news

Libye : signature à Sant’Egidio d’un accord humanitaire entre tous les groupes politiques et ethniques du sud du pays

18 Juin 2016 - ROME, ITALIE

PaixLibye

Pour la première fois sera autorisée la présence de la Coopération italienne, de la Croix-Rouge internationale et de plusieurs ONG dans la région du Fezzan, la zone de passage de l’immigration vers l’Europe.

Partager Sur

Hommes politiques et activistes du Fezzan, représentant les différentes tribus de la région méridionale de la Libye, se sont rencontrés ces derniers jours à Sant’Egidio. Le Fezzan a été longtemps oublié par les autorités centrales libyennes et reste encore aujourd'hui largement marginalisé à l'intérieur du territoire national. Sa composition ethnique complexe fait de ce territoire un lieu de tensions, comme cela s'est avéré après l'effondrement du régime de Khadafi et la diffusion du conflit civil libyen. Du fait du manque de stabilité et de contrôle, il représente un lieu privilégié de transit pour l’immigration vers l’Europe.

Le Fezzan est le coffre-fort de la Libye, en raison de ses ressources pétrolières et hydriques. Il compte environ 400 000 habitants sur un territoire très étendu. Dans le Fezzan se concentrent des populations fuyant le Niger, le Mali, le Soudan. La possibilité pour la communauté internationale d'entrer sur le territoire du Fezzan contribuera à restreindre la liberté de mouvement des trafiquants d'êtres humains.

La Communauté de Sant’Egidio a commencé depuis longtemps des activités de dialogue politique et de réconciliation, notamment dans cette partie du territorie libyen, qui ont conduit, en décembre 2015, à la cessation des affrontements dans l'importante ville d'Obari ; il y a eu en outre, de la part des mêmes responsables du Fezzan, une reconnaissance de l’autorité du président Serraj, un pas important pour le renforcement du gouvernement soutenu par l'ONU et par l'Italie avec l'ensemble de la communauté internationale.

L’accord sur les questions humanitaires signé aujourd'hui rouvre la possibilité d'envoyer des aides d'urgence à des structures hospitalières situées dans les cinq provinces du Fezzan, qui souffrent du manque de matériels de première nécessité, comme par exemple de kits pour les vaccinations des enfants. De toute évidence, la réouverture des communications avec cette partie de la Libye est fondamentale pour mettre en œuvre le processus de reconstruction de l'Etat actuellement soutenu par l’ONU.

Les délégués du Fezzan ont signé un accord qui permettra l'envoi et la distribution d'aides humanitaires dans la région, garantissant la présence de la Croix-Rouge internationale, de la coopération italienne et d'autres ONG.

 

L'accord original en arabe >>

Le texte de l'accord en italien >>