news

Jubilé de la Miséricorde avec les personnes âgées en Côte-d’Ivoire

18 Mai 2016 - OUELLÉ, CÔTE D'IVOIRE

L'AfriquePERSONNES ÂGÉESCote Ivoire

Des assemblées, des débats publics et le passage de la Porte Sainte, pour une société qui ne marginalise pas les personnes âgées

Partager Sur

Une semaine de la Miséricorde pour mettre les personnes âgées au centre. La Communauté de Sant’Egidio de Ouellé l'a proposée à sa ville et à toute la région de l’Iffou, au cœur de la Côte-d'Ivoire. Des assemblées, des débats publics et le passage de la Porte Sainte pour célébrer le Jubilé voulu par le pape François.

Dans cette région de la Côte-d'Ivoire, jusqu'à il y a peu de temps, l'âge moyen de la population était très bas.

En 2004, l'espérance de vie à la naissance était de 43 ans. Les dernières données disponibles (2014) parlent d'une croissance sensible : 58,2 ans.

L'allongement de l'espérance de vie (encore trop brève si on la compare aux standards européens) de près de 25 % en l'espace de dix ans constitue une énorme conquête.

Or cela ne correspond malheureusement pas à une amélioration des conditions de vie.

Au contraire, on assiste en effet à une marginalistion progressive des personnes les plus âgées, tant dans les villes que dans les villages, bien que l'économie connaisse une tendance positive. Trop souvent éloignés de chez eux, parfois même considérés comme des "sorciers" ou des "voleurs de vie" par rapport aux enfants ou plus généralement à ceux qui meurent jeune, les aînés ont de moins en moins de relations avec le reste des habitants, souvent même avec leurs proches, et ont du mal à vivre.

Sant'Egidio conteste ces croyances et s'engage pour fonder une perception différente du grand âge.

C'est dans ce contexte que s'inscrit la célébration de la "Semaine de la Miséricorde", à l'occasion du Jubilé, à laquelle ont participé une centaine de personnes âgées accompagnées de leurs amis de la Communauté de Ouellé et des villes voisines, en présence de toutes les autorités de la région et des responsables des écoles, qui se sont engagés à soutenir les Jeunes pour la paix de Sant’Egidio dans la sensibilisation sur ce thème au sein des institutions.

En conclusion des célébrations a été proclamé un appel en faveur d'une nouvelle alliance entre les générations, dont la protection de la population plus âgée constitue précisément le centre.