les mères séropositives qui arrivent à l’accouchement avec une infection aigües dans leur organisme voient augmenter le risque de décès », affirme le directeur scientifique du programme DREAM, Leonardo Palombi, professeur titulaire d’hygiène et de santé publique à l’Università degli Studi de Rome Tor Vergata. « Dans le cadre du programme DREAM, la transmission mère-enfant à un an s’est réduite de 40 % à 2-3 % et les décès maternels voient un inflexion égale à au moins 70 % de ceux observés chez des femmes sans thérapie ».

Au cœur du programme DREAM, il y a l’administration des médicaments antirétroviraux et l’assistance médicale continue des femmes enceintes et dans la période qui suit la naissance de l’enfant. Le soutien ne se concrétise pas seulement dans le traitement pharmacologique, il prévoit également l’assistance à domicile, le soutien à la famille, la collaboration d’autres femmes qui suivent la femme enceinte chez elle et qui l’aident à prendre la thérapie. De plus, le support nutritionnel joue un rôle important.
« Sauver une mère signifie aussi ne pas voir compromis le futur des autres enfants, ainsi que la vie de l’enfant à naître. L’un des grands problèmes de l’Afrique est la génération d’orphelins créée par le VIH. Eviter ce phénomène a d’énormes bénéfices en termes sociaux et économiques. En outre, plus grand est le nombre des personnes séropositives qui se soignent, moindre est le nombre des personnes qui sont contaminées et le taux global d’infectivité d’une communauté baisse », affirme Paola Germano, directeur exécutif du programme DREAM. « Le partenariat signé cette année avec MSD Italie nous permet d’élargir le programme DREAM des centres que nous gérons à l’ensemble du Mozambique, sur la base d’un accord avec le Ministère de la santé du Mozambique, en nous focalisant sur 11 centres et en impliquant les structures de santé publiques ».

L’impact du programme DREAM est illustré par le récit de Cacilda Isabel Massango, 36 ans, Mozambicaine qui en a bénéficié : « en 2002, aussitôt après la naissance de ma fille, j’ai découvert que j’étais séropositive : ma petite fille aussi était malade et une thérapie qui nous aurait permis de continuer à vivre semblait impossible. Aller au centre DREAM a constitué le premier pas d’un long chemin d’espérance qui m’a conduite jusqu’ici. Aujourd’hui, je suis la maman d’une enfant de 11 ans, elle aussi en soins, et nous allons bien, elle est également très forte à l’école. Maintenant j’ai un avenir et en tant que mère je me sens responsable de le construire non seulement pour ma petite fille, mais pour une génération entière, pour une Afrique meilleure ».
Le projet « MSD for Mothers » a été mis au point sur la base des indications fournies par plus d’une centaines d’experts du domaine et repose sur trois piliers : accès plus vaste et plus rapide aux solutions les plus efficaces, en utilisant les meilleurs traitement et les outils diagnostiques et de prévention ; recherche et développement de technologies et de produits sanitaires innovants ; éducation et sensibilisation, pour impliquer les populations et le plus grand nombre de personnels des secteurs public et privé dans un effort conjoint.
« MSD for Mothers » s’inscrit dans le sillage d’une longue tradition de notre entreprise : dans la seule année 2012, nous avons investi plus de 1,3 milliards de dollars dans des programmes de responsabilité sociale, en nous plaçant dans les premiers rangs des classements des entreprises les plus responsables », ajoute Pierluigi Antonelli. « ‘MSD for Mothers’ investit dans les programmes que nous avons déjà développés et dans leurs principaux instigateurs pour faire la différence par rapport à une urgence dramatique. Même si nous ne parvenions qu’à sauver une seule mère, ce serait un succès extraordinaire pour tous. Mais l’objectif est d’en sauver des millions ».

