news

Douleur pour les victimes de l’attentat à Grand-Bassam. Défendons la paix et la cohabitation en Côte-d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest

14 Mars 2016

Cote IvoireTerrorisme

Partager Sur

La Communauté de Sant’Egidio, présente depuis des années en Côte-d’Ivoire, exprime sa douleur pour les victimes de l’attentat d’hier sur la plage de Grand-Bassam, un lieu non pas exclusivement réservé aux occidentaux, mais aussi un lieu de retrouvailles pour les gens ordinaires les jours de fête. L’attaque terroriste a touché un pays symbole de la cohabitation entre les différentes ethnies, où les diverses religions – en particulier le christianisme et l’Islam – ont depuis toujours vécu en paix, et où la grave crise qui a duré de 2002 au début de 2011, assortie d’épisodes de guerre civile, avait eu des origines politiques et non religieuses.
L’attentat fait partie d’une stratégie visant à toucher toute l’Afrique occidentale et qui a déjà causé de nombreuses victimes au Nigeria, au Mali et récemment au Burkina Faso. Sant’Egidio, engagée par son amitié avec les pauvres dans le travail pour la paix en Côte-d’Ivoire et dans toute la région, croit qu’il convient d’investir dans le dialogue, pour renforcer la cohabitation et soutenir les populations qui, après les récentes crises politiques, peinent à reconstruire les bases pour un développement social et économique.