Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

Riccardi Andrea: revue de presse

change language
vous êtes dans: home - news contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  
22 Février 2014

LES PAROLES DU PAPE FRANÇOIS

Une mauvaise santé et le handicap ne constituent jamais une bonne raison pour exclure, ou pire, éliminer une personne

et la plus grave des privations que les personnes âgées subissent, ce n’est pas l’affaiblissement de l’organisme et le handicap qui peut en résulter, mais l’abandon, l’exclusion, la privation d’amour

 
version imprimable

À la base des discriminations et des exclusions il y a une question anthropologique : combien vaut un homme et sur quoi se base cette valeur. La santé est certainement une valeur importante mais ne détermine pas la valeur de la personne. En outre la santé n’est pas en elle-même une garantie de bonheur : le bonheur, en effet, peut se vérifier aussi en présence d’une santé précaire. La plénitude à laquelle tend toute vie humaine n’est pas en contradiction avec une condition de maladie et de souffrance. C’est pourquoi, une mauvaise santé et le handicap ne constituent jamais une bonne raison pour exclure, ou pire, éliminer une personne ; et la plus grave des privations que les personnes âgées subissent, ce n’est pas l’affaiblissement de l’organisme et le handicap qui peut en résulter, mais l’abandon, l’exclusion, la privation d’amour

Du message du pape François à l’Assemblée générale de l’Académie pontificale pour la vie. 19 février 2014.