news

Un anniversaire particulier, célébré à Blantyre, au Malawi

21 Avril 2016 - BLANTYRE, MALAWI

Le MalawiBRAVOMarco ImpagliazzoDream

Marco Impagliazzo visite le Malawi pour fêter les dix ans du programme DREAM, pour le lancement du programme BRAVO, et…

Partager Sur

Depuis dix ans, un rêve pour le Malawi: le programme DREAM

Marco Impagliazzo, en visite au Malawi, a fêté les dix ans du programme DREAM en compagnie des activistes, des patients et du personnel du Centre de Mandala, au centre-ville de Blantyre.

Cet anniversaire a permis de rappeler les plus de 20.000 enfants nés depuis dix ans, non contaminés, de mères séropositives, ainsi que les milliers d'activistes qui ont contribué à l'obtention des tels résultats.

Parmi eux, il y a plus de 5.000 femmes qui contribuent, par leur témoignage, à sauver la vie de nombreux enfants, femmes et hommes malades. Au cours des dix années passées, leur engagement a permis de changer profondément la culture de l'exclusion et les préjugés qui frappaient les personnes atteintes par le virus.

Pour beaucoup d'entre eux, DREAM a représenté le retour à la vie, grâce à l'accès à une thérapie suivie et gratuite : un véritable Evangile de la Résurrection dans un pays où les préjugés, la pauvreté et le manque de ressources et de soins menacent et fragilisent la vie humaine. Dix ans d'histoire, dix ans de vies qui renaissent chaque jour.

A Machingiri, à la périphérie de Blantyre, 600 enfants déjeunent chaque jour au Centre Nutritionnel Saint Jean-Paul II, et participent l'après-midi aux activités que la Communauté a préparé pour eux.

Dans ce centre, le 21 avril, Marco Impagliazzo a tenu une conférence de presse de présentation du programme BRAVO, pour l'inscription gratuite des naissances à l'état civil.

La Communauté de Sant'Egidio a lancé ce programme dans le district rural de Balaka, précisément dans 13 maternités de petits hôpitaux de campagne, qui seront reliés informatiquement aux services de l'état civil.

Le Président de la Communauté a souligné combien ce programme contribuait à la protection des droits des enfants, dès leur naissance. Il a rappelé que pendant la période colonial, l'inscription à l'état civil était réservée aux étrangers.

La mission du programme BRAVO, en collaboration avec le gouvernement du Malawi, représente un pas vers la finalisation de la décolonisation, ouvrant enfin à tous les citoyens le droit d'être inscrit à l'état civil. Une loi de 2010, en cours d'application, reconnait en effet ce droit à tous les citoyens. BRAVO veut faire en sorte que ce droit devienne réalité. Intentionnellement, la conférence de presse s'est déroulée au moment où une assemblée d'enfants était réunie au Centre Jean-Paul II pour prendre le repas.