Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire du prophète Isaïe.


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Colossiens 1,3-8

Nous ne cessons de rendre grâces au Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, en pensant à vous dans nos prières,

depuis que nous avons appris votre foi dans le Christ Jésus et la charité que vous avez à l'égard de tous les saints,

en raison de l'espérance qui vous est réservée dans les cieux. Cette espérance, vous en avez naguère entendu l'annonce dans la Parole de vérité, l'Évangile,

qui est parvenu chez vous de même que dans le monde entier il fructifie et se développe ; chez vous il fait de même depuis le jour où vous avez appris et compris dans sa vérité la grâce de Dieu.

C'est Épaphras, notre cher compagnon de service, qui vous en a instruits ; il nous supplée fidèlement comme ministre du Christ,

et c'est lui-même qui nous a fait connaître votre dilection dans l'Esprit.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Paul associe Timothée à ses salutations et « ne cesse » de rendre grâces à Dieu pour la foi des chrétiens de Colosse. Il a entendu parler de la vitalité de la communauté et en résume la vie autour des trois piliers qui la soutiennent : la foi, la charité et l’espérance. Le premier est la « foi dans le Christ Jésus », c’est-à-dire l’accueil de Jésus comme le vrai Bien et l’unique Seigneur et Sauveur. Le second est la charité, c’est-à-dire l’amour que le disciple reçoit du Christ et qui le pousse à considérer les autres comme des frères et des membres de l’unique famille de Dieu, supprimant ainsi toute frontière devant l’amour évangélique, afin qu’il soit un ferment d’unité pour le monde entier. L’espérance est, pour l’apôtre, le terme de l’unité de tous. Ce but final, déjà présent chez le Ressuscité, est ce qui soutient la foi et qui incite à garder vivant l’amour fraternel. Le croyant qui, par l’intermédiaire du baptême, est plongé dans le mystère du Christ mort et ressuscité, vit déjà « dans le Christ » (3, 3) ; il se trouve donc dès à présent là où est le Ressuscité, même s’il doit encore attendre sa pleine manifestation. Mais de même que la graine contient déjà tout son avenir et attend sa pleine réalisation, ainsi en est-il du chrétien qui reçoit le baptême. En citant dans son action de grâces initiale les trois piliers qui donnent sa substance à la vie chrétienne, Paul laisse apparaître sa préoccupation pour une communauté qui risque de se laisser polluer par de fausses sécurités. Aussi les rappelle-t-il à l’essentiel : le rapport personnel avec le Christ et la communion fraternelle. Cet Évangile, réaffirme l’apôtre, ne trompe pas, il est au contraire digne de confiance. Et il porte déjà ses fruits. L’apôtre pense non seulement aux Colossiens, mais aussi aux autres communautés qui naissent dans d’autres régions de l’empire romain. Il voit sous ses yeux, et donc pour sa joie et son angoisse, l’Évangile s’incarner dans de nombreuses communautés locales pour donner vie à l’unique Église. Assurément, la diffusion du christianisme était encore limitée, à l’époque de l’apôtre, mais sa dimension universelle apparaissait déjà clairement. Jésus avait d’ailleurs comparé le Royaume des cieux à une graine de moutarde, la plus petite des graines, qui deviendrait grande comme un arbre. La croissance de la communauté, de toute façon, n’est possible que si celle-ci reste en lien avec la lymphe de la graine, ou bien avec la force du levain. Paul et Timothée ont appris d’Epaphras, initiateur de la communauté de Colosse, que l’œuvre de l’Esprit Saint (c’est la seule fois où il est mentionné dans la Lettre) est vivante dans le cœur de chacun. C’est vraiment une communauté en bonne santé, c’est-à-dire une Église qui continue d’écouter l’Évangile et de le mettre en pratique. Dans ce sens, le lien qu’ils ont avec Epaphras les unit aussi à Paul et à Timothée, réalisant ainsi cette fraternité ecclésiale qui est la force qui change le monde.


09/05/2013
Prière pour l'Église


Calendrier de la semaine
MAR
19
Dimanche 19 mars
Le jour du Seigneur
MAR
20
Lundi 20 mars
Prière pour la paix
MAR
21
Mardi 21 mars
Prière avec Marie, mère du Seigneur
MAR
22
Mercredi 22 mars
Prière avec les Saints
MAR
23
Jeudi 23 mars
Prière pour l'Église
MAR
24
Vendredi 24 mars
Prière de la Sainte Croix
MAR
25
Samedi 25 mars
Prière de la Vigile
MAR
26
Dimanche 26 mars
Le jour du Seigneur