Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Alléluia, alléluia, alléluia.

Apocalypse 7,1-8

Après quoi je vis quatre Anges, debout aux quatre coins de la terre, retenant les quatre vents de la terre pour qu'il ne soufflât point de vent, ni sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.

Puis je vis un autre Ange monter de l'orient, portant le sceau du Dieu vivant ; il cria d'une voix puissante aux quatre Anges auxquels il fut donné de malmener la terre et la mer :

" Attendez, pour malmener la terre et la mer et les arbres, que nous ayons marqué au front les serviteurs de notre Dieu. "

Et j'ai appris combien furent alors marqués du sceau : cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël.

De la tribu de Juda, douze mille furent marqués ; de la tribu de Ruben, douze mille ; de la tribu de Gad, douze mille ;

de la tribu d'Aser, douze mille ; de la tribu de Nephtali, douze mille ; de la tribu de Manassé, douze mille ;

de la tribu de Siméon, douze mille; de la tribu de Lévi, douze mille ; de la tribu d'Issachar, douze mille ;

de la tribu de Zabulon, douze mille ; de la tribu de Joseph, douze mille ; de la tribu de Benjamin, douze mille furent marqués. Le triomphe des élus au ciel.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Alléluia, alléluia, alléluia.

A l’ouverture du sixième sceau, l’apôtre voit quatre anges qui se tiennent aux quatre coins de la terre pour retenir les vents. À cette époque-là, on croyait en effet que la terre était plate. C’est comme s’ils retenaient le déchaînement du jour de la « grande colère ». Voici qu’un autre ange apparaît, qui porte le sceau. Venant de l’Orient, il retarde la « fin ». Dans sa miséricorde, Dieu retarde la « fin » pour soustraire ceux qui sont destinés au salut à l’œuvre destructrice des malfaisants. Avant la « fin », le Seigneur envoie l’ange marquer au front ceux qui doivent être sauvés par son signe : le « tau », la dernière lettre de l’alphabet hébreu qui en général remplaçait la signature. C’était la « signature » de Dieu sur ses enfants. Le pouvoir du mal ne pouvait plus les toucher. C’est ce qu’avait également prophétisé Ézéchiel. Le prophète parle d’un signe (le tau, dernière lettre de l’alphabet hébreu qui équivalait à la signature) sur le front des israélites qui ne s’étaient pas adonnés à l’idolâtrie à l’époque tragique de la destruction de Jérusalem (Ez 9,14) : ceux-là avaient été sauvés. Jean voit donc un premier groupe de personnes à « marquer » du signe. Elles proviennent toutes des douze tribus d’Israël. Le chiffre global de cent quarante-quatre mille est symbolique. Il signifie plénitude, perfection, totalité. Ce premier groupe ressemble au peuple de la première alliance : Dieu l’a choisi comme sien pour toujours. C’est le mystère du salut du peuple d’Israël. Dans cette perspective, nous pouvons vivre ensemble, chrétiens et juifs, l’attente du Messie qui nous sauve du pouvoir du mal et qui nous introduit dans le ciel de la paix pleine et définitive.


20/10/2010
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
MAR
19
Dimanche 19 mars
Le jour du Seigneur
MAR
20
Lundi 20 mars
Prière pour la paix
MAR
21
Mardi 21 mars
Prière avec Marie, mère du Seigneur
MAR
22
Mercredi 22 mars
Prière avec les Saints
MAR
23
Jeudi 23 mars
Prière pour l'Église
MAR
24
Vendredi 24 mars
Prière de la Sainte Croix
MAR
25
Samedi 25 mars
Prière de la Vigile
MAR
26
Dimanche 26 mars
Le jour du Seigneur