Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - la prière - la priè...que jour contactsnewsletterlink

Soutenez la Communauté

  

La prière chaque jour


 
version imprimable

Icône de la Sainte Face
Eglise de Sant'Egidio - Rome

Homélie

Jésus dit à ses disciples : « Ne vous faites pas tant de soucis pour votre vie, au sujet de la nourriture ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles, ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup mieux qu’eux ? ». Ces paroles très claires doivent nous faire réfléchir à nos préoccupations pour le présent et l’avenir. Au lieu de céder à l’anxiété, l’Évangile nous invite à regarder les oiseaux du ciel en voyant avec émerveillement comme le Seigneur veille sur eux. S’il en est ainsi pour les oiseaux du ciel, qui comptent certainement beaucoup moins que les hommes, combien plus ce sera vrai pour nous ? Pourtant nous vivons en nous préoccupant sans cesse de choses que nous aurions de toutes façons, même si nous ne nous en préoccupions pas : « Votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d’abord son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché ». L’Évangile semble nous dire : Vous êtes nés pour le Seigneur, il le sait, votre vie lui tient à cœur, plus encore qu’à vous-mêmes. Vous êtes faits pour le Seigneur et pour vos frères. Pourtant, cette vérité fondamentale qui donne un sens à notre vie ne nous intéresse guère. Et si tant d’hommes sont sans nourriture et sans vêtement, c’est parce que d’autres ne recherchent pas le Royaume de Dieu et sa justice, mais seulement leur propre intérêt.
Au début de ce passage évangélique, Jésus précise que nul ne peut servir vraiment deux maîtres à la fois. Car « ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent ». Dans le Deutéronome, ce « service » au Dieu unique est décrit en ces termes : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir » (Dt 6,4-5). Au nom du dévouement absolu à Dieu, il condamne l’idolâtrie qui consiste précisément à servir d’autres dieux, d’autres seigneurs. Dieu avance un droit absolu sur nous. Cela peut paraître excessif, surtout si nous nous basons sur nos jugements calculateurs, sur notre gestion mesurée et prudente des sentiments. C’est vrai, Dieu est excessif. Mais c’est son excès d’amour qui justifie ses prétentions. Un amour qui est décrit ainsi dans le livre du prophète Isaïe : « Est-ce qu’une femme peut oublier son petit enfant, ne pas chérir le fils de ses entrailles ? Même si elle pouvait l’oublier, moi je ne t’oublierai pas » (Is 49,15). Il est impensable qu’une mère oublie son petit enfant ; et même si une mère se comportait ainsi, le Seigneur, lui, ne le ferait pas. C’est pourquoi le psalmiste nous dit : « Je n’ai de repos qu’en Dieu seul » (Ps 61/62,2).
Ce passage évangélique n’est certainement pas un manifeste contre le monde du travail ou un appel nostalgique à une vie bucolique. Jésus demande à ses disciples de vivre leur rapport avec Dieu de façon radicale et intégrale. Servir l’Argent (et qui ne fait pas de l’Argent une idole ?) revient à lui donner notre âme, car il devient alors notre raison de vivre. Certains dédient toute leur vie à cette idole éphémère. Servir l’Argent revient donc à gaspiller sa vie derrière un mirage. Jésus nous met en garde : « Cherchez d’abord son royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché ». Nous devons chercher d’abord le royaume de Dieu, qui est bonté, miséricorde, justice, fraternité, amitié. C’est là que se trouve l’essentiel dont tout le reste découle. L’Argent peut nous offrir des commodités, mais il ne nous donne pas l’essentiel. C’est une idole exigeante qui ne nous ménage pas. Tandis que si nous cherchons d’abord le Royaume de Dieu, tout le reste nous sera donné par-dessus le marché, à nous et à beaucoup d’autres qui ne disposent pas même du strict nécessaire.


27/02/2011
Le jour du Seigneur


Calendrier de la semaine
NOV
19
Dimanche 19 novembre
Le jour du Seigneur
NOV
20
Lundi 20 novembre
Prière pour la paix
NOV
21
Mardi 21 novembre
Prière avec Marie, mère du Seigneur
NOV
22
Mercredi 22 novembre
Prière avec les Saints
NOV
23
Jeudi 23 novembre
Prière pour l'Église
NOV
24
Vendredi 24 novembre
Prière de la Sainte Croix
NOV
25
Samedi 25 novembre
Prière de la Vigile
NOV
26
Dimanche 26 novembre
Le jour du Seigneur