Riccardi Andrea: sur le web

Riccardi Andrea: sur les réseaux sociaux

change language
vous êtes dans: home - l'amiti... pauvres - immigran...und roma - immigré...tziganes - « droit...nts roms contactsnewsletterlink

  

« DROIT A L’ÉCOLE, DROIT AU FUTUR ». La présentation du programme de la Communauté pour favoriser l’assiduité scolaire et l’intégration des enfants Roms


 
version imprimable

« DROIT A L’ÉCOLE, DROIT AU FUTUR ». La présentation du programme de la Communauté pour favoriser l’assiduité scolaire et l’intégration des enfants Roms
15 juin 2009

Le programme « Droit à l’école, Droit au futur » réalisé par la Communauté pour favoriser la réussite scolaire des enfants Roms et Sinti a été présenté aujourd’hui à Rome au siège de la Communauté de Sant’Egidio. Financé par le fonds pour l’insertion sociale des immigrés du Ministère du Travail, de la Santé et des Politiques sociales, le programme a permis d’assurer l’intégration scolaire des enfants Rom à travers le soutien apporté à leur famille. 

Marco Impagliazzo, président de la Communauté de Sant’Egidio, a souligné l’importance des résultats obtenus par l’initiative, lancée en octobre dernier. Au cours de la présente année scolaire qui touche ces jours-ci à sa fin, plus de 80% des enfants Roms qui participent au projet ont régulièrement fréquenté l’école. 

Le programme, a-t-il expliqué, est né de la constatation suivante : il est inutile de déplorer le recours des enfants Roms à la mendicité sans créer les conditions d’une véritable insertion scolaire. Aussi des bourses d’études ont-elles été créées afin de soutenir les familles qui s’engagent à laisser leurs enfants fréquenter l’école avec assiduité, en évitant les absences injustifiées.

La Communauté de Sant’Egidio a une expérience désormais longue de trente ans avec les Roms dans de nombreuses villes italiennes. Cette longue expérience a permis de découvrir qu’il y a clairement une nouvelle génération de Roms née en Italie qui croit à l’intégration et qui ne veut plus vivre dans les campements. En outre, un grand nombre d’enfants Roms sont inscrits à l’école primaire (17 500 dans toute l’Italie), mais seule une très faible minorité (219) atteint le niveau secondaire. 

Le programme « Droit à l’école, Droit au futur »ne se contente pas de la simple inscription à l’école. Cette mesure est en effet insuffisante à l’intégration, si le suivi de l’ensemble du cursus scolaire n’est pas garanti pour tous . Comment réussir à le faire ? Comment garantir que les enfants bénéficient pleinement de l’école ? Et que les parents aussi s’intéressent à la progression scolaire de leurs enfants ?

La Communauté de Sant’Egidio n’a pas voulu accepter le préjugé répandu qui attribue aux Roms une différence qui rendrait impossible une intégration scolaire vraiment sérieuse. La première année de réalisation de ce programme a permis de lancer un processus d’intégration des Roms dans le tissu social de la ville et rapproché les campements roms des quartiers.

L’attribution de bourses d’études destinées à favoriser la scolarisation des mineurs est par ailleurs un droit inscrit dans la Constitution de la République italienne.
L’art. 34 de la Constitution énonce en effet :
« L’école est ouverte à tous. L’instruction inférieure, donnée pendant au moins huit ans, est obligatoire et gratuite.
Les élèves capables et méritants, même s’ils sont dépourvus de moyens, ont le droit de passer dans les niveaux supérieurs d’études. La République rend ce droit effectif au moyen de bourses d’étude, d’allocations aux familles et d’autres prestations, qui doivent être attribuées sur concours ». 

L’expérience éprouvée pendant des années de la Communauté, notamment dans le domaine des Adoptions à distance (avec plus de 8 000 enfants adoptés en Afrique, en Amérique Latine, en Asie et en Europe), a montré l’incidence positive d’un programme de ce type.  

Le Programme « Droit à l’école, Droit au futur »

Le Programme est parti du monitorage du campement des nomades de la Via dei Gordiani à Rome, un campement représentatif du monde Rom.

Les bourses d’études s’élèvent à 100 € par mois et sont allouées aux conditions suivantes :

• les enfants n’ont pas plus de 3 absences injustifiées par mois
• les parents fréquentent l’école
• les enfants sont inscrits aux activités périscolaires, aux sorties 
• les enfants ne doivent pas mendier

En outre, le programme profite du travail d’éducateurs mais aussi de médiateurs culturels Roms, de manière à ce que les bénéficiaires soient également acteurs du projet.

Une incitation est prévue pour les enseignants qui, en dehors des horaires de la classe voudraient faire rattraper le retard scolaire des enfants Roms (théâtre, atelier d’art, etc.) 

Le Directeur général de la Direction Immigration du Ministère du Travail, de la Santé et des Politiques sociales, Maurizio Giuseppe Silveri, a réaffirmé le caractère exemplaire de ce programme qui a remporté un succès évident et qui s’est attaché à faire en sorte que les collectivités locales en promeuvent la diffusion, car, a-t-il dit, « le travail en direction des mineurs est une priorité de toute la société ».

Son caractère réplicable est une caractéristique importante de ce programme qui, avec des ressources limitées, et par l’utilisation de médiateurs culturels Roms, est de fait reproductible dans de nombreuses villes italiennes (Naples et Milan déjà ont posé les premiers jalons pour sa réalisation).


NOUVELLES EN RELATION
26 Octobre 2016
NAPLES, ITALIE

Le cabinet médical de Sant’Egidio pour les Roms et personnes sans domicile de Naples fête ses dix ans

IT | FR
20 Août 2016
VÍTKOV, RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Été de solidarité en République tchèque : en vacances avec les enfants roms

IT | FR | HU
15 Août 2016

Méditerranée, une mer de ponts : trois jours de rencontres entre jeunes Italiens et nouveaux Européens dans les Pouilles

IT | FR
10 Août 2016
VENTIMIGLIA, ITALIE

L’accueil, c’est ... enseigner le français aux migrants à la frontière de Vintimille. Ce que font les Jeunes pour la paix de Gênes

IT | FR | HU
8 Août 2016
CATANE, ITALIE

#troisjourssansfrontieres : la grande fête estivale de l’intégration des jeunes de Sicile et du monde


Voir le programme
IT | FR | HU
5 Août 2016
BUDAPEST, HONGRIE

Le souvenir du Porrajimos, l’extermination des Roms, à Budapest en Hongrie


s’associe au souvenir encore vif des meurtres à caractère raciste de 2009
IT | ES | DE | FR | PT | RU
toutes les nouvelles connexes

ASSOCIATED PRESS
3 Décembre 2016
Avvenire
Corridoi umanitari, quota 500 Arrivano da Homs e Aleppo
22 Novembre 2016
Corriere della Sera
La casa di pace che accoglie tutti: l'utopia (possibile) di Sant'Egidio
21 Octobre 2016
L'huffington Post
Immigrazione: diminuiscono gli arrivi per lavoro (che non c'è), crescono integrazione e cittadinanza
18 Octobre 2016
Avvenire
Nei «Games4Peace» vince l'integrazione
17 Octobre 2016
Il Gazzettino - ed. Padova
Studenti e migranti in campo per l'integrazione, In 160 alla sfida sportiva tra calcio e pallavolo
tous les dossiers de presse

Per Natale, regala il Natale! Aiutaci a preparare un vero pranzo in famiglia per i nostri amici più poveri