DREAM : une stratégie globale contre l’urgence SIDA en Afrique

DREAM, acronyme de Drug Resource Enhancement against AIDS and Malnutrition, est un Programme d’approche globale pour soigner le SIDA en Afrique sub-saharienne, lancé au Mozambique en février 2002 par la Communauté de Sant’Egidio.
Actuellement le programme est fonctionnel au Mozambique, au Malawi, en Tanzanie, au Kenya, en République de Guinée, en Guinée Bissau, au Nigeria, en Angola, en République démocratique du Congo et au Cameroun.
DREAM promeut également dans ces pays, comme cela se passe en Occident, une stratégie de lutte contre le SIDA fondée sur la prévention et la thérapie pharmacologique, en utilisant les procédures d’évaluation de la charge virale et en introduisant la Highly Active Anti-Retroviral Therapy (HAART) – l’actuel golden standard dans le traitement de l’infection à VIH – pour tous les patients qui en ont besoin.
Il y a actuellement 160 000 patients en soins dans dix pays, où l’on compte 31 centres et 18 laboratoires de biologie moléculaire et dans lesquels travaillent 3 300 professionnels de santé africains.
Le programme prévoit des interventions de prévention et de soin à court et moyen termes : l’exécution de tests pour l’infection à VIH, la formation du personnel de santé local, des activités d’éducation à la santé, la création de laboratoires de biologie moléculaire, l’assistance à domicile et le soutien nutritionnel aux personnes malades du SIDA.
Au Mozambique, le programme DREAM est centré sur la prévention de la transmission verticale du VIH de la mère à l’enfant. Jusqu’à ce jour, ce sont environ 10 660 femmes qui ont été suivies et assistées pendant la grossesse. Le programme a contribué à réduire de façon drastique le taux de transmission du virus : 98 % des nouveau-nés sont séronégatifs.
Au Mozambique, pays d’environ 22 millions d’habitants, au moins 1,6 million de personnes sont infectées par le VIH dont 55 % sont des femmes.
A la lumière des résultats obtenus avec le programme DREAM, la Communauté de Sant’Egidio a signé un accord avec le gouvernement mozambicain dans l’objectif de renforcer la capacité du système de santé de ce pays pour affronter l’urgence représentée par la transmission du virus de la mère à l’enfant.
A travers « MSD for Mothers », MSD et la filiale italienne ont alloué une subvention de 1,3 millions de dollars pour soutenir un programme triennal au Mozambique qui vise à intégrer l’assistance à l’accouchement, à la maternité et aux services de néonatologie avec la lutte contre le VIH qui est le point fort du programme DREAM.
Les efforts se concentreront sur onze centres du pays et se donnent l’objectif de former au moins 300 professionnels, médecins et personnels de santé, afin de prévenir la transmission materno-fœtale du virus à VIH, qui figure parmi les principales causes de mortalité maternelle et infantile dans le pays.

Le programme DREAM pour donner sens à une vie retrouvée. Témoignage de Cacilda Isabel Massango

Contre l’urgence VIH, pour la vie des mères et des enfants. Le Programme DREAM, un pont vers l’avenir de l’Afrique. Interview avec Leonardo Palombi, professeur d’hygiène et de santé publique, Università degli Studi Rome Tor Vergata, directeur scientifique du programme DREAM

DREAM : un rêve fait en Afrique, une réalité pour l’Afrique. Interview avec Paola Germano, directeur exécutif du programme DREAM de la Communauté de Sant’Egidio


 LIRE AUSSI
• NOUVELLES
1 Décembre 2016

1er décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA 2016. Pour l’avenir de l’Afrique

IT | DE | FR | HU
23 Novembre 2016
GOMA, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Floribert, jeune martyr de la corruption : ouverture officielle de la cause de béatification par l’évêque à Goma

IT | ES | DE | FR | PT | HU
21 Novembre 2016
ROME, ITALIE

Paix en Centrafrique : les leaders religieux de Bangui à Sant’Egidio relancent la plateforme pour la réconciliation

IT | ES | DE | FR | PT | CA
19 Novembre 2016
ROME, ITALIE

Centrafrique : rencontre lundi à Sant’Egidio. Dissocier les religions de la guerre et lancer un modèle de réconciliation

IT | ES | FR | PT | CA
10 Novembre 2016

SIDA, le prix Antonio Feltrinelli de l’Accademia dei Lincei attribué au programme DREAM

IT | FR | PT
10 Novembre 2016
GOMA, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

C’est la rentrée pour les enfants du camp de réfugiés de Mugunga à l’école de Sant’Egidio

IT | DE | FR | PT
toutes les nouvelles
• IMPRIMER
1 Décembre 2016
Zenit

Africa: 300mila sieropositivi curati da Sant’Egidio

11 Novembre 2016
Radio Vaticana

Aids in Africa: premiato progetto Dream di Sant'Egidio

10 Novembre 2016
Vatican Insider

Aids, il Premio “Antonio Feltrinelli” dell’Accademia dei Lincei al programma DREAM di S.Egidio

20 Septembre 2016
L'Eco di Bergamo

Il grido di dolore dell'Africa: «Aiuti ma anche pari dignità»

19 Septembre 2016
Notizie Italia News

Vivere insieme tra religioni diverse: la speranza viene dal cuore dell’Africa

6 Septembre 2016
Roma sette

In un libro la vita delle Saveriane italiane uccise in Burundi

tous les communiqués de presse
• DOCUMENTS

Communiqué de presse contre les lynchages au Mali

Déclaration de l'Union Africaine sur le "Pacte Républicain" "

Jean Asselborn

Discours de Jean Asselborn, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Grand-Duché de Luxembourg

Marc Spautz

Discours de Marc Spautz, Ministre de la Coopération et de l'Action Humanitaire

tous les documents
• LIVRES

Eine Zukunft für meine Kinder





Echter Verlag
tous les livres

PHOTOS

1345 visites

1366 visites

1323 visites

1333 visites

1257 visites
tous les médias associés

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri