Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Ceci est l'Évangile des pauvres
la libération des prisonniers
la vue aux aveugles
la liberté des opprimés.

Alléluia, alléluia, alléluia.

Romains 8,12-17

Ainsi donc, mes frères, nous sommes débiteurs, mais non point envers la chair pour devoir vivre selon la chair.

Car si vous vivez selon la chair vous mourrez. Mais si par l'Esprit vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez.

En effet, tous ceux qu'anime l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Aussi bien n'avez-vous pas reçu un esprit d'esclaves pour retomber dans la crainte ; vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier : Abba ! Père !

L'Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu.

Enfants, et donc héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Le Fils de l'homme
est venu pour servir.
Que celui qui veut être grand
se fasse le serviteur de tous.

Alléluia, alléluia, alléluia.

La condition de l’homme se tient souvent captive entre l’orgueil et la peur : fort est le désir de s’affirmer et forte aussi est la peur de ne pas parvenir à dominer ceux qui nous entourent. La vie qui en découle n’est belle ni pour soi ni pour les autres. Orgueil et peur enchaînent les hommes dans la solitude et l’autosuffisance et les pousse à former une société de personnes livrées à elles-mêmes, privées de points de repère et donc plus facilement la proie des violences et des injustices. Tout repliement sur soi, en effet, renforce notre peur de l’autre et donc aussi l’opposition comme forme de défense. Le Seigneur est venu à notre secours en nous donnant son esprit de liberté ; ainsi, en devenant ses enfants, nous ne retombons pas dans l’esclavage de la peur. Aucun des disciples de Jésus ne peut en effet se dire orphelin ou abandonné. Chacun de nous est au contraire soustrait radicalement à la solitude pour être accueilli dans la famille de Dieu, dans une maison où il est connu, aimé, aidé, accompagné et corrigé. Le salut consiste en effet à être soustrait au pouvoir du mal et de la solitude pour faire partie du peuple du Seigneur. Dans l’un des textes fondamentaux de Vatican II, la Constitution sur l’Église, on lit que Dieu n’a pas voulu sauver les hommes individuellement, mais qu’il les a établis en un peuple, dans une « famille » où chacun peut s’adresser au Père comme son enfant avec une totale confiance, en l’appelant « abba », « papa ». Voilà la substance de notre salut. La condition de fils ne s’arrête donc jamais ; bien plus, elle est la source de notre joie. Celui qui refuse cette filiation se condamne lui-même à l’esclavage du mal. En étant fils, on devient également héritiers des promesses de Dieu et de sa propre gloire.


26/10/2015
Prière pour les pauvres


Calendrier de la semaine
JUI
25
Dimanche 25 juin
Le jour du Seigneur
JUI
26
Lundi 26 juin
Prière pour les pauvres
JUI
27
Mardi 27 juin
Prière avec Marie, mère du Seigneur
JUI
28
Mercredi 28 juin
Prière avec les Saints
JUI
29
Jeudi 29 juin
Prière avec les Apôtres
JUI
30
Vendredi 30 juin
Prière de la Sainte Croix
JUI
1
Samedi 1 juillet
Prière de la Vigile
JUI
2
Dimanche 2 juillet
Le jour du Seigneur