change language
sie sind in: home - pressearchiv kontaktnewsletterlink

Unterstützung der Gemeinschaft

  

La Nouvelle

29 Juli 2012

Sant’ Egidio lutte contre la violence en Côte d’Ivoire

La communauté Sant’ Egidio part en guerre contre la violence en Côte d’Ivoire. C’est le sens de la grande assemblée organisée samedi 28 juillet à son siège.

 
druckversion

« Pour une ville plus humaine, non à la violence,  Oui à la paix » : c’est le thème  de la grande  Assemblée  de la communauté   de Sant’ Egidio qui s’est tenue le samedi 28 juillet à son siège à Treichville. Les  jeunes  de Côte d’Ivoire ont   décidé  de tourner le dos  à la violence. Ils ont porté ce message aux Ivoiriens, en signant un manifeste  sous le titre de : ‘’Non à la violence oui à la paix, pour un monde plus humain.’’ Auteurs ou victimes des actes  de  barbaries, c’est en tant qu’artisans  de la non-violence qu’ils espèrent prendre part  à la reconstruction de  la paix en Côte d’Ivoire. Ce sont les vœux de  la jeunesse  de cette communauté Catholique  qui souhaite,  par la signature  de cette pétition, inviter au changement de comportement et  donner l’exemple d’un  nouvel humanisme. «On a vu trop de monde victimes de la foule qui se  fait justice  elle-même, des lynchages, des règlements de comptes. Nous le refusons», peut-on lire dans ce manifeste. Mais au -delà de  la violence physique,  des actes de mépris de la dignité de l’homme, constituent  d’autres faits condamnables : «Il y a trop d’enfants  méprisés,  des personnes âgées sont considérées inutiles et mal jugées,  trop de malades abandonnés à leur  sort. Il faut plus de tolérance  plus de compréhension, plus de confiance », ont suggéré ces jeunes  dans leur  déclaration. Avant la signature de cette pétition,  les membres de Sant’Egidio, ont eux-mêmes été instruits  par le  Père Philippe Zongo, venu spécialement de Rome pour l’occasion, afin de les aider  à mieux comprendre  le sens de leur engagement  et de leur combat contre la violence.  S’appuyant   sur la situation socio-politique  ivoirienne, le Père Philippe a, au cours de la conférence qu’il a animée,  salué les efforts déjà entrepris, et qui  ont  pu éviter  à la  Côte d’Ivoire une  guerre civile et  fratricide. Il exhorte à continuer à œuvrer  pour l’avènement d’une paix durable. « La paix n’est pas seulement  une affaire  qui regarde le monde politique, mais c’est l’affaire de tous. Même ceux qui ont commis des crimes pendant la crise doivent s’y engager,  car  il n’est jamais trop tard et il n’y a pas d’âge  pour apprendre à aimer et à être des constructeurs d’un monde du vivre ensemble », a-t-il enseigné, avant d’inviter les jeunes à ne pas  se  laisser  distraire par  les prophètes  qui ne prêchent que l’Evangile de la haine, cause malheureusement des guerres. : « Par le mépris, le rejet des autres, le complexe de supériorité  qu’on éprouve  vis  à vis des autres, nous créons  un  climat de  haine et la haine conduit à la bagarre et les petites bagarres  surtout   entre deux communautés ethniques différentes créent la guerre »,  a révélé   le conférencier.   C’est pourquoi  le Père Philippe Zongo a salué les actions  de la communauté   de Sant’ Egidio   qui  œuvre depuis sa création en 1968 à Rome, à la préservation de la paix, en se basant sur la parole de Dieu qui selon lui,  peut sauver le monde : «Si nous ne sommes pas des hommes spirituels, il  sera  difficile d’être des  hommes de paix car on dit souvent, j’ai trop toléré maintenant ça suffit! Il faut répondre maintenant  par des actes  parfois de violence pour montrer que nous sommes aussi forts ». Et d’ajouter « qu’il est  possible de changer un monde  de  violence en un monde de paix, car aucun motif ne peut  et ne doit nous conduire à la violence ». La communauté  de Sant’Egidio est  présente dans  70 pays. Elle a reçu le prix Unesco  Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la  paix   en 1999, et est présente en Côte d’Ivoire depuis 1988.


 LESEN SIE AUCH
• NACHRICHTEN
14 Juli 2015
ABIDJAN, ELFENBEINKÜSTE

Treffen mit den Straßenkindern von Abidjan, die von den Träumen und Problemen einer Generation erzählen

IT | EN | ES | DE | FR | PT
8 Juli 2016
ABIDJAN, ELFENBEINKÜSTE

Marco Impagliazzo trifft den Präsidenten der Republik Elfenbeinküste, Alassane Ouattara

IT | EN | ES | DE | FR | PT | CA
16 Juli 2010

Addis Abeba (Äthiopien): Unterzeichnung einer "Protokollarischen Vereinbarung über die Zusammenarbeit zwischen der Gemeinschaft Sant'Egidio und der Kommission der Afrikanischen Union".

IT | EN | ES | DE | FR | CA | NL | ID
13 Juli 2009

"Gefangene befreien in Afrika" - Solidarität italienischer Gefangener mit afrikanischen Gefangenen

IT | ES | DE | FR | PT
13 Januar 2009

News von BRAVO!: Programm zur Registrierung von Kinder beim Einwohnermeldeamt in der Elfenbeinküste und in Ruanda

IT | EN | ES | DE | FR | PT
18 November 2016
ABIDJAN, ELFENBEINKÜSTE

Elfenfeinküste, Wallfahrt der Kinder der Bidonvilles von Abidjan am Ende des Jubiläums

IT | ES | DE
all news
• DRUCKEN
1 Juli 2016
Vatican Insider

Impagliazzo: “Il sogno di un’Europa dei padri e dei figli che promuova la società del vivere insieme e la pace”

20 Juni 2017
Xinhua - chinese press agency

Central African Republic gov't, rebels sign peace deal in Rome

20 Juni 2017
Jeune Afrique

Centrafrique : un accord conclu à Sant’Egidio

19 Juni 2017
Africa News

Central African Republic warring factions sign peace accord to end conflict

19 Juni 2017
BBC News

Fighting groups sign truce in CAR

19 Juni 2017
Agence d'Information d'Afrique Centrale

Centrafrique : accord entre le gouvernement et les groupes armés

alle pressemitteilungen
• GESCHEHEN
6 November 2017 | MAPUTO, MOZAMBIQUE

Celebrare la memoria guardando al futuro. Con mons. Matteo Zuppi

Alle sitzungen des gebets für den frieden
• DOKUMENTE

''Entente de Sant'Egidio'': Political Agreement for Peace in the Central African Republic

Libya: The humanitarian agreement for the region of Fezzan, signed at Sant'Egidio on June 16th 2016 (Arabic text)

Nuclear Disarmament Symposium on the 70 th anniversary of the atomic bomb. Hiroshima, August 6 2015

alle dokumente