Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Celui qui vit et croit en moi,
ne mourra pas.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Galates 3,22-29

Mais en fait l'Écriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse, par la foi en Jésus Christ, fût accordée à ceux qui croient. Avant la venue de la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, réservés à la foi qui devait se révéler. Ainsi la Loi nous servit-elle de pédagogue jusqu'au Christ, pour que nous obtenions de la foi notre justification. Mais la foi venue, nous ne sommes plus sous un pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans le Christ Jésus. Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ : il n'y a ni Juif ni Grec, il n'y a ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus. Mais si vous appartenez au Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham, héritiers selon la promesse.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu,
dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul affirme que l’héritage promis par Dieu à Abraham appartient maintenant à Jésus. Le Seigneur, avant même le pacte avec Israël au Sinaï, en avait déjà réalisé un avec Abraham. Ce pacte vaut surtout pour « sa race » (cf. Gn 17, 7), ce qui ne se réfère pas tant à la descendance de sang qu’à l’ « unique descendant » : Jésus Christ. Il est l’unique et universel héritier des promesses abrahamiques. L’exemple du testament, un acte qui est toujours valide et qui ne peut être annulé même par la loi, laquelle au demeurant est arrivée après (quatre cent trente années plus tard), fait écrire à Paul qu’il n’est pas possible d’indiquer deux voies pour désigner l’héritage d’Abraham : la loi et la promesse. Seule la promesse est héritière du pacte avec Abraham. Si la loi a été donnée, elle avait seulement une fonction pédagogique, c’est-à-dire de préparation à la foi, jusqu’à ce que vienne le « descendant », à savoir le Christ (3, 16). Les disciples de Jésus reçoivent l’héritage promis à Abraham. Ils ne sont donc plus soumis au « pédagogue » : ils ne vivent plus sous surveillance, mais dans la liberté, car ils ne font plus « qu’un dans le Christ Jésus » (3, 28). Ayant « revêtu le Christ », les chrétiens sont une nouvelle créature, un peuple nouveau qui ne connaît plus les lois extérieures, mais seulement l’amour qui doit guider la vie tout entière du croyant. Paul écrit aux Romains que nous sommes libres de tout pour être esclaves d’une seule chose, l’amour : « N’ayez de dettes envers personne, sinon celle de l’amour mutuel » (Rm 13, 8).


08/10/2016
Prière de la Vigile


Calendrier de la semaine
OCT
15
Dimanche 15 octobre
Le jour du Seigneur
OCT
16
Lundi 16 octobre
Prière pour la paix
OCT
17
Mardi 17 octobre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
OCT
18
Mercredi 18 octobre
Prière avec les Apôtres
OCT
19
Jeudi 19 octobre
Prière pour l'Église
OCT
20
Vendredi 20 octobre
Prière de la Sainte Croix
OCT
21
Samedi 21 octobre
Prière de la Vigile
OCT
22
Dimanche 22 octobre
Le jour du Seigneur