Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de saint Venceslas, vénéré comme martyr en Bohême.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

L'Esprit du Seigneur est sur toi.
Celui qui naîtra de toi sera saint.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Esther 10,3a-3k

Car le Juif Mardochée était le premier après le roi Assuérus. C'était un homme considéré par les Juifs, aimé par la multitude de ses frères, recherchant le bien de son peuple et se préoccupant du bonheur de sa race. 3-a Et Mardochée dit : "C'est de Dieu qu'est venu tout cela! 3-b Si je me remémore le songe que j'eus à ce sujet, rien n'a été omis 3-c ni la petite source qui devient un fleuve, ni la lumière qui brille, ni le soleil, ni l'abondance d'eaux. Esther est ce fleuve, elle qu'épousa le roi et qu'il fit reine. 3-d Les deux dragons, c'est Aman et moi. 3-e Les peuples, ce sont ceux qui se coalisèrent pour détruire le nom des Juifs. 3-f Mon peuple, c'est Israël, ceux qui crièrent vers Dieu et furent sauvés. Oui, le Seigneur a sauvé son peuple, le Seigneur nous a arrachés à tous ces maux, Dieu a accompli des prodiges et des merveilles comme il n'y en eut jamais parmi les nations. 3-g De fait, il a établi deux destinées, l'une en faveur de son peuple, l'autre pour les nations. 3-h Et ces destinées se sont accomplies à l'heure, au temps et au jour arrêtés selon son dessein et chez tous les peuples. 3-i Dieu, alors, s'est souvenu de son peuple, il a fait justice à son héritage, 3-k pour qui ces jours, les quatorzième et quinzième du mois d'Adar, seront désormais des jours d'assemblée, de liesse et de joie devant Dieu, pour toutes les générations et à perpétuité, dans Israël, son peuple." 3-l La quatrième année du règne de Ptolémée et de Cléopâtre, Dosithée qui se disait prêtre et lévite, ainsi que son fils Ptolémée, apportèrent la présente lettre concernant les Purim. Ils la donnaient comme authentique et traduite par Lysimaque, fils de Ptolémée, de la communauté de Jérusalem.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Nous sommes, Seigneur, tes serviteurs
qu'il nous advienne selon ta Parole.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Au terme du récit, Mardochée interprète le songe sur lequel s’ouvre le livre d’Esther (cf. texte grec), c’est-à-dire qu’il lit les événements passés selon la vision de Dieu ; qu’il découvre la vérité des événements, et Celui qui guide l’histoire des hommes. L’auteur nous fait voir le regard de foi de Mardochée. Depuis le début, il apparaît comme un croyant qui vit dans la crainte de Dieu et comme un défenseur de tout son peuple. Il ne cède pas à la tentation de cacher sa foi, ne serait-ce qu’en s’agenouillant devant un homme (Aman), et il ne cache pas non plus son appartenance au peuple du Seigneur, quand bien même cela pourrait lui coûter la vie. Il reproche clairement à Esther sa timidité, et la rappelle à sa responsabilité devant Dieu et devant son peuple. Sa foi est limpide : « Oui, le Seigneur a sauvé son peuple, le Seigneur nous a arrachés à tous ces maux, Dieu a accompli des prodiges et des merveilles comme il n'y en eut jamais parmi les nations » (10,3f-3g). Cette page conclusive fait apparaître le regard de la foi, qui permet de lire en profondeur les événements de l’histoire. Tout est guidé par la main de Dieu. Tout comme lui, Esther a été un instrument dans les mains du Seigneur. Le croyant n’est jamais seul, le Seigneur l’accompagne et le soutient. Mardochée voit l’irruption du Seigneur dans l’histoire des hommes, pour juger et distinguer son peuple des nations. Dans le songe initial apparaissent cris et fracas, tonnerre, tremblements de terre et bouleversement sur toute la terre, avec deux énormes dragons qui s'avancent, l'un et l'autre prêts au combat. Il s’agit d’une vision qui décrit non seulement l’époque de Mardochée mais toute l’histoire humaine, dans le langage caractéristique de l’apocalyptique. L’image d’Esther, qui apparaît d’abord comme une « petite source », mais qui devient par la suite « un grand fleuve, des eaux débordantes », est significative (1,1i). C’est l’image de la force du croyant qui semble faible mais qui devient invincible au point d'emporter ses ennemis. En effet, dans le ciel « la lumière se lève avec le soleil. Les humbles sont exaltés et dévorent les puissants » (1,1k).


28/09/2010
Prière avec Marie, mère du Seigneur


Calendrier de la semaine
JUI
25
Dimanche 25 juin
Le jour du Seigneur
JUI
26
Lundi 26 juin
Prière pour les pauvres
JUI
27
Mardi 27 juin
Prière avec Marie, mère du Seigneur
JUI
28
Mercredi 28 juin
Prière avec les Saints
JUI
29
Jeudi 29 juin
Prière avec les Apôtres
JUI
30
Vendredi 30 juin
Prière de la Sainte Croix
JUI
1
Samedi 1 juillet
Prière de la Vigile
JUI
2
Dimanche 2 juillet
Le jour du Seigneur