Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Vous êtes une race élue,
une nation sainte, un sacerdoce royal,
peuple acquis par Dieu
pour proclamer ses louanges

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

1 Timothée 6,1-2

Tous ceux qui sont sous le joug de l'esclavage doivent considérer leurs maîtres comme dignes d'un entier respect, afin que le nom de Dieu et la doctrine ne soient pas blasphémés.

Quant à ceux qui ont pour maîtres des croyants, qu'ils n'aillent pas les mépriser sous prétexte que ce sont des frères ; qu'au contraire ils les servent d'autant mieux que ce sont des croyants et des amis de Dieu qui bénéficient de leurs services. Voilà ce que tu dois enseigner et recommander.

 

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Vous serez saints,
parce que je suis Saint, dit le Seigneur.

Gloire à toi, ô Seigneur et louange à toi.

Paul clôt ses dispositions en vue d’une sage action pastorale dans la communauté par de brèves exhortations concernant les esclaves. Avec les veuves (5, 3-16), ils représentent les membres les plus pauvres de la communauté chrétienne ; il est significatif que l’apôtre donne à Timothée des dispositions précises à leur sujet. En vérité, dans les écrits du Nouveau Testament, cet aspect de la pastorale a un certain relief. La Lettre aux Éphésiens adresse aussi plus d’une exhortation aux esclaves, sur leur façon de vivre et de se comporter (Ep 6, 5-8). Paul connaît bien leur difficile situation ; il la définit par l’expression « être sous le joug ». En effet, assujettis à la volonté de leurs maîtres, ils sont privés du droit de disposer librement d’eux-mêmes. D’où une tâche particulièrement difficile pour l’esclave chrétien. Si l’esclave chrétien est au service d’un maître païen, tout en sachant qu’il jouit de la liberté de Christ (1 Co 7, 22), il ne doit pas se révolter en refusant son respect à son maître. Paul ne veut certes pas favoriser la résignation des esclaves à leur condition, ni la rendre immuable dans le temps. Cependant, en encourageant même les esclaves à contribuer au bon témoignage de l’Évangile, l’apôtre déracine à la base la raison même de l’esclavage : la radicale fraternité de tous les êtres humains est le départ d’une plus profonde révolution des rapports entre les personnes. En affirmant la paternité de Dieu à l’égard de tous, l’Évangile engage les croyants à changer ce monde de façon radicale, sans se résigner aux situations d’injustice dans lesquelles des hommes et des femmes vivent enfermés ou s’enferment eux-mêmes. Et ce changement sera d’autant plus réel et profond que chacun aura transformé son propre cœur. C’est dans le cœur, en effet, que s’enracinent et prospèrent toutes les injustices, y compris l’esclavage. L’histoire nous apprend que le ferment de l’Évangile doit transformer aussi les cultures afin que des changements profonds puissent avoir lieu. Celles que nous appelons aujourd’hui des « structures de péché » (telles que l’était l’esclavage jusqu’à il y a quelques siècles) peuvent aussi être changées à partir des cœurs qui changent. De même que peuvent changer les esprits et les cultures de notre société. Cet Évangile que Paul prêche aux maîtres comme aux esclaves est la source d’un nouvel humanisme qui vide de l’intérieur cette « structure de péché » qu’est l’esclavage. Et si le maître est lui-même chrétien, Paul demande aux deux de vivre dans cet esprit de fraternité que l’Évangile est venu installer sur la terre : l’esclave ne doit pas mépriser son maître ni le maître son esclave. Les deux devraient rivaliser dans l’estime et le secours mutuels comme des frères dans le Christ. L’amour est le levain qui transforme les cœurs et, par là, la société toute entière.


21/03/2012
Prière avec les Saints


Calendrier de la semaine
OCT
22
Dimanche 22 octobre
Le jour du Seigneur
OCT
23
Lundi 23 octobre
Prière pour les pauvres
OCT
24
Mardi 24 octobre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
OCT
25
Mercredi 25 octobre
Prière avec les Saints
OCT
26
Jeudi 26 octobre
Prière pour l'Église
OCT
27
Vendredi 27 octobre
Prière de la Sainte Croix
OCT
28
Samedi 28 octobre
Prière avec les Apôtres
OCT
29
Dimanche 29 octobre
Le jour du Seigneur