Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Mémoire de saint Philippe Neri (1515-1595), « apôtre de Rome ».


Lecture de la Parole de Dieu

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je suis le Bon Pasteur,
mes brebis entendent ma voix.
Elles deviendront un seul troupeau
et un seul enclos.

Alléluia, alléluia, alléluia.

1 Pierre 2,2-5.9-12

Comme des enfants nouveau-nés désirez le lait non frelaté de la parole, afin que, par lui, vous croissiez pour le salut, si du moins vous avez goûté combien le Seigneur est excellent. Approchez-vous de lui, la pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie, précieuse auprès de Dieu. Vous-mêmes, comme pierres vivantes, prêtez-vous à l'édification d'un édifice spirituel, pour un sacerdoce saint, en vue d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. Mais vous, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour proclamer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui jadis n'étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu, qui n'obteniez pas miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde. Très chers, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs, à vous abstenir des désirs charnels, qui font la guerre à l'âme. Ayez au milieu des nations une belle conduite afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme malfaiteurs, la vue de vos bonnes œuvres les amène à glorifier Dieu, au jour de sa Visite.

 

Alléluia, alléluia, alléluia.

Je vous donne un commandement nouveau:
aimez-vous les uns les autres.

Alléluia, alléluia, alléluia.

En comparant le peuple nouveau à une famille, l’apôtre exhorte les disciples à vivre comme des enfants nouveau-nés, c’est-à-dire comme des petits qui s’abandonnent avec confiance entre les bras de leur mère, l’Église. Le choix d’être disciples de l’Évangile est indispensable pour faire des chrétiens les enfants de l’Église. Nous pourrions dire qu’ils demeurent toujours des enfants, c’est-à-dire qu’ils ont tout le temps besoin de cette mère remplie de bonté et de sollicitude qu’est l’Église. Les chrétiens doivent sans cesse se nourrir de son lait maternel. Par sa sixième exhortation, l’apôtre invite ensuite les croyants à « s’approcher » du Christ, « la pierre vivante », pour « se prêter à l’édification d’un édifice spirituel ». L’image de la pierre rappelle autant la solidité de l’amour que le jaillissement de la vie, comme le rocher d’où jaillit l’eau de la vie au désert. Cette pierre rejetée par les bâtisseurs d’un monde violent et mauvais a été choisie par Dieu comme tête d’angle du nouvel édifice spirituel qu’est la communauté des croyants. Et eux doivent fonder leur vie sur cette pierre angulaire qu’est le Seigneur, lui qui soutient l’édifice de la communauté, afin de vivre d’un même amour et de résister avec la même solidité. Ils seront peut-être eux aussi des pierres « rejetées par les hommes », comme leur tête d’angle ; mais c’est bien dans cette mesure qu’ils seront déterminants pour la construction du nouvel édifice spirituel. L’altérité par rapport au monde, voilà un critère de vérité évangélique pour la communauté chrétienne. C’est pourquoi Dieu seul, l’architecte unique et véritable, peut édifier ce temple. Il est pourtant indispensable que chaque croyant prenne conscience de sa responsabilité d’être une pierre vivante, c’est-à-dire sûre dans la foi, généreuse dans l’amour et forte dans l’espérance. En écrivant cette lettre, Pierre se souvenait peut-être de façon toute particulière de ces paroles que Jésus lui adressa à Césarée de Philippe : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirais mon Église » (Mt 16, 18). Mais il en élargit le sens à tous les disciples : les chrétiens sont les pierres vivantes du nouvel édifice spirituel fondé sur Jésus lui-même. Pierre peut donc bien dire que les chrétiens sont, comme Israël, « une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis » (cf. Ex 19, 6). Réunis autour de Jésus, ils deviennent un seul corps qui, d’un même cœur et d’une seule âme, s’adresse à Dieu, dans la louange, l’action de grâces et la supplication pour le salut du monde. Nous ne sommes plus des individus séparés, mais un peuple qui a connu la miséricorde du Seigneur (cf. Os 2, 25). La communauté chrétienne n’est donc pas édifiée pour elle-même, mais afin de devenir le nouveau temple de Dieu au milieu des hommes, de proclamer à tous l’amour du Seigneur et d’orienter le monde entier vers le salut.


26/05/2016
Prière pour l'Église


Calendrier de la semaine
JUI
18
Dimanche 18 juin
Fête du Corps et du Sang du Christ
JUI
19
Lundi 19 juin
Prière pour la paix
JUI
20
Mardi 20 juin
Prière avec Marie, mère du Seigneur
JUI
21
Mercredi 21 juin
Prière avec les Saints
JUI
22
Jeudi 22 juin
Prière pour l'Église
JUI
23
Vendredi 23 juin
Prière de la Sainte Croix
JUI
24
Samedi 24 juin
Prière de la Vigile
JUI
25
Dimanche 25 juin
Le jour du Seigneur