Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire des apôtres Philippe et Jacques


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Galates 3,6-14

Ainsi Abraham crut-il en Dieu, et ce lui fut compté comme justice.

Comprenez-le donc : ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d'Abraham.

Et l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, annonça d'avance à Abraham cette bonne nouvelle : En toi seront bénies toutes les nations.

Si bien que ceux qui se réclament de la foi sont bénis avec Abraham le croyant.

Tous ceux en effet qui se réclament de la pratique de la Loi encourent une malédiction. Car il est écrit : Maudit soit quiconque ne s'attache pas à tous les préceptes écrits dans le livre de la Loi pour les pratiquer. -

Que d'ailleurs la Loi ne puisse justifier personne devant Dieu, c'est l'évidence, puisque le juste vivra par la foi ;

or la Loi, elle, ne procède pas de la foi : mais c'est en pratiquant ces préceptes que l'homme vivra par eux. -

Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit : Maudit quiconque pend au gibet,

afin qu'aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d'Abraham et que par la foi nous recevions l'Esprit de la promesse.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Si nous mourons avec lui, avec lui nous vivrons.
Si nous persévérons avec lui, avec lui nous régnerons.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul explique aux Galates qu’Abraham eut une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel (cf. Gn 15, 5) uniquement en raison de sa foi, et certainement pas pour ses qualités ou ses forces. Au contraire, il lui était même impossible d’avoir un seul enfant de Sarah. Abraham crut pourtant à la promesse de Dieu et eut en don un fils. En vérité, même le judaïsme avait remarqué la foi d’Abraham, mais il en soulignait surtout ces actes individuels par lesquels il avait accompli la loi. Dans ce sens, le judaïsme parlait d’une « filiation d’Abraham », qui signifiait quelque chose de plus que la simple descendance naturelle : était véritable enfant d’Abraham celui qui accomplissait les prescriptions de la loi. Paul, quant à lui, considère que la foi d’Abraham consiste dans son abandon total à Dieu. Telle est la « foi » que Dieu exige de l’homme. Donc les enfants d’Abraham sont « ceux qui se réclament de la foi », c’est-à-dire ceux qui vivent de la foi. Ceux-là, et non les autres, peuvent s’attribuer un tel titre. Pour l’apôtre, Abraham est la figure de ce qui adviendrait dans la plénitude des temps avec Jésus. Dans la « foi » d’Abraham, Dieu bénissait et justifiait toutes les nations, tous ceux qui « par la foi » mettent leur confiance en Dieu par le Christ Jésus : « Ceux qui se réclament de la foi sont bénis avec Abraham le croyant ». Ceux qui, au contraire, se réclament de la pratique de loi étaient encore sous la disgrâce : celui qui transgressait un seul précepte était exposé à la malédiction. En vérité, soutient Paul, l’Écriture montre déjà le vrai chemin vers la justice quand elle affirme que le juste obtient la vie « par la foi ». L’amour du Christ nous a rachetés alors que nous étions sous « cette malédiction de la loi ». Par sa mort sur la croix, il est devenu lui-même « malédiction pour nous ». Celui qui était sans péché a pris sur lui les péchés du monde. Le saint est devenu maudit pour nous libérer de la malédiction de la loi. En Jésus, la « bénédiction d’Abraham » parvient à tous, à chaque personne humaine, de toute race, langue et appartenance. Nous, écrit Paul aux Galates, nous avons été entraînés dans le dessein du salut quand, par la foi, « nous recevions l’Esprit de la promesse ». Dans sa Lettre aux Romains, il avait pu dire : « La loi de l’Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus t’a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Rm 8, 2).


03/05/2012
Prière avec les Apôtres


Calendrier de la semaine
OCT
22
Dimanche 22 octobre
Le jour du Seigneur
OCT
23
Lundi 23 octobre
Prière pour les pauvres
OCT
24
Mardi 24 octobre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
OCT
25
Mercredi 25 octobre
Prière avec les Saints
OCT
26
Jeudi 26 octobre
Prière pour l'Église
OCT
27
Vendredi 27 octobre
Prière de la Sainte Croix
OCT
28
Samedi 28 octobre
Prière avec les Apôtres
OCT
29
Dimanche 29 octobre
Le jour du Seigneur